Recherche avancée       Liste groupes



      
HARD ROCK  |  STUDIO

L' auteur
Acheter Cet Album
 

 

- Style : The Jekylls, Ronnie Atkins
- Membre : Twilight Force, Nordic Union
 

 Site Officiel (80)
 Facebook (61)

ECLIPSE - Wired (2021)
Par GEGERS le 3 Décembre 2021          Consultée 1232 fois

L'époque est à l'inclusion, à la transparence. Un magicien monte un spectacle pour expliquer les trucs derrière ses tours les plus célèbres. Un musicien confiné-Covid (un concert, vous vous rappelez ce que c'est ?) profite de son temps libre pour vous raconter, du choix du médiator à celui de l'ampli, comment il a enregistré ce tube qui l'a rendu millionnaire. Des coulisses, des making-of, pour améliorer "l'expérience utilisateur" et favoriser l'immersion, diraient des communicants désireux de vous soutirer quelques deniers pour profiter de cette incroyable opportunité de découvrir ce qui se passe derrière vos fichiers mp3 ou vos playlists Spotify. Mais si tout s'explique, que devient le vagabondage de l'esprit ? Je n'ai pas envie de savoir comment Erik Mårtensson et Magnus Henriksson, qui ont déjà proposé un bon album de W.E.T en début d'année, sont capables de revenir avec une dizaine de morceaux d'enfer six mois plus tard. Car il y a des recettes là-dessous, des facilités, des trucs de studio, des motifs qui se répètent et tout un tas de ficelles qui pourraient nous laisser penser que les deux artistes suédois sont des exécutants efficaces plutôt que des créateurs sincères et authentiques. Je n'ai pas envie de savoir tout ça. Ce n'est pas du déni ou faire l'autruche que de ne pas avoir pour souhait de connaître la matière dont ECLIPSE propose, avec talent et régularité, tant de morceaux imparables, s'imposant à chaque nouvelle sortie comme un groupe phare sur la scène Hard Rock européenne. Laissez planer le mystère.

Par lassitude plus que par désintérêt, je reconnais fort bien avoir fait l'impasse sur "Paradigm", précédent album de la formation suédoise, qui nous revient aujourd'hui avec "Wired", neuvième album qui montre un groupe fidèle à lui même et à sa musique : le Hard Rock d'ECLIPSE tire profit du mordant des guitares pour se faire gros bras, et voit sa musculature décuplée par cette mise en avant des instruments rythmiques, qui mettent en place des ambiances systématiquement entraînantes. "Roses On Your Gave", et voilà que la machine se met en route. Plus carré que ses compatriotes de H.E.A.T., plus conservateur que les audacieux DYNAZTY, ECLIPSE remet au goût du jour le genre Hard Rock, en le reconstruisant autour de son objectif de base : savourer l'instant présent, célébrer et partager sa passion pour la musique. Naturellement, le groupe n'évite pas les clichés et rentre avec ses gros sabots dans le tas, balançant sur "Saturday Night" ces paroles con-cons qui célèbrent l'arrivée du weekend. Musicalement, néanmoins, le groupe donne une nouvelle leçon de précision et de savoir-faire. Les refrains sont d'une puissance sidérante, et s'ancrent durablement dans l'esprit. "Run For Cover", "Poison Inside My Heart", autant de mélodies marquantes qui s'inscrivent dans la droite lignée des réalisations passées du groupe.

La réussite de ce nouvel album doit beaucoup à la bonne idée qu'a eu le groupe de s'ouvrir des horizons plus sombres, plus lourds. "Bite The Bullet", ainsi, fait preuve d'une agressivité mesurée qui apporte une couleur supplémentaire à l'album, tout en portant, encore une fois, des mélodies et refrains immédiats et séduisants. "Dying Breed", à l'opposé, joue sur le côté lumineux, et sur la capacité d'ECLIPSE à sonner frais sans pour autant révolutionner sa musique. On peut faire impasse sur la ballade "Carved In Stone" sans manquer grand chose, mais pour le reste, il y a une cohérence et une belle variété dans ces compositions, tant et si bien que l'album ne souffre d'aucun faux pas. Allez, il manque peut-être un chef-d'œuvre à la "The Downfall Of Eden" ou "Bleed And Scream" pour crier à l'indispensable.

Je ne sais pas vous, mais je n'ai pas envie de savoir si Magnus Henriksson compose sa musique au mètre où si Frontiers met à sa disposition des esclaves. Force est de reconnaître que, lorsqu'on parle d'ECLIPSE, il est largement suffisant d'apprécier la musique pour ce qu'elle est. Si vous aimez déjà le groupe, vous ne serez pas blasé, car il y a ici suffisamment de nouveauté pour renouveler notre intérêt pour la formation suédoise. Pour les novices ce "Wired" fort réussi, au même titre que n'importe quel album du groupe publié après 2012, pourra constituer une porte d'entrée idéale. Et pour les uns comme pour les autres, ECLIPSE propose de nouveau une leçon de Hard Rock à l'attention des amateurs du genre. Des mélodies, des soli, du refrain, tous ces éléments essentiels que le groupe suédois remet au centre des débats. Qu'il soit remercié pour cela.

A lire aussi en HARD ROCK par GEGERS :


The ANSWER
New Horizon (2013)
Spectaculaire




FACE TO FACE
After The Storm (2016)
Come-back sur la pointe des santiags


Marquez et partagez




 
   GEGERS

 
  N/A



- Erik Mårtensson (chant)
- Magnus Henriksson (guitare)
- Philip Crusner (batterie)
- Victor Crusner (basse)


1. Roses On Your Grave
2. Dying Breed
3. Saturday Night (hallelujah)
4. Run For Cover
5. Carved In Stone
6. Twilight
7. Poison Inside My Heart
8. Bite The Bullet
9. We Didn't Come To Lose
10. Things We Love
11. Dead Inside



             



1999 - 2022 © Nightfall.fr V5.0_Slider - Comment Soutenir Nightfall ? - Nous contacter - Webdesign : Inox Prod