Recherche avancée       Liste groupes



      
GRINDCORE  |  STUDIO

Lexique grindcore
L' auteur
Acheter Cet Album
 



INGROWING - Cloned & Enforced (2006)
Par GORR le 15 Mai 2006          Consultée 1474 fois

Trois ans après le chef d‘œuvre « Sun Rape », INGROWING nous revient avec un quatrième opus en cette année 2006, dénonciateur de brutalité et de grindittude, infesté de sueur et de violence, comme savent si bien le faire ces maîtres du grindcore tchèque. Déjà en 2003, « Sun Rape » avait honoré de reconnaissance cet excellent combo guidé dès lors par la joyeuse bande d'Obscene Productions. Et il faut dire qu'on attendait vraiment du neuf de la part d'INGROWING depuis la sortie de « Sun Rape ». Les seuls matos qu'INGROWING a réalisés entre ce laps de temps, sont une compilation de leurs meilleurs titres et un joli split CD avec les gaillards d'EXHUMED, pour bien entendu nous mettre en bouche et nous préparer à la tuerie qu'allait être ce nouvel album intitulé : « Cloned & Enforced ». C'est donc une unique chance que vous avez là, de vous retrouver complètement retourné et dévasté par ce nouveau chef d’œuvre de grindcore, qui est d'ores et déjà prêt à défoncer le barrage de votre boîte crânienne, pour mieux vous ravager les neurones.

Il est d'ailleurs bien simple, et je ne vous mentirai pas en vous disant ça, que cet album s'adresse à tout fans de musique extrême. Si vous vous demandiez gentiment dans votre lit, à quoi ressemblait un bon grindcore, dans la plus pure tradition, ce nouveau disque d'INGROWING vous est adressé. Car vous n'en ressortirez pas vivant ! De l'agression musicale en direct, mais une sorte de plaisir auditif gigantesque en même temps. Des riffs qui vous sont crachés à la gueule tels des serpents vomissant un poison grindcore contagieux. Des vocaux hurlés, criés, beuglés ... inhumains et inflexibles. Sous ces aspects de démon enchanteur, INGROWING ne perd rien. Pas une goutte de brutalité en moins, pas une goutte de mélodie en plus. Tel un aquilon dominateur et violent, le souffle d'INGROWING passe à travers nos oreilles comme l'essence même du grinding/death absolu. Car tout repose ici, de par cette puissance si impérieuse et tyrannique, dès les premiers blast de « Life Stealth », dès les premiers cris de Vlakin ... nous sommes assénés par la froideur et la brutalité délivrée par les tchèques, et ce n'est que le début ...

Peu à peu l'album devient incroyablement accrocheur et on se prend au jeu. Le groupe déverse une palette de riffs puissants et aguicheurs, tantôt cyber-punk tantôt thrash metal, voir death. Un gros défouloir sonore, et encore plus quand Vlakin monte dans les aigus et qu'il fait retomber le truc directement avec des growls de fou furieux. Une alternance de voix mêlant des changements de rythmes à la fois bienvenus mais un peu trop persistants ("Revolting Waste - Fuck The Hoax"). Mais on retrouve encore et toujours ces titres à la durée concise, rapides, efficaces et destructeurs ("Fight Might Be Right"). INGROWING oscille simplement entre le très rapide et l'ultra expéditif. Zbyña blast ses fûts tel un primate aliéné et féroce, et construit le tempo d'une musique totalement enjouée et primitive. Et toujours, Vlakin, derrière, vomissant ses grondements avec classe et fermeté, nous enchaînant aux cordes de l'enfer par ses vocaux si naturels et puissants.

Car je vais me répéter, mais c'est bien là la vigueur et la qualité du grindcore d'INGROWING : une patate d'enfer et un groove du tonnerre. Qui plus est, l'album profitant d'une production de derrière les fagots, va vous clouer sur place par son son si racoleur et limpide, nous laissant bénéficier du raffinement sonore de cette brutalité, si bien faite. Et si quelques faiblesses viendraient un peu noircir le tableau ? Allons-nous les inventer ? Non, d'un avis optimal et totalement objectif, il n'y en a pas, si ce n'est la durée de l'album un peu trop courte à mes yeux, mais on ne leur en tiendra pas rigueur. Car un tel fléau mérite d'être salué. La recette a l'air simple, comme ça. Mais oui, elle l'est. Ainsi on accroche tout le temps et de la première seconde à la dernière de ce « Cloned & Enforced ». Rien de plus.

Il ne m'aura pas fallu beaucoup de temps pour me rendre compte que cet album valait son pesant de cacahuètes. Une grosse pêche et un taux d'énergie maximal vont rendre votre écoute de cet album des plus sympathique et joyeuse. INGROWING gagne ses points par une méthode efficace, et encore une fois le groupe tchèque a donné le meilleur de lui même. Il est d'ailleurs évident qu'après seulement quelques écoutes, cet album va vous charmer. Car ce n'est pas la chose la plus difficile à faire que de s'immerger dans la musique d'INGROWING. Un grindcore totalement authentique et une musique accrocheuse vous donne donc rendez-vous sur ce « Cloned & Enforced ». A écouter absolument.

A lire aussi en GRINDCORE par GORR :


TERRORIZER
Darker Days Ahead (2006)
Le retour ultime du grind old-school




LAST DAYS OF HUMANITY
The Sound Of Rancid Juices Sloshing Around Your Coffin (1998)
Grindcore


Marquez et partagez




 
   GORR

 
  N/A



- Vlakin (chant/basse)
- Eddie (guitares)
- Zbyña (batterie)
- Rob (guitares)


1. Life Stealth
2. Nanopunctures
3. New Flesh To Cultivate
4. Shapeshifting / Unidentification
5. Ground Subzero
6. Kill The Original
7. Tragic: The Gathering
8. Blind Light
9. Fight Might Be Right
10. Revolting Waste - Fuck The Hoax
11. Cyclone
12. Ionized Fluid Being
13. Mind Drillers
14. Enforce The Clones (kill The Copy)
15. Deletion / A Cyclic End



             



1999 - 2017 © Nightfall.fr - Comment Soutenir Nightfall ? - Nous contacter - Webdesign : Inox Prod