Recherche avancée       Liste groupes



      
HEAVY METAL  |  STUDIO

Commentaires (9)
Questions / Réponses (2 / 7)
Metalhit
Lexique heavy metal
L' auteur
Acheter Cet Album
 


 

- Style : Crimson Glory, Fates Warning, Ivanhoe
- Style + Membre : Operation: Mindcrime
 

 Site Officiel (1043)

QUEENSRΫCHE - The Warning (1984)
Par JULIEN le 9 Décembre 2003          Consultée 7623 fois

Devinez quoi ? Avant la déferlante Grunge, Seattle jouissait déjà de la paternité d’une culture musicale exceptionnelle… sauf qu’il ne s’agissait pas alors d’une flopée de formations assoiffées de reconnaissance, mais bel et bien d’une seule entité. QUEENSRYCHE en l’occurrence. Soit cinq musiciens brillants et dotés d’une vision supérieure du Heavy Metal, et qui n’allaient d’ailleurs pas tarder à le crier à la face du monde avec le purement incontournable concept album « Operation : Mindcrime ». Mais comme souvent avec ces groupes dont l’une des créations aura gagné son statut de monument inoubliable, on oublie de visiter également les abords. A tort. Car QUEENRSRYCHE faisait déjà preuve d’un brio énorme dès ses premiers jours. Et si le mini-lp « Queen Of The Reich » nous avait mis la puce à l’oreille, c’est avec « The Warning » que la démangeaison se fait insistante et que le groupe s’impose vraiment à nous.

Encore assez nettement influencé par IRON MAIDEN et un peu par JUDAS PRIEST, adoptant du premier le soucis mélodique et le sens de la construction toute en finesse et breaks multiples et cherchant chez le second un certain attachement pour une assise rythmique plus lourde que vraiment véloce (IRON MAIDEN conserve ce sens du riff en cavalcade, conférant à sa musique un aspect speed inimitable), QUEENSRYCHE n’en éclaboussait pas moins pour autant l’assistance en développant des compositions très riches pour l’époque, raffinées et superbement ouvragées (c’est Michael Kamen, l’homme de « S&M » de METALLICA, qui est aux commandes des arrangements nimbant le disque) ! Les morceaux prennent en effet leur temps pour nous accrocher, hésitent à insister sur le même riff indéfiniment, préférant casser une uniformité honnie à l’aide d’un break ici, d’une guitare acoustique là, ou d’importantes mais discrètes interventions de synthés.

D’une beauté à tomber, qui va jusqu’à draper les riffs les plus enlevés ("En Force", "Deliverance", "N M 156", "Before The Storm"), le Metal classieux et intelligent distillé par QUEENSRYCHE possède à la fois grâce et majesté (les géniaux "Warning" et "Take Hold The Flame"), et fait montre d’aptitudes pour la construction de pièces complexes miroitantes d’émotions (le break central de "Child Of Fire", la très jolie ballade "No Sanctuary", finement fardée de synthés et autres choeurs, les dix minutes bouleversantes du maidenien "Roads To Madness" et de ses orchestrations). Il faut dire toutefois qu’en figure de proue d’un navire remarquable (guitaristes brillants, batteur au jeu puissant et fin), le groupe détient avec Geoff Tate un vocaliste véritablement exceptionnel, une des plus belles voix du Metal, vibrante, lyrique et touchante. Comme si Halford et Dickinson nous avait fait un petit, le rejeton s’affranchissant aussitôt de cette lourde paternité en tapissant sa gorge d’une personnalité telle qu’on ne manque pas de la reconnaître dès les premières notes.

Bon sang, mais quel chanteur ! Quel groupe ! Et quel premier album ! Si le Heavy Metal considéré sur son versant le plus mélodique (eh ! j’ai pas dit commercial ! pas de ça ici) et complexe vous branche, et que vous voulez découvrir les premiers et fabuleux jours d’un des groupes les plus importants des 80’s, je ne peux que vous inviter à vous précipiter sur ce « The Warning » excellent, auquel l’on pourra toutefois reprocher un léger manque de puissance et une production un peu rudimentaire, comprimant les élans de la musique, et plaçant les guitares en retrait. En outre, je peste ici ou là devant la retenue du groupe, quelques compositions soufflant la promesse d’une certaine vivacité ou élévation de tempo pour très vite procéder à leur avortement. Mais qu’importe : Dès son premier album, QUEENSRYCHE s’invitait dans la cour des grands, et les prises de risques nécessaires à l’ascension de tout monstre sacré du Metal ne tarderaient guère...

Note : 4.5/5

A lire aussi en HEAVY METAL par JULIEN :


MERCYFUL FATE
The Beginning (1986)
Une compilation essentielle pour ce grand du heavy

(+ 1 kro-express)



ACCEPT
Russian Roulette (1986)
Heavy metal

(+ 2 kros-express)

Marquez et partagez




 
   JULIEN

 
  N/A



- Geoff Tate (chant)
- Chris Degarmo (guitare)
- Michael Wilton (guitare)
- Eddie Jackson (basse)
- Scott Rockenfield (batterie)


1. Warning
2. En Force
3. Deliverance
4. No Sanctuary
5. N M 156
6. Take Hold The Flame
7. Before The Storm
8. Child Of Fire
9. Roads To Madness



             



1999 - 2017 © Nightfall.fr - Comment Soutenir Nightfall ? - Nous contacter - Webdesign : Inox Prod