Recherche avancée       Liste groupes



      
DEATH METAL  |  STUDIO

Commentaires (1)
Lexique death metal
L' auteur
Acheter Cet Album
 

 

 Site Officiel (267)
 Myspace Du Groupe (280)
 Cover Artwork (raymond Swanland) (372)

DEEDS OF FLESH - Reduced To Ashes (2003)
Par JULIEN le 27 Octobre 2003          Consultée 2160 fois

Dès les premières secondes de « Reduced To Ashes », vomies par le groupe à la suite d’une intro reprenant la fameuse prophétie de « Damien - La Malédiction » (« From the eternal sea he rises, Creating armies on either shore, Turning man against his brother, Till man exists no more… »), les choses nous sautent à la gueule, évidentes, impitoyables : DEEDS OF FLESH glorifie le Death Metal et seulement le Death Metal, épuré de toute aspiration mélodique vécue comme scandaleuse, et débarrassé de toute légèreté innommable. Non, ici, tout n’est que brutalité : alternance de vocaux arrachés et de gargouillis effroyablement gutturaux d’un chant mimant de façon convaincante le son d’un évier se vidant de son eau croupie (bah oui, on est dans une chronique de Death, z’avez oublié ?), riffs telluriques, lourds, parfois saccadés, mais toujours épais à en pousser au suicide votre représentant Slim Fast préféré, batterie toute en blast beats et double grosse caisse frénétique, structures musicales très complexes, breaks plus que fréquents, grosse attaque de guitares en permanence sous le régime du casus belli, basse qui lamine…

Bref ! Pas besoin d’épuiser de s'éterniser : DEEDS OF FLESH vient de commettre un nouveau méfait de Death bien brutal et technique, très précis et dévastateur, foncièrement classique, monstrueusement interprété et très technique, fait d’un seul bloc dont peu de titres se détachent réellement : on aime bien le camaïeu sanglant chez DEEDS OF FLESH, et on le revendique avec force conviction, même si le fort bien nommé « The Endurance » se dégage malgré tout du lot avec ses douze minutes… Et vu les aptitudes physiques réclamées par la musique, gageons que notre trio de barbares américains en a, de l’endurance ! Et l’auditeur également, s’il parvient à bout de cette galette pas mauvaise, et même très bien foutue pour l’amateur invétéré de ce genre de productions, mais qui pourrait bien laisser froid ceux qui attendent du Death autre chose qu’une bonne grosse décharge sauvage et son festival de basses fréquences.

La superbe et infernale pochette du nouveau crime de ces enfants de choeur, qui oeuvrent depuis dix ans dans l’underground où leur réputation est solidement établie, laissait entrevoir les promesses drues d’un vrai massacre sonore… Je dois pourtant avouer rester un peu sur ma faim, en dépit de compétences évidentes. Le fautif ? Une production de batterie un peu loupée, qui transforme la performance énorme de Mike derrière ses fûts en feu d’artifice aigrelet, avec ces grosses caisses très présentes mais peu consistantes et cette caisse claire très métallique et manquant d’embonpoint. Dommage, car le reste est plutôt à l’avenant...

Une œuvre intransigeante donc que ce "Reduced To Ashes", et plutôt réservée, à mon sens, à la confidentialité d’un public de connaisseurs. Mais nul doute que ce dernier appréciera !

A lire aussi en DEATH METAL par JULIEN :


SEPTICFLESH
Sumerian Daemons (2003)
Chant du cygne et chef d'oeuvre death orchestral

(+ 1 kro-express)



LUNATIC INVASION
Totentanz (1995)
Terrible death épique aux consonances moyenâgeuses


Marquez et partagez




 
   JULIEN

 
  N/A



- Jacoby (basse, chant)
- Erik (guitare, chant)
- Mike (batterie)


1. Reduced To Ashes
2. Infested Beneath The Earth
3. Avowed Depraved
4. Empyrean
5. Human Trophies
6. Banished
7. Disinterred Archaic Heap
8. The Endurance



             



1999 - 2017 © Nightfall.fr - Comment Soutenir Nightfall ? - Nous contacter - Webdesign : Inox Prod