Recherche avancée       Liste groupes



      
MELODEATH PROG/ATMO  |  STUDIO

L' auteur
Acheter Cet Album
 

 

- Style : Arch Enemy, At The Gates, Dark Tranquillity

TEMNEIN - Tales: Of Humanity And Greed (2020)
Par T-RAY le 8 Janvier 2021          Consultée 815 fois

Ça fait plaisir de retrouver TEMNEIN trois ans après un deuxième album d'une grande qualité. Sorti chez Massacre Records, "White Stained Inferno" avait bénéficié d'une belle distribution. Dommage, cependant, que le deal avec le label allemand n'ait pas été reconduit : cela aurait permis au troisième longue-durée des Lorrains de bénéficier d'une meilleure exposition. Surtout que "Tales: Of Humanity And Greed" se révèle plutôt ambitieux sur le plan musical. Peut-être même davantage que son prédécesseur, qui était plus calibré et parfois un tantinet convenu, tant il s'appliquait sur certains morceaux à employer une formule Melodeath bien établie depuis vingt ans.

Ce qui ne veut pas dire que TEMNEIN dévie totalement du Death Mélodique qu'on lui connaît sur ce troisième L.P. Au contraire, les fondamentaux du genre restent bel et bien présents. Il suffit d'entendre des morceaux tels que "City Of Gold" et le concis et accrocheur "Rise Of The Sontarans", hommage du groupe aux Sontariens de la série "Doctor Who". Riff principal efficace et mémorisable en deux temps, trois mouvements, tempo soutenu sans être trop vif, vocaux puissants de Jocelyn Fidry, avec les chœurs qui vont bien, et refrain qui fonctionne parfaitement : on tient là un archétype de morceau de Death Mélo prêt-à-écouter mais qu'il fait quand même bien bon écouter. D'autant que si la puissance est là, l'agressivité est relativement contenue.

Parce que ça n'est pas dans l'agressivité pure que la formation du Grand Est s'épanouit. C'est plutôt dans une approche plutôt Prog et parfois quasi Atmo que TEMNEIN préfère désormais son Death Mélo. Et les morceaux relevant de cette approche sont légion sur ce nouvel effort studio. Dès l'intro qu'est "The Storyteller" passée, "The Blind And The Greedy" nous en fait la démonstration : voilà un morceau qui, sans nous martyriser, se montre tout de même puissant et assez planant, invitant au voyage dans l'univers narré par un Fidry en forme. Je devrais d'ailleurs plutôt parler d'univers au pluriel, car TEMNEIN s'amuse à inscrire ses morceaux dans des environnements divers.

Des environnements souvent emprunts de folklore et de pop culture, comme en témoignent respectivement "Yuki Onna" et "I Am Davy Jones". Ce titre-là, hommage au personnage de marin légendaire et maléfique incarné notamment par Bill Nighy dans les deuxième et troisième volets de la saga cinématographique "Pirates des Caraïbes", exacerbe la tendance Prog et Atmo du Melodeath de TEMNEIN, à nouveau on full display ici. Et le thème du morceau convient parfaitement à cela, avec ses effluves maritimes. "I Am Davy Jones" est sans doute l'un des morceaux les moins "violents" de ce disque mais il est certainement l'un des plus évocateurs. Et l'une des principales réussites du combo lorrain pour le coup.

TEMNEIN sait très bien se servir de ce type de morceau pour équilibrer la tracklist de l'album, faisant s'alterner efficacement les titres les plus rentre-dedans et les plus légers. Même si le niveau d'accroche n'est pas toujours aussi élevé d'un titre à l'autre et que certains morceaux, comme "Knotted Bag" et "A Few Drops Of Blood", peinent quelque peu à s'illustrer, coincés entre des compositions plus marquantes, l'équilibre de cette track-list rend un fier service à "Tales: Of Humanity And Greed", qui ne se montre jamais ennuyeux et qui bénéficie d'un capital réécoute assez élevé. Peut-être même plus que son prédécesseur, d'ailleurs, ce qui n'apparaissait en rien évident au départ.

TEMNEIN parvient à redynamiser sa track-list sur son dernier quart, avec ce clin d'œil à Zelda qu'est "Dirge For Termina", fort d'un riff réussi et d'ambiances plutôt prenantes, avec un "Yuki Onna" qui jouit d'un final dramatique intéressant, et avec cette pièce de dix minutes qu'est "Scums Of Hamelin", où la formation tricolore parvient à mettre en application tous les éléments entrevus au détour des précédents morceaux : agressivité mesurée, caractère mélodique affirmé, tendance Prog assumée et goût prononcé pour les passages calmes et planants, tout en guitare clean.

Lorsque les refrains se retiennent, comme c'est le cas pour "Scums Of Hamelin" et pour d'autres morceaux sur "Tales: Of Humanity And Greed", TEMNEIN remporte la mise, et tant pis si certains titres de cet album accusent quelques dizaines de secondes en trop. C'est un écueil qui reste bien moins handicapant sur ce troisième album des Lorrains que sur leur premier longue-durée, "404 B.C.". Preuve que le quintette à su bâtir sur ses forces et les optimiser pour que ses quelques faiblesses n'apparaissent plus aussi flagrantes que par le passé. Prochaine étape : encore mieux parer les morceaux et en extirper toute graisse superflue. Mais d'ici là, l'on pourra quand même se repasser avec plaisir bon nombre des dix titres ici gravés.

A lire aussi en DEATH MELODIQUE par T-RAY :


The BLACK DAHLIA MURDER
Miasma (2005)
L'enfant adopté renoue avec ses origines




SYMBOLIK
Emergence (2020)
Une émergence longue à venir, mais d'une vigueur !

(+ 1 kro-express)

Marquez et partagez




 
   T-RAY

 
  N/A



- Florian Frandidier (guitares)
- Julien De Giorgio (basse)
- Valentin Treuillier (batterie)
- Jocelyn Fidry (vocaux)
- Morgan (guitares)


1. The Storyteller
2. The Blind And The Greedy
3. The Knotted Bag
4. I Am Davy Jones
5. Rise Of The Sontarans
6. A Few Drops Of Blood
7. City Of Gold
8. Dirge For Termina
9. Yuki Onna
10. Scums Of Hamelin



             



1999 - 2021 © Nightfall.fr V5.0_Slider - Comment Soutenir Nightfall ? - Nous contacter - Webdesign : Inox Prod