Recherche avancée       Liste groupes



      
POWER MéLODIQUE  |  STUDIO

L' auteur
Acheter Cet Album
 

 

- Style : Ayreon, Aina, Circle Of Illusion, The Chronicles Project, Arjen Anthony Lucassen's Star One , Universal Mind Project
 

 Facebook (23)
 Site Officiel (34)

ODD DIMENSION - The Blue Dawn (2021)
Par HAPLO le 11 Octobre 2021          Consultée 1310 fois

Et si nous évoquions durant quelques instants une grande fresque épique et futuriste mêlant des destins tragiques, des combats interplanétaires lasérisants ainsi que de sympathiques régimes un tantinet autocrates méprisant comme il se doit le libre arbitre d’individus à la réflexion annihilée ? Le tout bien sûr porté par un Metal Power mélodique tant nerveux que structuré, servi par plusieurs vocalistes interprétant les différents personnages de l’intrigue…

Tu penseras aussi sûrement qu’immédiatement, ô lecteur métallo-cultivé, à notre Hollandais national, l’incontournable Arjen Lucassen et à ses multiples fables galactiques musicales si bien contées au travers de ses projets successifs/collectifs AYREON et autres STAR ONE. Mais au risque de casser l’ambiance de ce fantasme téléguidé, je t’inviterai à une jolie glissade diagonalisante vers la patrie de nos si démonstratifs voisins transalpins (et pas réputés comme étant des manchots en matière de Metal de tout poil !) pour te présenter aux cinq membres du combo ODD DIMENSION.

Évoluant dans la sphère d’un Metal Mélodique travaillé aux relents de Pop Rock agressif et accrocheur, cette sympathique formation née en 2005 a déjà accouché de deux opus studio ("Symmetrical" en 2011 suivi de "The Last Embrace To Humanity" en 2013) qui, si ils n’ont pas révolutionné le genre, ont néanmoins fait admettre ODD DIMENSION dans le club assez fermé des groupes pouvant surprendre. C’est donc après une pause significative de huit années ainsi qu’avec un line-up partiellement remanié (incluant le chanteur à la voix claire et puissante Gianbattista “Jan” Manenti, œuvrant également chez The UNITY, ainsi que le très vivace batteur Marco Lazzarini connu pour ses participations à SECRET SPHERE ou encore chez Timo Tolkki’s AVALON) que les Italiens ambitionnent de revenir aux affaires et accessoirement de (re)conquérir un public qui, vu l’offre gigastoresque existant sur ce créneau, les avait sûrement perdus de vue depuis belle lurette.

Et indéniablement, avec ce "The Blue Dawn" paru en mars 2021 et qui s’avère méchamment ambitieux tant dans la forme que dans le fond, ces Italiens accrocheurs comme inspirés ne sont pas loin de gagner leur pari !

Sur la forme.
"The Blue Dawn" illustre l’histoire d’un couple de voyageurs spatiaux, Markus et Éloïse, devant fuir la planète sur laquelle leurs autorités les avaient envoyés afin de la coloniser et d’y faire s’y développer leur civilisation. Attaqués par des envahisseurs, ils s’enfuient et trouvent refuge sur une planète bleue avec laquelle ils vont devoir repartir de zéro mais qui va leur donner l’occasion de créer une nouvelle race. Ce sont donc trois vocalistes, dont le chanteur de LABΫRINTH qui vont se joindre à Jan Manenti pour donner voix à cette fresque : nonobstant du fait que les organes vocaux respectifs soient dignes de la performance (la variété ainsi que la puissance sont bien présentes), les parties textes évitent soigneusement l’inondation avec un équilibre relativement bien respecté entre chants et instruments. Certains concept-albums plaçant la surenchère narrative comme étant le prix à payer pour avoir une histoire à suivre (et à comprendre !), le risque est grand de se retrouver avec des instruments complètement éclipsés. Ce n’est pas le cas ici. Afin de servir au mieux cette belle histoire, ODD DIMENSION dote "The Blue Dawn" d’un mix généreux, délivrant un son riche et dynamique au sein duquel les équilibres instruments/voix son globalement respectés. Comme le style l’implique, la batterie, les guitares et les voix des deux principaux héros de l’histoire tiennent le haut du pavé.
Les dix titres qui habillent la saga évitent en outre adroitement la lassitude en alternant des séquences punchy à des passages plus soft incluant deux instrumentaux, ce qui permet, malgré des durées globalement plus longue que les standards du genre (entre 5’21 et 10’05) de rendre l’écoute attractive, aidé en cela par des textes que les plus réticents à l’anglais comme je peux parfois l’être, parviendrons quand même à saisir.

Sur le fond.
Le quintet d’ODD DIMENSION et leurs invités (dont le claviériste aux multi-sessions Derek Sherinian que j’avais jusqu’alors oublié de citer) composent et offrent un Metal Mélodique ample sachant être riffé, où de belles mélodies porteuses sont tour à tour distillées par des claviers en verve, un piano mélancolique à ravir, un violoncelle présent sans être pesant ou encore des séries d’arpèges plus ou moins saturés qui viennent colorer une recherche mélodique omniprésente face à des lignes rythmiques généreuses doublées par une batterie particulièrement dynamique et imaginative dans ses figures de jeu.

Ajoutons à ce plat déjà bien consistant des structures résolument anti-linéaires faites d’accélérations imprévisibles, de bridges parfois acrobatiques dispersant tout début de monotonie, mais également des soli variés et sachant être accrocheurs (voire bluesy langoureux, qui me font penser à du MOLLY HATCHET de la grande époque), et l’on obtiendra la confirmation qu’ODD DIMENSION révèle sur "The Blue Dawn" tous les espoirs qui étaient contenus sous forme de graines sur les deux opus précédents !
Album cohérent dont les compos font toutes preuve des ces qualités intrinsèques, "The Blue Dawn" voit ainsi émerger quelques pépites du genre : le très mélodique et catchy "Life Creators" fort de sa rythmique ciselée, de ses refrains prenants à deux voix ou de son bridge ultra synchro, remporte à mon humble avis la timbale d’or. Mais des titres comme le coloré "Landing On Axtradel" de par son crescendo rythmique couronné par un solo majestueux ou encore le puissant et rageur "The Invasion" dont la ligne rythmique tournoyante, le bridge instrumental syncopé ainsi que la belle accélération qui s’en suit, ne sont de fait pas en reste...
Si l’on ajoute à cela deux instrumentaux ("Mission 773" et le pianesque "Solar Wind") qui aèrent intelligemment le propos, le mélodieux et nerveux "Sands Of Yazukia" ainsi que la jolie pièce de clôture "The Supreme Being" parvenant à lier riffs appuyés et solo aérien, on est pas loin de penser que nos amis italiens remporteraient le Grand Chelem !
Ils n’en sont en effet pas très loin, mais le loupent selon moi au chouia près d’une seconde partie d’album qui s’essouffle un tantinet, à l’image du long titre éponyme (10’05) dont la durée ne fait qu’amplifier l’aspect un peu décousu : l’opulence à elle seule ne se suffit pas ; il faut aussi lui donner du sens.

La prestation globale demeure néanmoins digne d’une écoute attentionnée par tout progueux qui se respecte car révèle, au-delà d’une mise en place impeccable, une très chouette musicalité ainsi qu’un talent de composition indéniable. Une très très bonne surprise donc...
Ainsi, avec "The Blue Dawn", ODD DIMENSION sort un opus diablement convaincant mêlant au bon niveau le muscle et la caresse et soutenu par une histoire qui, si elle n’égale pas l’épopée galactico-rocambolesque de la tribu Skywalker, n’en n’est pas moins attrayante… Je ne connaissais pas ce combo : je le suivrai du regard désormais.

Chargé d’étudier les possibilités de fusion entre les ADN humains et indigènes de la planète bleue, je parviens à dériver l’affichage de l’ensemble des écrans de la petite station d’exploration fondée par Markus et Éloïse afin d’y inscrire un très mérité 4/5 pour "The Blue Dawn", joli bébé ayant attendu huit longues années pour venir à terme.

- pour le style et l’accroche : "Life Creators",
- pour la chaleur du combat : "The Invasion",
- pour la conclusion originale : "The Supreme Being".

A lire aussi en METAL PROG par HAPLO :


DAY SIX
The Grand Design (2010)
Petit détour gastronomique...




TOMORROW'S EVE
Mirror Of Creation Iii - Project Ikaros (2018)
Quand poésie rime avec retour réussi !


Marquez et partagez




 
   HAPLO

 
  N/A



- Gianbattista “jan” Manenti (voix / markus)
- Gianmaria Saddi (guitares)
- Gabriele Ciaccia (claviers)
- Gigi Andreone (basse)
- Marco Lazzarini (batterie)
- Guest - Session
- Roberto Tiranti (voix / eristo)
- Aileen (voix / eloise)
- Eliana Parodi (voix / arabelle)
- Daniela Caschetto (violoncelle)
- Derek Sherinian (claviers piste 7)


1. Mission N°773
2. Landing On Axtradel
3. The Invasion
4. Escape To Blue Planet
5. Solar Wind
6. Life Creators
7. The Blue Dawn
8. Sands Of Yazukia
9. Flags Of Victory
10. The Supreme Being



             



1999 - 2021 © Nightfall.fr V5.0_Slider - Comment Soutenir Nightfall ? - Nous contacter - Webdesign : Inox Prod