Recherche avancée       Liste groupes



      
EXTREME INDUSTRIEL  |  STUDIO

Commentaires (7)
L' auteur
Acheter Cet Album
 


 

- Membre : Devin Townsend , Death, Casualties Of Cool

STRAPPING YOUNG LAD - Heavy As A Really Heavy Thing (1995)
Par PUPPETSUCKER le 28 Avril 2003          Consultée 5756 fois

Premier méfait extrême pour l'ami Devin Townsend… certaines personnes disaient déjà à l'époque qu'il transformait en or tout ce qu'il touchait. Cet album prouve selon moi le contraire, trop brouillon, trop redondant, parfois saoulant à vrai dire.

Une petite fripouille parle… attendrissant, jusqu’à l’arrivée des premières notes de guitares. C’est parti pour un torpillage massif, marque de fabrique même du groupe. S.Y.L. est donc la composition censée nous faire découvrir Strapping Young Lad, et elle peut s’en féliciter. Alliage astucieux et précis de sons électroniques, de voix thrash (quel organe, sir Devin !) puis claires lors du refrain, d’une rythmique à faire pâlir Fear Factory pèriode Demanufacture : très bonne mise en bouche.

In The Rainy Season suit le pas, même schéma, même carton. Un titre mid tempo montre le bout de son nez, Goat et médiocrité en présence. Effectivement, si le côté industriel du combo paraît intéressant aux premiers abords, il ne l’est qu’un temps. Bidouillages trop récurrents, sur utilisés, pour un impact lourd mais franchement chiant. Malheureusement, le reste n’est qu’une suite de morceaux de cet acabit, et une certaine lassitude pousse à appuyer sur la touche stop du lecteur. Mettons à part, The Filler – Sweet City Jesus qui a le mérite de relever le niveau vers la fin de cet Heavy As A Really Heavy Thing, d’une lourdeur démesurée, couplée au chant lancinant et malsain du jeune Townsend. Exciter, qui clôture l'objet du délit, est une sorte de grande déconnade au synthé, que l'on pourrait apparenter à la bande son d'une publicité Playskool, en moins réussie toutefois.

En bref, nous n’avons pas ici un classique, loin de là, mais visiblement une réalisation assez banale qui relève plus de la démo qu’autre chose. Qui pouvait prédire que la suite de ce « flop » serait le légendaire City ?

A lire aussi en DIVERS :


TENHI
Maaäet (2006)
Très très calme et très très lent




STRAPPING YOUNG LAD
City (1997)
Metal extreme

(+ 1 kro-express)

Marquez et partagez




 
   PUPPETSUCKER

 
   BIONIC2802

 
   (2 chroniques)



- Devin Townsend (chant,guitare,basse,claviers)
- Adrian White (batterie)
- Jed Simon (guitare additionnelle)
- Chris Byes (batterie)
- Chris Meyer (claviers)
- Greg Price (programmation batterie)
- Smokin' Lord Toot (batterie)
- Stooly And E: Val Yum (choeurs bon joviens)


1. S.y.l.
2. In The Rainy Season
3. Goat
4. Cod Metal King
5. Happy Camper
6. Critic
7. The Filler - Sweet City Jesus
8. Skin Me
9. Drizzlehell
10. Exciter



             



1999 - 2017 © Nightfall.fr - Comment Soutenir Nightfall ? - Nous contacter - Webdesign : Inox Prod