Recherche avancée       Liste groupes



      
BLACK ATMO ANACHRONIQUE  |  STUDIO

Commentaires (1)
L' auteur
Acheter Cet Album
 


ORKRIST - Artifacts Of Life (2020)
Par VOLTHORD le 1er Août 2020          Consultée 316 fois

ORKRIST est un objet de braderie. Pas la brocante classe, où on revend l'objet cinq fois son prix avec une étiquette vintage. Non, ce truc dans cet entre-deux étrange, sur une branche de l'esthétique qui n'a plus porté ses fruits, et pour lequel il est difficile de poser un prix tant il retourne de la nostalgie de chacun. Dans les rares magasins O'CD qui vendent encore de la musique, on peut sans doute continuer à trouver "Reginae Mysterium" et "Grond", deux albums sortis en 2002 et 2003, et qui n'ont jamais eu de suite.

Ces gars-là sont des gens normaux qui ont eu une période de créativité, ont fait un petit tour de ronde avec une petite fan-base et sont passés à autre chose. Il est amusant de voir à quel point dans la vraie vie réelle, en dehors des sphères de gens se désignant comme "artiste", il y a cette populace de petits groupes qui font des trucs très cool, qui n'ont jamais imaginé splitter et pour qui un retour après dix-huit ans d'absence ne constitue pas un événement incroyable.

Et le grand mérite d'ORKRIST en 2020, c'est de n'avoir fait subir à sa musique aucun changement, comme cryogénisé au début des années 2000, et produisant encore ce Black Atmo-fantasy-ambient (déjà décrit dans ma chronique de "Reginae Mysterium"), comme si aucune évolution n'avait eu lieu depuis. Une surabondance de claviers vieillots, des guitares toujours légèrement sous-mixées et compressées, des chants clair et black qui n'ont pas bougé d'un iota... C'est à se demander si "Artifacts Of Life" n'est pas juste resté en capsule depuis 2004… ou pire encore, n'est pas l'album qui aurait dû succéder à "Reginae Mysterium", tant il se pare de ses atours féeriques plus que de la saveur martiale de "Grond".

Mais l'album présente bel et bien des compositions toutes neuves, et c'est bien son autisme total qui force le respect.

Là où le Black Atmosphérique aujourd'hui ne semble survivre que par les clones de SUMMONING ou un gimmick cosmique ou occulte, c'est aussi parce qu'ORKRIST croit en ses fantaisies, toujours accompagnées de trames de contes de fées et de folklore slave. Aussi surannées soient-elles, aussi loin des tendances actuelles, il y croit sans jouer la carte de l'exagération ou du second degré. Mélancolie douce héritée de cette branche de Doom préfigurée par The 3RD AND THE MORTAL, riffs épiques au chant black et death saccadé (on n'a plus le droit de parler de CRADLE, je crois) puis touches féeriques à la grandeur naïve, ORKRIST utilise encore toutes les nuances de son arc-en-ciel comme autant d'outils narratifs. Un titre comme "Where Knights Sleep, Undying" aura beau changer d'idée aussi souvent qu'il change de chemise, il regorge d'une myriade de mélodies exploitant le clavier jusqu'à la corde, sans jamais nous laisser deviner où la prochaine note nous mènera. Dans les autres mentions spéciales, ce clavecin impérial menant "Maid, Dragon, Brother's Blood And Wood So Cursed" prouve que les Slovaques savent tout aussi intelligemment poser des repères et les étoffer sans tomber dans le biais répétitif desdits clones de SUMMONING.

C'est par cette mouvance incroyable, qui évite l'effet patchwork mais garde une saveur artisanale très certaine, qu'ORKRIST s'en tire avec les honneurs. Il s'aventure de nouveau sur un terrain aujourd'hui abandonné, en nous laissant par ailleurs sur un "Cold Winter Leave" complètement Doom annonçant peut-être un quatrième album plus proche des premiers DRACONIAN… On resterait anachronique, mais anachronique différemment.

A lire aussi en BLACK SYMPHO / ATMO par VOLTHORD :


XANTHOCHROID
Of Erthe And Axen : Act I (2017)
La grande, la belle fantasy




DARZAMAT
In The Flames Of Black Art (1996)
Black sympho puissant et très original

(+ 1 kro-express)

Marquez et partagez




 
   VOLTHORD

 
  N/A



- Pyros (batterie)
- Lydia (flûte, chant)
- Khayo (guitare)
- Grom (chant black, clavier)


1. Carpathian Wedding (intro)
2. Forest's Bride
3. Shadowlord Ii
4. Interludium I
5. Where The Knights Sleep, Undying
6. Interludium Ii
7. Eterni-tree
8. Maid, Dragon, Brothers's Blood And Wood So Cursed
9. Incarceration Of Innocence - Artifacts Of Life
10. Last Mmiv
11. Cold Winter Leave



             



1999 - 2020 © Nightfall.fr V5.0_Slider - Comment Soutenir Nightfall ? - Nous contacter - Webdesign : Inox Prod