Recherche avancée       Liste groupes



      
DOOM METAL  |  STUDIO

Lexique doom metal
L' auteur
Acheter Cet Album
 

 

- Style : Procession
- Membre : The Storyteller , Apocalypse Orchestra
- Style + Membre : Ereb Altor

ISOLE - Dystopia (2019)
Par MEFISTO le 30 Avril 2023          Consultée 667 fois

Mis à part les lecteurs infidèles qui n'ont de toute manière aucun goût ès Metal, le pire ennemi de NIME est la section des chroniques les moins lues.

Les points communs de ces albums mal-aimés sont une pochette moche, une note de 2 ou 3, un géniteur inconnu au bataillon, ou presque, et une accroche peu tentante (par exemple : Doom Metal). Depuis 2009, ce risque de me retrouver parmi les hordes des rejetés, des ratés d'la gâchette, plane toujours au-dessus de ma tête. Idem pour mes illustrissimes collègues, sexy (allo Kanji !) ou non, vieux (allo Fredouille !) ou pas, ronchons (allo DS !) ou non, bizarres (Posi, Wen, Volthy, John, Kol et la liste est longue) ou pas.

Alors quand je me farcis "Dystopia" de mes chouchous Doomeux ISOLE, j'ai peur que la pochette dégueu me fasse du tort. Car comme dans tout, la bonne combinaison, le bon timing, fait souvent foi de tous les succès dans la vie. Non ? Vous saviez pas ça, les djeuns gauchistes ? Ah ben ! Faut réfléchir McFly, faut réfléchir… Point positif pour moi : les Suédois sont sur une sacrée lancée, après les succès de "Born From Shadows" et "Calm Hunter". "Dystopia", ovni (dans la forme) de la disco du quartette, boucle ce trio de réussites en offrant sept pièces solides qui forcent les réécoutes pour notre plus grand desiteratum de dépendants affectifs.

Alors fuck la pochette immonde, ISOLE n'a jamais été un pro en la matière, car le monde de merde que décrit le groupe sur "Dystopia" devrait suffire à rallier les chapeaux à la pelle, donc toutes les chapelles. C'est d'ailleurs un trait narratif particulier qui n'échappera pas aux suiveurs ; rarement les Suédois nous ont-ils enfoncé le nez dans nos déjections, eux qui d'habitude planent entre les limbes et les vapeurs du Styx coulant dans chacune de nos petites âmes perfides si parfaites.

"Dystopia" est certes obscur, mais sa beauté est profondément éblouissante. J'adore les intonations épiques et occultes de "The Beholder", la puissance de "You Went Away" et la diversité bluffante de "Galenskapens Land" – sur laquelle ISOLE offre un pot-pas-pourri des tonicités de "Dystopia". Je ne vous ferai pas la nomenclature des moments forts de ce disque, car ils sont trop nombreux pour vous garder patient. Disons seulement que la transmutation et la richesse des ambiances et des rythmiques de "Dystopia" font toute la différence et enfoncent des clous de 16 pouces dans un cercueil de 12 pouces de hauteur…

ISOLE est devenu un vrai maître dans la création d'albums harponnant de la tête à la queue, le rêve de tout groupe qui se prospecte, avant de se respecter. MAIS, ce ne sont pas tous les combos qui inventorient un chanteur de qualité comme Daniel Bryntse, qui a toujours assuré pour magnifier les superbes progressions d'accords de Crister Olsson, dont la besace à idées est en kevlar triple protection. T'as toute mon admiration, Crister, t'as compris ce qui fait kiffer du Doom ; un solo ici, un riff lourdingue là, un trémolo ici et un toast à la fin du peuple là ! Boom Doom, je dis !

Qu'ISOLE se la joue mammouthien et sombre devin sur "Written In The Sand" et "Forged By Fear, ou heavy et catchy sur "Beyond The Horizon", il ratisse assez large dans son spectre déjà restreint pour toucher à la petite grâce.

Et dire que ce n'est que le « début »…

Un 4 qui devrait être un 4,5 si la ligne du temps n'existait pas.

Podium : (or) "You Went Away", (argent) "Galenskapens Land", (bronze) "Written In The Sand".

Indice de violence : 1,5/5.

A lire aussi en DOOM METAL par MEFISTO :


MAR DE GRISES
Streams Inwards (2010)
Doomerie rêvée




The RUINS OF BEVERAST
Blood Vaults (the Blazing Gospel Of Heinrich Kramer) (2013)
Froid et lent comme la mort


Marquez et partagez




 
   MEFISTO

 
  N/A



- Daniel Bryntse (guitare, chant)
- Crister Olsson (guitare)
- Jimmy Mattsson (basse)
- Victor Parri (batterie)


1. Beyond The Horizon
2. Written In The Sand
3. The Beholder
4. You Went Away
5. Forged By Fear
6. Galenskapens Land
7. Nothingness



             



1999 - 2024 © Nightfall.fr V5.0_Slider - Comment Soutenir Nightfall ? - Nous contacter - Webdesign : Inox Prod