Recherche avancée       Liste groupes


Auteur
 

Groupe
    

Classement équipe
  
Référendums
  


THE MARGINAL - 1994
Consulté 4274 fois
MEGADETH - Youthanasia

Avec cet opus, Megadeth ralentit sensiblement le tempo(on est bien loin du thrash) et accouche d'un album de metal mélodique que, pour ma part, je trouve excellent. Avec des titres tels que "Train of consequences", "Reckoning day", "Family tree" et le surprenant "A tout le monde", Dave Mustaine et ses compagnons de route ont prouvé qu'ils étaient capables de se renouveler dans le bon sens du terme(n'est-ce pas Metallica ?).

SOUNDGARDEN - Superunknown

Soundgarden sort avec "Superunknown" son album le plus mature, le plus abouti de sa discographie. En dépit de quelques longueurs, on est quand même seduit par la qualité des compos telles que "Let me drown", "Superunknown", le tubesque "Black hole sun" ou encore "Kickstand". Ce disque fait de Soundgarden un groupe à part vis-à-vis de la vague de Seattle et permet à Chris Cornell & co. de gagner le respect de nombreux fans de hard rock traditionnel, ce qui n'est pas rien.

CORROSION OF CONFORMITY - Deliverance

Avec "Deliverance"; Corrosion of Conformity a delivré un album solide, très riche musicalement. Pepper Keenan varie avec une certaine réussite son registre vocal, tandis que les guitares virevoltent sans retenue. D'ailleurs, les solos présents sur cette galette sont limpides, de toute beauté("Seven days" en est un bon exemple). Et, avec du recul; on s'aperçoit que Corrosion of Conformity avait, à l'instar de Kyuss et Monster Magnet dans une approche toutefois différente, devancé ce que les médias appelleront plus tard le stoner. Chapeau !

CINDERELLA - Still Climbing

Au moment où sort ce quatrième opus de Cinderella, le hard rock n'est plus en vogue. Malgré tout, le groupe à Tom Keifer reste fidèle à ses racines et offre un hard rock bluesy de bonne facture et plein de maturité avec des titres percutants comme "Bad attitude shuffle", "Freewheelin' " ou des ballades superbement travaillées comme "Hard to find the words". Voilà un disque qui aurait merité un peu plus d'attention et de considération de la part du public...

TESLA - Bust A Nut

Bien que différent du fabuleux "Psychotic supper", "Bust a nut" reste quand même un très bon album mélangeant habilement hard rock, guitares acoustiques et influences bluesy. Les compos sont, comme souvent, bien travaillées, matures, inspirées et font la part belle au songwriting de qualité. Titres-phares de l'album: "Solution", "Shine away", "Need your lovin' ", "Action talks".

GUN - Swagger

2 ans après un "Gallus" réussi, Gun enfonce le clou avec "Swagger", un album qui ravira les amateurs de big-rock mélodique pour ses superbes refrains, ses titres accrocheurs et la superbe voix du chanteur Mark Rankin. A l'époque, le hard mélodique faisait encore bonne figure de l'autre côté de la Manche...

PRIDE & GLORY - Pride & Glory

En se détachant de son leader-chanteur Ozzy Osbourne, Zakk Wylde monte Pride & Glory et se fend d'un très bon album qui s'avère assez éloigné des tendances de l'époque et fleure bon les racines du rock americain. On y trouve un peu de tout: du heavy, du rock sudiste, du blues, de la country, des ballades(pas trop, quand même) et du hard rock, bien sûr. Sans être l'album du siècle, ce disque invite l'auditeur à un authentique voyage au coeur de l'Amerique profonde. Du très bon.

RUNNING WILD - Black Hand Inn

A une époque où bon nombre de groupes de heavy metal ont une une période difficile, Running Wild s'en est sorti avec les honneurs avec le très bon "Black hand inn" qui, s'il n'est pas forcément le meilleur de la discographie du combo allemand, regorge de compos imparables(ah la la, des titres comme "The phantom of black hand inn" et "Soulless" sont terribles !!!) et prouvent que le combo allemand ne succombera pas aux modes, qu'on se le dise

DEMOLITION 23 - Demolition 23

Les 2 ex-Hanoi Rocks(et accessoirement Jerusalem Slim) Sam Yaffa et Michael Monroe se retrouvent dans le cadre du projet Demolition 23 qui est une verison plus punkisante, plus acérée de Hanoi Rocks. Et le résultat est fort convaincant. Mention speciale à "Same shit different day" et "Endangered species".

MANIC EDEN - Manic Eden

En voilà, une agréable surprise: l'ex-chanteur de Little Caesar s'associe avec les musiciens de Whitesnake, ce qui donne un bon opus de hard bluesy, inspiré à souhait et bourré de classe. Un album qui mériterait tellement d'être redécouvert...

ANGRA - Angel's Cry

Voilà un disque complétement à contre-courant(par rapport à ce qui sortait à l'époque) qui apparait et que beaucoup de personnes(dont je fais partie) ont accueilli comme un bol d'air frais. "Angel's cry" n'est pas forcement le meilleur opus de Angra, mais c'est un réel plaisir d'etendre des titres tels que "Carry on", "Angel's cry" ou encore la superbe reprise de Kate Bush "Wuthering heights". Avec cet opus, Angra a redonné de la vigueur au heavy metal.

JACKYL - Push Comes To Shove

Après un premier album sympa mais pas exceptionnel, Jackyl passe la vitesse supérieure avec "Push comes to shove", un opus plus abouti, plus inspiré également. Des titres tels que "Push comes to shove", "Headed for destruction", "Dixieland" et "Chiantown", notamment, font mouche et restent ancrés dans les mémoires...

THE BLACK CROWES - Amorica

Après 2 albums excellents qui ont installé les Black Crowes au firmament du rock americain(au sens large du terme), c'est la déception avec "Amorica". Non pas que cet album soit mauvais, mais plutôt parce que celui-çi est moins inspiré, moins accrocheur. Les Black Crowes vivraient-ils sur leurs acquis ?

THE CULT - The Cult

The Cult sort un album totalement inattendu en cette année 1994. Bien sûr, avec du recul, on peut considerer que le groupe anglais était en avance sur son temps(comme Shotgun Messiah 1 an plus tôt avec "Violent new breed"), mais les compos ne sont pas très accrocheuses et on est bien loin de la classe d'un "Electric", d'un "Sonic temple" ou même "Ceremony"...

DREAM THEATER - Awake

Quand Dream Theater avait sorti en 1992 "Images and words", ce fut la grosse claque tellement le groupe americain avait fait montre de maestria tant au niveau du savoir-jouer que du songwriting. Dream Theater s'annonçait alors comme un très serieux espoir(un futur géant comme Metallica ?) de la scène metal. Hélas, la sortie de "Awake" a nettement tempéré les ardeurs. Il faut dire qu'en dehors de "Space dye vest", les titres de l'album sont indigestes. Pour ma part, je n'ai jamais réussi à rentrer dans ce disque qui est quand même bien à part dans la discographie de Dream Theater.

NIRVANA - Unplugged In New York

Oh, l'immonde live acoustique que voilà !!! Ou comment Geffen se remplit plein les poches en capitalisant sur le suicide de Kurt Cobain et en faisant passer pour génial(auprès du grand public) un groupe médiocre qui, tout bien considéré, n'a jamais eu l'étoffe d'un grand groupe. Ce live, en plus de sentir les dollars à plein nez, est d'une médiocrité et d'un ennui affligeants: il n'y a aucune interaction entre le groupe et le public(normal, le show était retransmis sur MTV), Kurt Cobain semble réciter les paroles des chansons mécaniquement et sans passion, les musiciens semblent s'ennuyer sur scène(Cf.voir le clip de "The man who sold the world") et il y a des pains à gogo. Vous voulez un live acoustique de qualité et dégageant une certaine chaleur ? Un conseil: ignorez ce skeud et procurez-vous plutôt les live acoustique de Tesla("Five man acoustical jam")et de Gotthard("D-frosted"), c'est quand même d'un tout autre niveau.

SVEN GALI - Inwire

2 années après avoir sorti un album éponyme excellent qui laissait entrevoir de très belles choses, Sven Gali retourne sa veste avec son second opus "Inwire" qui flirte ouvertement avec le grunge, qui était très en vogue, à l'époque). Outre la démarche opportuniste du groupe canadien, il convient d'ajouter que cet album est franchement mauvais et qu'il n'y a pas un seul titre qui ait retenu un tant soit peu mon attention(je dirai même que c'est encore pire que Nirvana). Même la pochette de l'album est hideuse. Bref, tout est à jeter dans cet opus qui a vraiment plombé Sven Gali. Quel gâchis !!

KORN - Korn

Voilà donc le disque qui est le détonateur(ou considéré comme tel) de l'explosion néo-metal. Et bien, en ce qui me concerne, l'écoute de ce premier album de Korn(tout comme les suivants, d'ailleurs) ne m'a absolument pas convaincue. C'est bien simple: aucun titre ne me plait, je n'aime pas non plus la production, ni les riffs(franchement, il y a nettement mieux par ailleurs...), ni la voix de Jonathan Davis. D'autre part, ce disque est tellement pauvre d'un point de vue mélodique(enfin, quand il y a de la mélodie)... Bref, c'est un tout que je n'aime pas chez Korn et puis, franchement, les années collège sont quand même loin derrière moi... Comme ce groupe n'est pas pour moi, je le laisse à d'autres personnes et du coup, mon porte-monnaie est épargné(mais il est assez mis à l'épreuve pour d'autres disques, de toute manière).







1999 - 2018 © Nightfall.fr - Comment Soutenir Nightfall ? - Nous contacter - Webdesign : Inox Prod