Recherche avancée       Liste groupes



      
HEAVY METAL  |  E.P

Commentaires (1)
Lexique heavy metal
L' auteur
Acheter Cet E.P
 


 

- Style : Black Sabbath

NINGEN ISU [人間椅] - Ningen Isu (1989)
Par DARK BEAGLE le 12 Juin 2020          Consultée 393 fois

S’il aura fallu plusieurs années à NINGEN ISU pour commencer à publier des albums, Shinji Wajima (guitare, chant) et Ken-Ichi Suzuki (basse, chant), se connaissent depuis la naissance des années 80 et se seront pendant un certain temps tournés autour, échangeant beaucoup sur la musique (Wajima a un côté plus classique, fan de LED ZEPPELIN, KING CRIMSON ou encore des BEATLES tandis que Suzuki est plus porté par KISS ou la NWOBHM) avant d’en jouer ensemble à partir du lycée. Il faudra attendre 1987 et l’arrivée du batteur Noriyoshi Kamidate pour que NINGEN ISU prenne une consistance et devienne un véritable groupe et commence à travailler des morceaux plus complexes qui n’y paraissent et qui va leur permettre de se faire remarquer à la télé japonaise en 1990.

NINGEN ISU ressemble à un anachronisme musical. Il ne sonne absolument pas comme un groupe de son époque, il ne semble pas fonctionner avec la mode, il n’emprunte pas trop son style aux groupes américains en vogue à ce moment-là. Comme ils le définissent eux-mêmes, le style est plus à penser comme étant un mix de BLACK SABBATH et KING CRIMSON. Autant la bande de Iommi est perceptible, celle de Robert Fripp semble bien loin sur ce premier EP qui ouvre la faconde discographie des Japonais tout en posant déjà des bases de ce que sera NINGEN ISU avec le temps.

Après, je vous l’accorde, la pochette est un peu moche. Elle a le mérite de faire fonctionner notre imagination d’occidental face à une culture qui s’est démocratisée depuis, mais qui restait à cette époque encore un peu obscure. S’agit-il de la représentation d’un Yokai ? Quand on consulte le livret, cela tendrait dans cette direction. En revanche, NINGEN ISU signifie « la Chaise Humaine » et le groupe tire son nom de l’œuvre de Edogawa Ranpo, grand admirateur de Poe, qui s’est fait connaître avec le personnage de Kogoro Akechi, détective en kimono dont je ne saurai que trop vous conseiller la lecture.

Mais revenons à nos Yokai. NINGEN ISU va emprunter aussi bien au Heavy Metal tout ce qu’il y a de plus classique (voire Doomy comme en atteste "Sakura No Mori No Mankai No Shita") que dans la musique traditionnelle japonaise, en petites touches délicatement insérées. Mais sur cet EP, nous avons également l’impression d’entendre du Punk. En voilà une influence non revendiquée ! Et qui n’a pas lieu d’être au final vu que cela découle de quelques facteurs inhérents à l’enregistrement et à l’oreille occidentale (là, je parle principalement pour la mienne, pas franchement habituée à la langue japonaise).

En effet, le mix veut que la batterie soit souvent très en avant et elle donne l’impression d’être agencée façon Punk Rock, surtout quand derrière les riffs de guitare sont courts et répétitifs ("Injuu" est assez symptomatique). Puis il y a le chant, en japonais, qui joue sur des intonations étranges et qui donne l’impression qu’il sonne faux. De chœurs façon marins bourrés éclatent de temps en temps, apportant une force motrice des plus agréables, avec des embryons d'harmonies à plusieurs voix. La première impression est donc étrange, mais finalement, loin d’être désagréable. NINGEN ISU ne se contente pas de suivre une trame simple, il aime faire évoluer ses chansons dans diverses directions, s’accordant une jolie lourdeur, un sens du Heavy qui fait plaisir à entendre et qui finit par titiller la curiosité.

Certains titres attirent l’attention plus que d’autres. Le très Sabbathien "Sakura No Mori No Mankai No Shita", déjà cité, qui termine cet EP sur une note plus Doom, avec quelques relents psychédéliques parfaitement bien amenés, ou encore le Heavy "Ningen Shikkaku", qui renferme quelques soli de guitare bien sentis. D’ailleurs ces derniers sont appréciables. Wajima ne possède pas le jeu le plus original du Japon, mais il parvient à apporter une plus-value intéressante à l’ensemble, ces passages instrumentaux ne sont pas que des défouloirs stériles qui conduisent à l’ennui de l’auditeur de façon infaillible.

Mais ce qui est le plus intéressant dans ce mini LP (c’est plus ce format qu’un EP traditionnel), c’est la possibilité qu’offre le groupe d’évoluer. On sent déjà que les constructions ne demandent qu’à exploser, les structures d’évoluer vers des contrées plus Prog, tout en conservant un sacré cachet Metal old school qui rend bien. La marge de progression semble énorme, en effet, NINGEN ISU tend déjà à en donner un avant-goût sans pour autant franchir franchement le pas, misant plus sur l’efficacité des morceaux que sur une technique par trop démonstrative. Un parti-pris qui portera ses fruits dès l’album suivant.

NINGEN ISU est très populaire au Japon et sa discographie dense se voudrait presque pléthorique tant il y a de la matière. Un lecteur, Daemon, m’avait aiguillé sur l’album "Burai Houjou" (1) dans la boîte à demandes et il a bien fait le petit sacripant, parce que le groupe est vraiment intéressant dans sa démarche et, au fur et à mesure qu’il grandit, dans les thèmes qu’il abordera. Évidemment, en occident, son nom est presque inconnu, la formation ne jouit pas de la même aura qu’un LOUDNESS ou qu’un X JAPAN, mais la découverte est intéressante et étrangement très addictive.

(1) Note pour Daemon : comprends bien que ta demande mettra un petit temps à être traitée, mais que pour un disque tu devrais avoir toute une discographie !

A lire aussi en HEAVY METAL par DARK BEAGLE :


BURNING WITCHES
Hexenhammer (2018)
Ne mérite clairement pas le bûcher




SCORPION CHILD
Acid Roulette (2016)
Sérénades texanes


Marquez et partagez




 
   DARK BEAGLE

 
  N/A



- Shinji Wajima (guitare, chant)
- Ken-ichi Suzuki (basse, chant)
- Noriyoshi Kamidate (batterie, chant)


1. Jinmen-sou (人面瘡)
2. Injuu (陰獣)
3. Ringo No Namida (りんごの&
4. Ryouki Ga Machi Ni Yatte Kuru (猟奇
5. Shinkei-shou I Love You (神経症
6. Ningen Shikkaku (人間失格)
7. Sakura No Mori No Mankai No Shita (桜の



             



1999 - 2020 © Nightfall.fr V5.0_Slider - Comment Soutenir Nightfall ? - Nous contacter - Webdesign : Inox Prod