Recherche avancée       Liste groupes



      
HEAVY METAL  |  TRIBUTE

Commentaires (1)
Lexique heavy metal
L' auteur
Acheter Cet Album
 


 

- Style : Judas Priest
- Style + Membre : Sabaton
 

 Facebook (0)
 Myspace (0)
 Chaine Youtube (2)

Thobbe ENGLUND - Hail To The Priest (2019)
Par JEFF KANJI le 6 Novembre 2019          Consultée 868 fois

Le désormais ancien guitariste de SABATON Thobbe Englund avait besoin de pouvoir mener ses propres projets à bien et ne pouvait plus soutenir le rythme de marteau de ses homologues de Falun. Pourtant quand on regarde sa discographie solo le bougre est loin d'être un fainéant, car hormis un premier disque de 2005 un peu esseulé, un album par an est sorti depuis 2015, le dernier de compositions originales "The Draining Of Vergelemer" étant passé sous pas mal de radars, et il n'est d'une manière générale pas bien évident de glaner des informations sur les activités du bonhomme.

Toujours est-il qu'en cette année 2019, alors qu'une légende anglaise arpente triomphalement les scènes avec un Rob revigoré et une setlist plus audacieuse, Thobbe Englund a décidé d'y aller de son album tribute à JUDAS PRIEST. Ou plutôt à l'ensemble de la carrière des ressortissants de Birmingham. Et c'est la principale originalité de "Hail To The Priest", de piocher à la fois dans le répertoire classique du PRIEST mais sans trop s'y attarder, préférant aller récupérer deux titres de FIGHT ainsi qu'un extrait du décrié "Jugulator". Tobbe, plutôt que de donner dans l'opportunisme pur et dur qui aurait sans aucun doute manqué de saveur, est allé fouiller dans les tréfonds du répertoire des Anglais, notamment avec ce "Reckless" rescapé de "Turbo" pas dégueu, de même que "I'm A Rocker" d'un "Ram It Down" qui a hélas souvent pâti de son statut d'album le cul entre deux chaises.

Ainsi pas de "Painkiller" ou de "Exciter" qu'on aurait pu attendre de la part d'un projet suédois mené par un héraut du Heavy/Power révélé par SABATON. Le plus gros classique ici avec "The Sentinel" et "The Ripper" est sans doute "Blood Red Skies" ou "Hell Bent For Leather". Pour le reste c'est du bonus, et cela fait de "Hail To The Priest" un disque très agréable car largement plus rafraîchissant que les Tributes habituellement enregistrés (je me rappelle notamment du "Tribute To The Priest" de Nuclear Blast où beaucoup de formations gommaient dans leurs interprétations toutes les nuances de jeu de la formation originale.

Concernant l'interprétation c'est propre, le son est gras et épais, laisse une très belle place à la guitare (même si la batterie abat elle aussi du boulot) et dans l'ensemble tout ça s'écoute avec plaisir, sans trop agresser mais le minimum requis tout de même. Après il y a le chant qui demande une petite habitude, car très différent de celui de Rob, même si on peut sentir dans certaines de ses inflexions (notamment sur "Hellbent For Leather" et "Between The Hammer And The Anvil") qu'il est très fan du bonhomme. Il parvient même à surprendre très agréablement dans le registre screamé, comme sur le pont de "Blood Red Skies" ou l'énervé "Into The Pit". C'est peut-être la seule erreur stratégique de Thobbe ENGLUND, d'avoir entamé ce "Hail To The Priest" par le légendaire "The Sentinel" qui ne peut pas sonner de façon suffisamment convaincante sans Mr Rob Halford (d'autres s'y sont cassés les dents, Ripper y compris).

Parlant de ce premier titre il me permet aussi de parler du travail de reprise qui au premier abord peut sembler inexistant, tant on n'est pas dépaysé par rapport aux originaux. Mais au-delà d'un son très costaud, Thobbe, sans changer les riffs, propose une façon de les interpréter de manière plus moderne, ce qui tend à mettre en valeur le talent d'écriture du duo Downing/Tipton. Le guitariste sait faire sonner sa Stratocaster et il le montre. Il n'hésite pas non plus à adapter quelques passages, comme justement le pont central de "The Sentinel", originellement joué à la guitare-synthé. D'autres exemples jalonnent la galette dont l'artwork coloré me fait étrangement penser au "The Yellow And Black Attack" de STRYPER, notamment au niveau du choix des couleurs.

Thobbe ENGLUND ne chôme pas, mais surtout se débrouille pour rester pertinent et honnête dans une entreprise (l'album-hommage à un artiste) qui peut très facilement s'avérer casse-gueule. Un bon disque, et un Tribute globalement réussi et sans prétention.

A lire aussi en HEAVY METAL par JEFF KANJI :


BLACK SABBATH
Mob Rules (1981)
Heavy lead

(+ 1 kro-express)



Jon Oliva's PAIN
Festival (2010)
Le digne successeur de "Streets"


Marquez et partagez




 
   JEFF KANJI

 
  N/A



- Thobbe Englund (chant, guitare)


1. The Sentinel
2. The Ripper
3. Reckless
4. Immortal Sin
5. Hellbent For Leather
6. Burn In Hell
7. Blood Red Skies
8. Desert Plains
9. Between The Hammer And The Anvil
10. Into The Pit
11. Before The Dawn
12. I'm A Rocker



             



1999 - 2019 © Nightfall.fr - Comment Soutenir Nightfall ? - Nous contacter - Webdesign : Inox Prod