Recherche avancée       Liste groupes



      
HARD ROCK  |  STUDIO

Commentaires (1)
L' auteur
Acheter Cet Album
 

 

- Membre : Blaze Bayley, Iron Maiden

WOLFSBANE - Wolfsbane Save The World (2012)
Par MULKONTHEBEACH le 20 Octobre 2019          Consultée 919 fois

Blaze Bayley aura joué de malchance durant toute sa vie d'homme et de musicien, excepté une brève incursion au sein de la Vierge de Fer, avec deux albums de bonne facture. Et pourtant, WOLFSBANE avait beaucoup d'attrait, tout d'abord parce que ce groupe proposait une musique de grande qualité, une réelle complicité faite de talent et de composition conjugués. Seulement voilà, avoir le cul entre deux chaises, ce n'est pas confortable, ça fait mal d'un côté comme de l'autre, et c'est bien dommage. Pas assez Heavy pour certains, trop Rock pour d'autres, telle fut la destinée tragique et tellement injuste d'une formation britannique qui avait tout pour elle : des musiciens talentueux, un chanteur charismatique quoiqu'on en dise, et des compositions inspirées. Pour les retardataires, les deux premiers albums sont à réécouter et à réévaluer d'urgence, il n'est jamais trop tard !

Après une reformation en 2001 et un album dirons-nous moins consistant, Le Blaze de 2012 n'a plus rien à prouver, en nous délivrant via son groupe de cœur, de sa jeunesse, un album complètement décomplexé et totalement "Fun". Un retour aux sources en somme, ponctuel, libre et loin d'une éventuelle quête commerciale. Blaze a sa carrière solo, qui est ce qu'elle est, et on peut le dire sans honte de second couteau, des albums Heavy plus ou moins bons, mais l'homme est un besogneux, il travaille, se relève toujours au lieu de s'apitoyer sur son sort, et Dieu sait qu'il pourrait le faire quand on connaît les déboires qui ont jalonné sa vie, avec notamment la perte de sa femme il y a quelques années, et qu'il aimait tant. Un guerrier qui va de l'avant, toujours et encore…

Retrouvant ainsi ses potes de toujours, malgré une brouille légère vite dissipée lorsqu'il a rejoint MAIDEN, le Blaze s'éclate, et on le sent bizarrement plus à l'aise dans cette aire de jeu que dans ses albums où il prend une posture bien malgré lui, qui ne lui sied pas trop. On se retrouve immédiatement en terrain conquis, dans un Rock "british" bien couillu aux encablures, avec des textes souvent drôles et parfois profonds, comme si de rien n'était, comme si les années, longues maintenant, n'étaient pas passées. Sans être nostalgique pour un sou, "Wolfsbane Save The World" se révèle être une ravissante récréation, parsemée de "breaks" qui nous font sourire, parce que tellement inattendus et efficaces dans la forme, "Illusion Of Love" est ainsi distribué comme ça, sans en avoir l'air, mais il en a diablement l'air, ces quatre gars sont connectés, alors même qu'ils n'ont pas joué ensemble depuis des lustres ! "Blue Sky" se rappelle à nos bons souvenirs avec son tempo entraînant et son riff entêtant ! On prend vraiment du plaisir à écouter cet album sans prétention aucune, mais qui représente bien ce qu'était WOLFSBANE, à savoir un bon groupe de Rock anglais qui, ne l'oublions pas, a travaillé dès son premier album avec Rick Rubin, puis avec le fameux Brendan o'Brien qu'on ne présente plus sur le second !

Que de surprises avec WOLFSBANE qui sauve le monde, titre ironique bien sûr, mais quel panache pour un album qui a sans doute été réalisé avec peu de moyens ! Pour autant, la sauce prend, avec des effets surprenants réalisés en studio, comme sur le très énergique "Who Are You Now", où nos petits "Rosbeefs" (après tout, ils nous appellent bien les "Frogs" non ?!) se font plaisir et n'ont rien perdu de leur mordant ! Blaze n'a jamais été plus à l'aise que dans cet environnement Rock sans fioritures où seule l'honnêteté compte, et le gars est tout sauf un imposteur ! Jase Edward, le guitariste, se prend parfois pour un "shredder", mais son style versatile a du charme , et en même temps c'est bon, mais bon, alors puisque c'est bon, c'est bon non ? De la récréation vous dis-je, de la pure fête à tous les étages, alors même que les gonzes sont loin d'être des manchots de base ! Mais alors voilà, lorsqu'on parle de récréation, on parle forcément de facilités, de franchises manufacturées, mais que nenni, on affaire à du lourd, et ce, même dans un contexte de chansons branchées dans la prise, alors qu'il en est de toute autre chose ! De la volonté dans l'exercice, du talent inné non bridé par les diktats en vigueur, au-delà de toute velléité de reconnaissance publique. Blaze et ses amis s'amusent de leurs déconvenues, écoutez "Smoke And Red Light", et ouvrez-vous une bonne bière, le vin sera pour une autre occasion !

Au final, WOLFSBANE ne sauvera pas la face du monde, mais vous, tout comme le groupe, le saviez déjà ! Alors amusez-vous à vous prendre au jeu en écoutant cet album festif mais très sérieusement écrit dans le même temps. De la musicalité fraîche et sans contraintes, de vrais gamins !

A lire aussi en HARD ROCK par MULKONTHEBEACH :


Richie SAMBORA
Undiscovered Soul (1998)
à tendance pop




RATT
Dancing Undercover (1986)
Sea, sex and ratt n' roll !


Marquez et partagez




 
   MULKONTHEBEACH

 
  N/A



- Blaze Bayley (vocals)
- Jase Edward (guitar)
- Jeff Hateley (bass)
- Steve 'danger' Ellett (drums)


1. Blue Sky
2. Teacher
3. Buy My Pain
4. Starlight
5. Smoke And Red Light
6. Illusion Of Love
7. Live Before I Die
8. Who Are You Now
9. Everybody's Looking For
10. Child Of The Sun
11. Did It For The Money!



             



1999 - 2020 © Nightfall.fr V5.0_Slider - Comment Soutenir Nightfall ? - Nous contacter - Webdesign : Inox Prod