Recherche avancée       Liste groupes



      
GRINDCORE  |  STUDIO

Lexique grindcore
L' auteur
Acheter Cet Album
 


MORGUE - The Process To Define The Shape Of Self-loathing (2002)
Par DAVID le 2 Mai 2004          Consultée 2101 fois

Autant le dire tout de suite, je ne suis pas vraiment un fan de grindcore, j'en écoute à l'occasion, pour me détendre ! Mais en recevant ce CD promo de The Process To Define The Shape Of Self-Loathing, j'avoue m'être pris une bonne claque. Je suis pourtant pas bien fan de true fucking underground metal, mais avec ce groupe français, j'en ai la preuve vivante : un groupe inconnu peut faire aussi bien, si ce n'est mieux qu'un groupe déjà établi.


MORGUE est un groupe français qui joue un grind musical. Et ma foi, on sent une volonté de sortir des sentiers battus comme en témoigne la pochette, bien éloignée de tous les clichés gore propres au grind. Avant, le groupe proposait des albums avec des pochettes macabres et des intros gore bidons. Et maintenant, l'imagerie du groupe est moins sanguinolente, mais beaucoup plus malsaine, y'a qu'à voir l'allure de ce vieil entrepôt sur la pochette... !!!
Une volonté de se démarquer de la masse à tous les niveaux, musical comme au niveau de l'image.

Musicalement donc, c'est du deathcore, ou du grind-death, comme vous voulez ! Donc je m'explique : la dominante est grindcore, c'est-à-dire des tempos à fond la caisse, avec un batteur qui pilonne sa caisse claire à une vitesse telle qu'il donne l'impression de jouer un solo de caisse claire, et une recherche absolue de l'efficacité qui passe par l'absence de solos de guitares. Une démarche hardcore donc, pour un style très violent. Mais MORGUE a une p'tite facette death-metal dans sa zik, déjà avec l'aspect mélodique qui accompagne certains riffs, et la volonté de proposer de multiples changements de tempos sur chaque chanson.
Et surtout, on sent un travail énorme dans la composition, avec des riffs parfois étonnement mélodiques et quelques parties plus techniques histoire de repousser les limites. Le grind est un style où toute évolution parait bien difficile, mais pas impossible et c'est ce que MORGUE parvient à nous démontrer avec brio !

Mais attention, je vous vois venir, avec le mot évolution et mélodique, on pourrait redouter un adoucissement. Mais vous n'y êtes pas du tout, ce disque est vraiment violent. Morgue prend son art au sérieux, bien plus que dans les albums de "grind pour ados" représentés par des groupes comme LAST DAYS OF HUMANITY ou GRONIBARD. Morgue n'est pas là pour plaisanter et Dieu merci, y'a quand même des passages inécoutables où on peine à percevoir ce que la guitare veut exprimer (je ne parle même pas du chant, bien évidemment !). On parle bien de grind là, manquerait plus que ce style devienne écoutable pour le commun des mortels, hors de question !

MORGUE a donc réussi le tour de force de réaliser un album très solide, avec des morceaux qui durent 2 à 3 minutes en moyenne et qu'il est possible de distinguer. 9 morceaux qui se tiennent quoi, intéressants à écouter, là où la plupart des groupes de grind font défiler 30 morceaux de 30 secondes chacun dont la moitié n'ont absolument aucun intérêt. Donc, amateurs de bourrinage et de violence toute en finesse, vous savez ce qu'il vous reste à faire.

A lire aussi en GRINDCORE :


BLOCKHEADS
Shapes Of Misery (2006)
Meilleur album de grind 2006




ISACAARUM
Shibari Kata And Other Practices (2005)
Enfin tout le talent des Tchèques libéré


Marquez et partagez




 
   DAVID

 
  N/A



- Max Lobiet (guitare, chant)
- Fred Bouchet (guitare)
- Mathieu Valignat (basse)
- Jean-michel Marlier (batterie)


1. Homesick
2. My Life Is Sicker Than Your Band
3. Kerri Lenardic
4. There Is No End Of The Harvest
5. In Between Storms
6. (pig) In Human Form
7. Heart Shape Substance
8. 1909
9. Meridian



             



1999 - 2017 © Nightfall.fr - Comment Soutenir Nightfall ? - Nous contacter - Webdesign : Inox Prod