Recherche avancée       Liste groupes



      
FUSION  |  STUDIO

Commentaires (7)
Questions / Réponses (1 / 1)
L' auteur
Acheter Cet Album
 


 

1991 Blood Sugar Sex Magik
2002 By The Way
2006 Stadium Arcadium
2011 I'm With You
2016 The Getaway
 

 Rhcp France (1058)

RED HOT CHILI PEPPERS - Mother's Milk (1989)
Par MOMO HEARTBREAKER le 5 Mars 2004          Consultée 9664 fois

Attention album mythique ! Avec ce disque les Red Hot n’ont pas seulement sorti un très bon disque, ils ont contribué à créer un nouvel espace sonore dit métal fusion. Mais plus accessible que d’autre ( Living Color ou les frappa dingue de Fishbone), moins métal que les géniaux Faith No More, ces derniers devaient accéder à la gloire avec cet opus propulsé vers les sommets par des singles de la trempe de « Knock me down », « Higher Ground » et « Taste the Pain ». Ainsi en quelque semaines, cette petite bombe qu’est « Mother Milk » sera certifiée disque d’or puis platine.

A cette époque, les californiens ont l’image d’un groupe sulfureux qui planque sous des muscles et belles gueules ses blessures cachées (cures de désintoxication, accidents de motos, mort du guitariste Hillel Slovak en 88) doté d’une attitude aussi rock n’roll et que leur musique respire le funk.
« Mother’s Milk » marque l’arrivée du guitariste assez furieux, John Frusciante, puisant son inspiration chez Hendrix. Cependant, ce dernier est suffisamment talentueux pour s’en démarquer notamment au travers des riffs tranchants dont le groove ne cesse d’être la substantielle moelle (« Stone Cold Bush » est à lui seul un ode au groove). Pas étonnant que cet élément domine dans tous les morceaux des Red Hot. Basse distordue ou lignes de basse lourdes, batterie groovy et rythmiques rapides, guitares folk, funk ou psychédéliques : les Californiens réussissent une alchimie particulière qui fonctionne à tous les coups.
Les textes évoquent pêle-mêle d’une manière provocatrice bien-sûr la Californie avec Hollywood en ligne de mire, les excès du rêve américain, mais présente aussi une ouverture sur le reste du monde. D’où l’universalité de leur discours et certainement une part de leur succès planétaire dont « Mother’s Milk » est le premier chapitre.

En conclusion, un album magnifique bourré de trouvailles en tout genre (des illustrations sonores de « Good Time Boys », le saxo de « Subway to Venus » jusqu’à l’instrumental « Pretty Little Ditty », tout est fait pour maintenir l’attention de l’auditeur), présentant un visage aujourd’hui oublié des californiens, celui d’un groupe de furieux ( écoutez les très heavy « Nobody Weird Like Me » ou « Fire » pour vous convaincre si besoin est) prêt à conquérir le monde sans avoir à recourir à la ballade sirupeuse (excès dans lequel ils semblent avoir aujourd’hui succombés) . A re-découvrir sans modération.

A lire aussi en FUSION par MOMO HEARTBREAKER :


FAITH NO MORE
The Real Thing (1989)
Metal fusion

(+ 1 kro-express)



RED HOT CHILI PEPPERS
One Hot Minute (1995)
Fusion

(+ 2 kros-express)

Marquez et partagez




 
   MOMO HEARTBREAKER

 
   MULKONTHEBEACH

 
   (2 chroniques)



- Anthony Kiedis (chant)
- Flea (basse)
- John Frusciante (guitare)
- Chad Smith (batterie)


1. Good Time Boys
2. Higher Ground
3. Subway To Venus
4. Magic Johnson
5. Nobody Weird Like Me
6. Knock Me Down
7. Taste The Pain
8. Stone Cold Bush
9. Fire
10. Pretty Little Ditty
11. Punk Rock Classic
12. Sexy Mexican Maid
13. Johnny Kick A Hole In The Sky



             



1999 - 2017 © Nightfall.fr - Comment Soutenir Nightfall ? - Nous contacter - Webdesign : Inox Prod