Recherche avancée       Liste groupes



      
HEAVY METAL  |  STUDIO

Commentaires (5)
Questions / Réponses (1 / 3)
Lexique heavy metal
L' auteur
Acheter Cet Album
 


DANZIG - Danzig Iii : How The Gods Kill (1992)
Par POWERSYLV le 2 Mai 2004          Consultée 5746 fois

Connu pour avoir été le leader des légendaires MISFITS (souvenez-vous des beaux t-shirts des METALLICA dans leur jeune temps) puis des moins connus SAMHAIN, Glenn Danzig est un personnage culte du milieu punk américain mais aussi du milieu metal. Nombreux sont les gangs thrash à avoir rendu hommage à l'homme en noir.

Ne connaissant le groupe que de nom, je profitais alors de ce beau jour où j'ai croisé la route de ce troisième album que le ténébreux Glenn a sorti avec le groupe qui porte son nom. Et il n'est pas ici question de punk, même si sur certains morceaux quelques côtés un peu plus "crus" apparaissent. Ce disque est un très bon album de heavy-metal. Pas de hard, de blues, de thrash ou quoi que ce soit, mais de metal tout simplement. Un metal qui sait se montrer dans une grande partie sombre et lourd : l'influence de BLACK SABBATH n'est effectivement pas très loin et "Godless" qui ouvre l'album est un must.

Après une intro très dynamique et qui vous prend à la gorge, c'est un passage très monolithique et abyssal qui s'ouvre, avec la voix magique de Glenn qui surplombe les abysses dans une complainte désespérée ... avec des bruits qui évoquent une crucifixion. Impressionnant ! Ce titre est tout bonnement magnifique et augure de bonnes choses pour la suite des évènements. Cette tonalité lourde se retrouve sur "How The Gods Kill" (et son intro sombre et intimiste), "Do You Wear The Mark" et également sur "Dirty Black Summer". Puissant et redoutable, ce morceau est un moment de bravoure.

On parlait de passages sombres et intimistes ; on en retrouve sur quelques intros, pour mieux préparer à l'assaut, mais aussi sur la jolie ballade "Sistinas" où on imagine fort bien Glenn Danzig se la jouer crooner et romantique :). Il faut dire qu'on croirait sur certains passages entendre chanter Jim Morisson (le légendaire et défunt chanteur des DOORS), c'est fou. D'ailleurs si le groupe californien composait à notre époque, nul doute qu'il aurait pu écrire ce très rock'n roll "Bodies". Les autres titres sont très variés et attachants, mention spéciale aux accents blues (ne pourrait-on pas parler de heavy-blues ?) de "Heart Of The Devil" ...

Au final, je ne m'attendais pas à ce style de musique connaissant le passé punk du Monsieur, mais force est de constater que sa reconversion dans le rock metallique se passe plutôt bien. Une agréable surprise en fin de compte, et qui donne envie de connaître les autres albums. Surtout les 2 précédents qui ont parait-il été très bien accueillis en leur temps.

A lire aussi en HEAVY METAL par POWERSYLV :


HAMMERFALL
One Crimson Night (2003)
Heavy metal




STORMWITCH
Witchcraft (2004)
Le retour du groupe allemand culte


Marquez et partagez




 
   POWERSYLV

 
  N/A



- Glenn Danzig (chant, claviers)
- John Christ (guitare)
- Eerie Von (basse)
- Chuck Biscuitsl (batterie)


1. Godless
2. Anything
3. Bodies
4. How The Gods Kill
5. Dirty Black Summer
6. Left Hand Black
7. Heart Of The Devil
8. Sistinas
9. Do You Wear The Mark
10. When The Dying Calls



             



1999 - 2017 © Nightfall.fr - Comment Soutenir Nightfall ? - Nous contacter - Webdesign : Inox Prod