Recherche avancée       Liste groupes



      
HARDCORE  |  STUDIO

Lexique hardcore
L' auteur
Acheter Cet Album
 

 

- Membre : Kingdom Of Sorrow
- Style + Membre : Hatebreed

JASTA - The Lost Chapters (2017)
Par FENRYL le 8 Juin 2020          Consultée 624 fois

En 2011, Jamey Jasta s'offrait (enfin) une parenthèse solo avec un un opus sobrement appelé "Jasta"… Six ans plus tard, il est de retour avec un nouvel effort, après avoir nourri allègrement KINGDOW OF SORROW et bien évidemment HATEBREED.

Allons droit au but, comme le fait habituellement Jasta et ses comparses : inutile de vous dire que les changements entre deux opus sont aussi nombreux que ceux pouvant exister entre deux HATEBREED !
"On ne change pas une formule qui gagne" étant la maxime maison, Jamey s'attache en neuf titres et trente-et-une minutes à nous servir un Hardcore dont il a le secret, mais qui n'en a plus beaucoup pour nous !
Il nous propose ainsi avec son timbre si caractéristique une succession de brûlots : "Until We Bleed Again" en tête, hymne puissant avec des soli (!) et gorgé de "woh woh ohoooooh, woh woh aaah" !! Un groove assez "Rock'N'Roll", "This Is Your Life"…
Il est nécessaire de vous préciser qu'à la base, les morceaux étaient composés pour les combattants de la MMA !
Au titre des réussites, on notera ainsi un "Parasitic" qui pourrait diviser mais qui sait mettre en avant son aspect mélodieux et efficace : une sorte de tube Hardcore. J'affectionne tout particulièrement ce morceau car il est évident qu'il représente énormément d'aspects que Jamey ne peut pas se permettre de proposer avec son groupe habituel...
"The Same Flame" nous offre du HATEBREED de la plus pure tradition avec la présence des classiques chœurs, en support du frontman.

Jasta nous propose toujours cette part de "douceur" qu'il sait pratiquer avec classe avec un "Back To What Matters" dont le refrain, chanté à pleins poumons avec là encore la présence d'autres voix, fait son petit effet.

Un seul guest cette fois-ci avec la présence de Howard Jones sur "Chasing Demons"… L'ex-chanteur de KILLSWITCH ENGAGE pose un chant clair qui ne fonctionne pas, tout simplement ici. Provoquant une rupture de rythme grotesque et sans intérêt, sa collaboration n'est pas une réussite, dénaturant globalement l'esprit des productions habituelles de JASTA : autotune ? Écho insupportable… Non, rien n'y fait, ce morceau est un ratage complet à mes oreilles.
On préférera un "Deadly Business" et sa frappe de fûts qui donnent une sacrée puissance à ce titre "in you face", groovant une fois encore avec un riff de mammouth martyrisant vos cervicales et laissant filer quelques harmoniques artificielles audacieuses ! Un superbe travail globalement de Nick Bellemore (TOXIC HOLOCAUST) sur l'ensemble de l'album. Avec Charlie, ils savent clairement répondre aux attentes de Jasta.
Pour compléter l'absence d'autres guests, JASTA nous sert une reprise de "Buried Alive" de BLACK SABBATH ! Si ce titre période Dio était une des réussites de "Dehumanizer", Jamey Jasta lui offre une superbe évolution et rend terriblement honneur au chanteur disparu avec sa palette vocale, certes moins développée, mais terriblement intéressante ici.

"The Lost Chapters" ne surprendra pas les die hard fan d'HATEBREED. Évidemment...
Il ne doit pour autant absolument pas être négligé car JASTA illustre tout le talent d'un artiste, arrivé par une entrée peu commune dans le milieu et qui a su, à force d'épreuves et d'investissements, gagner le respect d'un genre qui ne fait pas de cadeau.
Jamey Jasta est une personnalité attachante, honnête et entière, qui nous propose ici ce qu'il sait faire depuis toujours : un disque de Hardcore, honnêtement un poil court, mais qui permet de secouer la tête avec frénésie sur des compositions qui ne demandent que cela !

Note réelle : 3,5/5.

Top : "Parasitic", "Deadly Business", "Buried Alive", "Back To What Matters", "Until We Bleed Again".

A lire aussi en HARDCORE par FENRYL :


BIOHAZARD
State Of The World Address (1994)
Un sommet du hardcore ? Incontestable !




WALLS OF JERICHO
No One Can Save You From Yourself (2016)
Le retour d'une réference majeure !


Marquez et partagez




 
   FENRYL

 
  N/A



- Jamey Jasta (chant)
- Nick Bellemore (guitare, batterie, percussions)
- Charlie Bellemore (guitare, basse)


1. This Is Your Life
2. Parasitic
3. The Same Flame
4. Back To What Matters
5. Until We Bleed Again
6. Chasing Demons (featuring Howard Jones)
7. Deadly Business
8. The Immortal
9. Buried Alive (black Sabbath Cover)



             



1999 - 2022 © Nightfall.fr V5.0_Slider - Comment Soutenir Nightfall ? - Nous contacter - Webdesign : Inox Prod