Recherche avancée       Liste groupes



      
DOOM/PROGRESSIVE METAL  |  STUDIO

L' auteur
Acheter Cet Album
 



IN THE WOODS... - Cease The Day (2018)
Par LYRR le 21 Mai 2019          Consultée 814 fois

Le IN THE WOODS… de 2018 n’a plus grand-chose en commun avec celui des années 1990, ni même avec celui de 2016 d’ailleurs : exit les frères Botteri, place au sang frais ! Deux nouveaux guitaristes pour relancer la machine, et on est parti. La composition est dorénavant assurée par le duo Kobro-Mr. Fog, ce dernier apportant avec lui une solide expérience notamment acquise via son projet solo EWIGKEIT (*), qui évolue dans un univers on ne peut plus compatible avec celui d’IN THE WOODS… La dynamique du groupe évolue donc ; pour le meilleur, ou pour le pire ? C’est ce que nous allons voir.

Tout d’abord, il faut bien noter que ce nouvel album marque une certaine rupture avec "Pure", son prédécesseur. "Pure" était plutôt lancinant, avec beaucoup de passages à plat qui rendaient l’ensemble monotone, surtout lorsque comparé avec les œuvres de l’ancien IN THE WOODS…. Ici, l’on sent la présence d’un nouveau souffle créatif : par forcément celui qui permet de s’envoler vers des horizons inexplorés, mais celui qui permet de reprendre un peu d’altitude pour mieux apercevoir l’étendue du paysage environnant.

Loin d’être une révolution dans le genre, "Cease The Day" propose un Metal Progressif teinté de Black plutôt direct, assez lent, mais jamais mou, avec une dose non-négligeable de mélodicité. Pas d’expérimentations ici : plutôt que de s’essayer à de nouvelles bizarreries, le groupe a décidé de s’en tenir à l’essentiel : du riff, un peu de mélodie, et une direction claire à suivre. Les chansons donnent l’impression de savoir où elles vont : leur structure est lisible, leur développement logique et leur contenu efficace. Il s’agit clairement là de l’album le plus accessible de la discographie des Norvégiens : bien que les titres soient relativement longs, la durée générale du disque est raisonnable (moins d’une heure) et les chansons présentent toutes un intérêt suffisant pour que l’on ait toujours l’envie d’écouter la suite, ce qui n’était pas vraiment le cas sur "Pure", qui avait tendance à tirer en longueur.

Si les couleurs restent similaires d’un titre à l’autre, l’on notera tout de même des variations de caractères intéressantes entre eux : "Substance Vortex" et "Transcending Yesterdays" sont plutôt sombres, alors que "Cloud Seeder" et "Strike Up With The Dawn" sont plus entraînants. "Respect My Solitude" sonne comme une sorte de ballade, tandis que "Empty Streets" et "Still Yearning" ont, quant à eux, un côté épique assez plaisant. Il n’y a donc pas de chanson significativement en-deçà des autres ; ça fonctionne globalement bien, mais il n’y pas de véritable surprise non plus. On aurait peut-être apprécié un peu plus de variété, de prise de risque, avec un ou deux titres forts qui se seraient qualitativement démarqués des autres.

L’ensemble n’a certes pas l’essence un chef d’œuvre, mais il a le mérite de ne pas prétendre à être plus que ce qu’il n’est : il est un disque d’un groupe au nom certes chargé d’Histoire, mais il n’a pas l’ambition de devenir l’"Omnio" des années 2010 quant à son niveau d’innovation. "Cease The Day" est un assez bon album de Metal, mais c’est tout. Et c’est peut-être justement ce qu’on lui demande : être à l’aise là où il est, sans aspirer à des horizons inatteignables en l’état.

En résumé, "Cease The Day" marque un nouveau départ pour IN THE WOODS… : nouveau line-up, nouvelles ambitions pour mieux s’établir dans un univers Metal qui a bien évolué depuis les années 1990. Le résultat est là : pas transcendant, mais agréable à écouter. C’est donc avec une impression positive que l’on termine l’album, et l’on attend le prochain avec impatience et curiosité !

(*) Qui vaut le détour, soit dit en passant !

A lire aussi en METAL PROG :


GRAYCEON
All We Destroy (2011)
Joli Prog violoncelle




CONTROL DENIED
The Fragile Art Of Existence (1999)
Le dernier album d'un précurseur

(+ 1 kro-express)

Marquez et partagez




 
   LYRR

 
  N/A



- Anders Kobro (batterie)
- Mr. Fog (chant, guitare, claviers)
- Bernt Sørensen (guitare)
- Kåre André Sletteberg (guitare)


1. Empty Streets
2. Substance Vortex
3. Respect My Solitude
4. Cloud Seeder
5. Still Yearning
6. Strike Up With The Dawn
7. Transcending Yesterdays
8. Cease The Day



             



1999 - 2019 © Nightfall.fr - Comment Soutenir Nightfall ? - Nous contacter - Webdesign : Inox Prod