Recherche avancée       Liste groupes



      
POWER METAL  |  STUDIO

Lexique power metal
L' auteur
Acheter Cet Album
 

 

- Membre : Constantine [cØnstantine]
 

 Facebook (225)
 Chaîne Youtube (143)

ARION - Life Is Not Beautiful (2018)
Par JEFF KANJI le 11 Janvier 2019          Consultée 1360 fois

ARION a suffisamment fait le buzz, bien crédibilisé par ses étroites relations avec Jani Liimatainen et Matias Kupiainen qui ont appris l'art du songwriting à Iivo Kaipainen, compositeur principal du quintette finlandais. Si bien qu'ARION se retrouve aujourd'hui signé chez AFM Records, qui a conservé cette philosophie à l'ancienne, révélant petit à petit le potentiel décelé chez ses artistes. À ce jeu-là, certes on ne gagne pas à tous les coups, mais les Allemands ont senti qu'il y avait matière avec ARION. Et c'est ainsi que "Life Is Not Beautiful", terminé depuis janvier 2018, peut enfin sortir du bois en ce dernier trimestre 2018 et s'apprête à tourner en première partie de BATTLE BEAST, et se payant l'artiste responsable de la couverture du dernier JUDAS PRIEST en prime.

Mais avant d'en arriver là, il y a eu quelques péripéties sur le chemin. Le groupe s'était remis à composer après la sortie de "Last Of Us", mais a dû faire face à un changement déterminant. Vous vous rappelez peut-être des remarques que j'avais pu adresser à Viljami Holopainen ? Et bien oubliez tout ça, car le groupe a recruté le vocaliste de CØNSTANTINE – Lassi Väräänen ! Une belle pioche pour le quintette et pour les amateurs du chant plus mélodique que Lassi exploitait moins sur "Esthesia", dernier album du combo Progressif. Les premiers titres du deuxième ARION font leur apparition courant 2016, pendant que les jeunots du groupe (la moyenne d'âge était de vingt ans sur le premier album) effectuent leur service militaire, retardant en partie l'écriture et la réalisation de cet album qui ne reprend qu'en 2017.

Et je ne résiste pas à cette évocation du service militaire pour parler de celui qui encore une fois accompagne le groupe dans la création de ce deuxième album, et qui avait refusé de le faire, entraînant pas mal de complications dans sa carrière, et se soldant par son éviction de SONATA ARCTICA et une interdiction de quitter le territoire. Cette écriture à quatre mains porte une nouvelle fois ses fruits, et Jani s'affaire une nouvelle fois à contribuer activement aux textes, la pièce-titre "Life Is Not Beautiful" ou "No One Stands In My Way" sont le fruit de ce travail. Écriture à quatre mains également sur les compositions du batteur Topias Kupiainen qui a pu compter sur son bro' de STRATOVARIUS pour écrire les mélodies de "Punish You" et de "Life Is Not Beautiful", seul l'intermède étant l'œuvre de Iivo Kaipainen.

Mais le groupe a quelque peu revu son approche, et, plutôt que de proposer un album de Power Symphonique monolithique, a opté pour la versatilité, afin de rendre sa musique plu accrocheuse et digeste. Et je dois dire que c'est une sacrée réussite. Je ne m'attendais pas à ce que le groupe remonte le niveau de manière aussi radicale ! Mon a priori suite à "Last Of Us" n'aidant sans doute pas, j'ai un peu traîné la patte avant d'écouter "Life Is Not Beautiful" pourtant bien promu par AFM, notamment via son single "At The Break Of Dawn" où Elize Ryd se montre à son avantage sur des mélodies entêtantes bien écrites. C'est d'ailleurs pour ça que le CRYONIC TEMPLE sorti en juillet n'est pas encore paru, son prédécesseur m'ayant un peu refroidi.

Bref ; entre orchestrations toujours fines et intelligentes, supervisées en partie par son batteur Topias, qui à l'instar d'un Jonas Ekdahl, est bien plus qu'un simple cogneur de grosses caisses, mélodies porteuses et réussies, changements de tempo et d'ambiances admirablement gérés, "Life Is Not Beautiful" est un deuxième album particulièrement divertissant, pas ennuyeux pour un sou, frais, équilibré et dynamique. À cet égard, il faut souligner l'apport indiscutable de Lassi Väräänen dont le gosier plus chaud et légèrement plus rocailleux fait des merveilles. Ses capacités vocales sont indiscutables et il apporte un réel plus au dynamisme des morceaux. D'ailleurs la version digipack se permet de proposer trois titres du premier album revisités avec Lassi, qui, s'il ne parvient pas, évidemment, à bonifier l'écriture d'il y a quatre ans et plus, redonne un dynamisme indispensable, notamment à "Seven" qui tire son épingle du jeu.

A lire aussi en POWER METAL par JEFF KANJI :


HELLOWEEN
Nabataea (2012)
Prometteur




KAMELOT
The Fourth Legacy (1999)
Premier coup de maître !

(+ 2 kros-express)

Marquez et partagez




 
   JEFF KANJI

 
  N/A



- Lassi Väräänen (chant, chœurs)
- Arttu Vauhkonen (claviers)
- Iivo Kaipainen (guitare lead)
- Topias Kupiainen (batterie)
- Gege Velinov (basse)


1. The End Of The Fall
2. No One Stands In My Way
3. At The Break Of Dawn
4. The Last Sacrifice
5. Through Your Falling Tears
6. Unforgivable
7. Punish You
8. Life Is Not Beautiful
9. Last One Falls



             



1999 - 2019 © Nightfall.fr - Comment Soutenir Nightfall ? - Nous contacter - Webdesign : Inox Prod