Recherche avancée       Liste groupes



      
METAL PROG  |  STUDIO

L' auteur
Acheter Cet Album
 

 

- Style : Fates Warning, Kansas, Rush, Thank You Scientist, Earthside, King's X, Porcupine Tree
 

 Site Officiel (13)
 Facebook (20)
 Bandcamp (22)

ODD LOGIC - Effigy (2017)
Par HAPLO le 12 Octobre 2019          Consultée 515 fois

Au-delà du talent individuel des musiciens qui les composent, l’amateur métallique n’est pas sans ignorer que certaines formations, tant pour leur style que pour leurs capacités de composition artistique, reposent souvent sur un binôme ou parfois même sur une seule et solide individualité. Ainsi, à de différents degrés, ces chefs d’orchestre / compositeur-maîtres, impriment de façon marquante leur vision et leur style aux différents choix et orientations musicales de l’équipe, quand le dit groupe n’est pas leur création propre… C’est Moâ qui l’ai fait !

Pour en revenir à nos clous et contrées électriques, que seraient aujourd’hui des formations comme THERION sans son Maestro visionnaire Christopher Johnsson, AYREON sans son guide extra-terrestre Arjen Lucassen ou encore REDEMPTION sans son guitariste miraculé et lumineux Nick Van Dyk ? À l’inverse, j’ai récemment traité la chronique du dernier opus de TERAMAZE, cas plus radical au sein duquel le maître à penser et fondateur-survivant Dean Wells modifie à loisir le line-up au fil des albums et de son inspiration artistique du moment !

Or, ODD LOGIC aurait tendance à s’apparenter à ce dernier cas : sauf qu’ici, le curseur est placé encore plus haut, car le « créateur-inspirateur-chanteur » Sean Thompson s’est également régulièrement substitué aux musiciens eux-mêmes ! Un « homme-groupe » en somme…
Mais, force est de reconnaître que notre joyeux compère américain aux talents multiples a de la suite dans les idées : depuis 2004, ce ne sont pas moins de six opus studio qui ont été pondus par ODD LOGIC avec, pour chacun d’entre eux, un univers poétique propre, voir un récit conceptuel mis en musique au travers de morceaux de Metal Progressif. Qu’il s’agisse de l’album des débuts "Parallax Panorama" (2004), des albums des légendes "Legends Of Monta: Part I" (2006) et "Legends Of Monta: Part II" (2009), du concept-album "Over The Underworld" (2011) du fake-live "If We Were Live" (2013) ou encore du concept-album "Penny For Your Thoughts" (2016), le sieur Sean Thompson en assure majoritairement les parties instrumentales (son nom étant associé au niveau des crédits à la sibylline mention « All Instruments & Vocals »… ça laisse rêveur !) ainsi que le chant. Sur cette dernière capacité, il faut néanmoins lui reconnaître la qualité de savoir inviter des guests… Certaines mauvaises langues indiquant que pour des concept-albums aux personnages multiples, la voix humaine connaissant des limites dans ses variations, on est quand même obligé d’habiller ses personnages avec les organes de tiers !

Ceci étant dit, l’inconvénient pour ce « groupe individuel », c’est qu’il commence à rencontrer un certain succès, et par conséquent, à se constituer un petit vivier de fans : public amoureux mais potentiellement exigeant que l’on ne peut pas éternellement contenter avec des albums live… Fabriqués en studio ("If We Were Live"). Poète, mais pas fou, l’ami Sean Thompson va comprendre cette aspiration en renonçant à sa multi-instrumentalité pour confier le co-pilotage à des potes musiciens tout en conservant tout de même la main sur les compos, le chant, la guitare et les claviers… Ce qui n’est pas si mal !

Succédant ainsi à l’unipersonnel "Penny For Your Thoughts" paru en 2016, "Effigy" est donc le premier opus d’ODD LOGIC à rassembler un véritable jeu collectif sur l’ensemble des huit morceaux qui composent l’album : un virage à angle droit qui marquera certainement une étape capitale dans son histoire. Sean Thompson reste néanmoins fidèle à son art, et assisté pour l’occasion par quelques complices, tisse un univers sur lequel repose ce nouveau concept-album. Celui-ci est centré autour d’un poème baptisé « The story of effigy », contant entre autres l’histoire d’un maître de la lande avec lequel un esprit malfaisant de la forêt passe un marché (de dupes ?), et qui figure dans son intégralité sur le site Web d’ODD LOGIC. Les titres de "Effigy" reprennent ainsi l’ordre dans lequel les évènements et personnages sont déclinés au fil du poème...

Côté musique, "Effigy" offre une livraison de Rock/Metal Progressif de bonne facture sur laquelle les prestations tant individuelles que collectives tiennent très honnêtement la route. Les influences de l’ami Sean sont bien présentes (KANSAS, RUSH, FATES WARNING… ENCHANT) mais sans s’avérer enfermantes. Ce qui attire d’ailleurs l’oreille, en dehors de la maîtrise technique certaine des musiciens, n’est autre que la grande variété des styles / teintes musicales effleurés au travers des huit morceaux composant l’album. La patte d’ODD LOGIC reste néanmoins persistante, ce qui évite un trop gros sentiment d’éparpillement. Cette musique, et c’est important de le préciser, n’est cependant pas d’un accès très facile : changements de tempo récurrents, bridges et breaks à loisir, tonalités ou mélodies variées, enchaînements et transitions multiples, font que l’auditeur inexpérimenté peut être assez rapidement désappointé par une offre aussi généreuse ! ODD LOGIC ne s’écoute pas entre la poire et le fromage mais s’apprivoise progressivement à force de patience et d’isolement. Cette musique ambitieuse, qui n’est pas sans rappeler les compositions parfois galactiques de groupes comme IQ, PORCUPINE TREE ou autres YES, est caractérisée par une atmosphère très prenante dont tous les titres n’apparaissent ici que comme de simples facettes. Mais sur "Effigy", chaque facette détient une identité propre la distinguant du reste de l’album et qui, en contant une partie du poème, s’inscrit dans la cohérence générale de l’ensemble.

Accompagné par la belle voix (il faut le reconnaître !), mais aussi la guitare et les claviers de Sean Thompson, les musiciens se fondent dans l’esprit de "Effigy" avec une musique prenante et touche-à-tout : qu’il s’agisse des passages syncopés ou en double grosse caisse de "Witch Runner", de l’ambiance aérienne (voire PINK FLOYD-ienne) de "Iron Skyline", du popisant 70s "Memories Of Light" ou encore le très contrasté "Maiden Child".
L’oppressant et puissant "Master Of The Moor" suivi du bipolaire "Mercenary" resteront, à titre personnel, les deux plus belles rencontres faites à l’écoute de "Effigy". Le premier se distingue par une ambiance très prenante, un refrain puissant ainsi qu’une grande originalité. "Mercenary" quant à lui frôle selon moi la perfection avec une construction en opposition entre une première partie très heavy agrémentée de voix gutturale alors que la seconde moitié enclenche sur une montée mélodique et rythmique en boucle magnifiée par la voix aérienne de Thompson… Bref, le Nirvana !

À l’inverse, l’on peut se poser la question sur l’opportunité de placer un morceau riche et technique de 17'30 min en entrée d’album ! Ce véritable paquebot éponyme, qui réjouira sûrement les fans, risque inévitablement d’effrayer un nouvel arrivant qui n’aura peut être pas encore pris la mesure de l’univers d’ODD LOGIC. À méditer donc mon cher Sean...

Peu connu et globalement peu chroniqué, ODD LOGIC s’avère néanmoins être une bonne surprise tant en termes de qualité musicale que de richesse d’univers et d’identité artistique. Groupe « unipersonnel » très inspiré par des groupes de Metal Progressif « grand cru » et ayant décidé de faire sa révolution culturelle en intégrant de vrais musiciens sur un enregistrement studio, ODD LOGIC offre avec "Effigy" un album cohérent, riche, sur lequel un beau panel de styles métalliques est effleuré. J’encourage tout amateur du genre curieux de faire une sympathique découverte à l’écouter ! Pour les autres, passez directement à la seconde piste...

Profitant d’une journée de brouillard magique, je vais donc placarder un brillant 3,5/5 à proximité de l’entrée de la tanière de l’esprit maléfique de la forêt pour que celui-ci ne puisse l’ignorer : ODD LOGIC évolue, progresse et poursuit son histoire musicale en offrant des bonnes surprises… Et allez savoir, peut être un vrai Live !

- pour ne pas mourir idiot : "Mercenary",
- pour continuer à se faire du bien : "Master Of The Moor",
- pour public averti de marathoniens nostalgiques : "Effigy".

A lire aussi en METAL PROG par HAPLO :


EARTHSIDE
A Dream In Static (2015)
Voyage immobile




SHATTERED SKIES
The World We Used To Know (2015)
Vous n'auriez pas vu passer mon Djent ?


Marquez et partagez




 
   HAPLO

 
  N/A



- Sean Thompson (guitare, claviers, chant)
- Stephen Pierce (guitare, claviers additionnels)
- Mike Lee (basse, chœurs)
- Pete Hanson (batterie, chant guttural)


1. Effigy
2. Master Of The Moor
3. Mercenary
4. The Yearning
5. Witch Runner
6. Iron Skyline
7. Memories Of Light
8. Maiden Child



             



1999 - 2020 © Nightfall.fr - Comment Soutenir Nightfall ? - Nous contacter - Webdesign : Inox Prod