Recherche avancée       Liste groupes



      
HARD ROCK  |  STUDIO

Commentaires (3)
Metalhit
L' auteur
Acheter Cet Album
 

 

- Membre : Down, Crowbar

CORROSION OF CONFORMITY - Deliverance (1994)
Par MOMO HEARTBREAKER le 16 Mars 2004          Consultée 5840 fois

Surprise de l’année 1994, avec "Deliverance" Corrosion of Conformity peut se vanter d’avoir répondu victorieusement à l’attente qu’avait su créer son prédécesseur Blind en 1991 marquant le retour du groupe aux affaires suite à d’obscurs problèmes de label qui avait stoppé net la carrière du groupe après un "Technocracy" (1987) de bonne facture.

La grande originalité de ce disque est la combinaison quasi parfaite de l’énergie d’un batteur 100% hardcore associé à de bonnes grosses guitares bien métal (que ne renierait pas un Metallica ayant forniqué avec le père Iommi par exemple, voir le titre « Broken Man »), le tout enrobé d’une basse qui fait vroom, on secoue le tout, que l’on n’oubliera de saupoudrer d’ambiances mexicaines enfumées (nrd : genre voyage en bus à Tirujana comme le suggère le superbe instrumental hispanique « Mano De Mono ») et vous obtiendrez un plat savoureux intitulé : Deliverance. Proposer une musique originale, c’est bien mais écrire des hits, c’est mieux ! Pepper Keenan (guitare / chant), Woody Weatherman (lead guitare), Mike Dean (basse) et Reed Mullin (batterie) ont semble-t-il fait de cette devise la leur car Deliverance est au moins composé de quatre titres imparables : « Heaven’s Not Overflowings », « Clean My Wounds », l’éponyme « Delivrance » et « Seven Days ». Ces trois morceaux sont représentatifs des qualités du groupe : un gros riff, du groove, une basse énorme et une jolie mélodie. Les autres titres sont tout aussi bons. Simplement, ils sont moins immédiats comme le lugubre « Pearls Before Swine » et révèlent leur véritable nature de compo killer qu’après quelques écoutes attentives. A ce propos, le son est bon et rend justice au feeling très particulier du groupe par contre c’est vrai que les grattes auraient pu être plus tranchantes, car pour avoir vu trois fois le groupe en concert, c’est en live que les titres contenus sur cette galette délivrent toutes leur puissance. En outre, le packaging aurait pu être affiné à mon goût, la pochette originale n’étant pas un modèle d’esthétiscisme.

Ce disque permettra au groupe de voir ces ventes décoller et d’accompagner sur la route deux mastodontes du métal US : Megadeth pour l’Europe et Metallica pour sa pharaonique tournée nord américaine. Autre importance et non des moindres, cet album à la croisée des chemins viendra interpeller nombres de p’tits jeunes qui reprendront la formule dont les Corrosion of Conformity sont les dépositaires pour alimenter un hard rock groovy et velu tout droit venu des seventies : le stoner.

A lire aussi en HARD ROCK par MOMO HEARTBREAKER :


The CULT
Beyond Good And Evil (2001)
Hard rock




GREAT WHITE
Can't Get There From Here (1999)
Hard rock

(+ 1 kro-express)

Marquez et partagez



Par THE MARGINAL




 
   MOMO HEARTBREAKER

 
  N/A



- Pepper Keenan (chant, guitare)
- Woody Weatherman (guitares)
- Mike Dean (basse)
- Reed Mullin (batterie)


1. Heaven's Not Overflowing
2. Albatross
3. Clean My Wounds
4. Without Wings
5. Broken Man
6. Senior Limpio
7. Mano De Mono
8. Seven Days
9. #212131313
10. My Grain
11. Deliverance
12. Shake Like You
13. Shelter
14. Pearls Before Swine



             



1999 - 2017 © Nightfall.fr - Comment Soutenir Nightfall ? - Nous contacter - Webdesign : Inox Prod