Recherche avancée       Liste groupes



      
POWER SYMPHONIQUE  |  STUDIO

L' auteur
Acheter Cet Album
 

 

- Membre : Constantine [cØnstantine]
 

 Facebook (243)
 Chaîne Youtube (163)

ARION - Last Of Us (2014)
Par JEFF KANJI le 25 Février 2015          Consultée 1407 fois

Un nouveau venu sur la scène Speed finlandaise ? Oui Monsieur, encore et toujours. La république nordique continue régulièrement de fournir de nouveaux fleurons d’un style un peu dépassé maintenant. Mais il faut savoir aussi tirer parti du basculement des modes. Dans le cas du Speed Mélodique, sa désuétude est sans doute due en partie à cette masse de clones plus vrais que nature apparus au début des années 2000 et qui ont saturé le marché. En 2014, il faut déjà faire son trou et avoir de sacrés arguments pour espérer se faire une place au royaume du Heavy à claviers.

Et la jeune formation originaire d’Helsinki peut compter sur le soutien d’un briscard en la personne de Jani Liimatainen, le célèbre guitariste aux cheveux rouges, qui a fait le bonheur des premiers SONATA ARCTICA ; et qui récemment arpentait encore les salles de concert en compagnie de Timo Kotipelto pour des relectures acoustiques de leur répertoire. Le guitariste est plus que partie prenante dans le lancement d’ARION et son Power Metal Symphonique puisqu’il a signé quasi tous les textes de "Last Of Us".

Alors, Jani a-t-il prodigué de bons conseils ? À vous d’en juger. Toujours est-il que l’on retrouve sur ce premier ARION l’essence de l’album de CAIN’S OFFERING sorti en 2009 par le même Jani, alors entouré d’une véritable dream team (Timo Kotipelto, Mikko Harkin…). Les jeunes d’ARION ne disposent pas franchement de ce que l’on pourrait qualifier de forte personnalité. On entend tous les grands maîtres du Speed à la finlandaise à travers les onze compositions de "Last Of Us". Le titre qui referme cet opus est le single qui avait précédé la sortie de l’album et il résume parfaitement le contenu de cet album qui tire son épingle du jeu uniquement grâce à son approche symphonique. Le groupe s’est offert pour ce premier opus un ensemble à cordes et de quoi faire sonner gros son Power Metal, cuivres, percussions et chœur sont au rendez-vous.

Il émane une aura positive évidente de cet alliage qu’un NIGHTWISH n’a pas souhaité approfondir après "Oceanborn", préférant ralentir le tempo pour basculer totalement dans le Metal Symphonique. En cela ARION se détache un peu de la concurrence ne sacrifiant jamais aucun des deux aspects à l’exception de cette magistrale introduction très Hollywoodienne que n’aurait pas renié Luca Turilli. En revanche là où ça se gâte, c’est au niveau de la prestation des musiciens ; le chanteur, Viljam Holopainen, est à peu près aussi charismatique que son homonyme Tuomas, souvent bien aidé par les chœurs qui permettent de donner un peu plus d’ampleur aux refrains. Le riffing n’est pas non plus des plus originaux. Non c’est vraiment le travail sonore sur la dimension symphonique qui relève le niveau de cet opus et il faut bien reconnaître qu’il y a un réel talent d’arrangeur et d’orchestrateur derrière la musique d’ARION.

Quel dommage que les mélodies vocales ne soient pas au niveau. La différence entre les couplets, qui semblent traduire un manque d’idées flagrant, et les refrains qui cherchent la mélodie qui tue sans jamais totalement la trouver est assez marquée et laisse malheureusement une impression d’à peu près assez dérangeante, le groupe affichant un potentiel des plus enviables. Mais il va vraiment falloir bosser pour corriger ses travers et affiner son sens mélodique serait-on tenté de dire à Viljami qui dispose d’une voix pas désagréable mais pour le moment assez plate (rah ce "You're My Melody" maladroitement pompé sur "The End Of This Chapter" de SONATA ARCTICA, et mon Dieu c'est quoi ce texte d'une niaiserie interdite ?). À écouter tout de même par les amateurs de SILENT VOICES, et pour voir ce que ça donne quand des orchestrations sont utilisées au meilleur de leur rendement.

A lire aussi en METAL SYMPHONIQUE par JEFF KANJI :


EPICA
Retrospect (2013)
Superbe objet qui porte son nom à merveille




ANCIENT BARDS
A New Dawn Ending (2014)
Pro.


Marquez et partagez




 
   JEFF KANJI

 
  N/A



- Viljami Holopainen (chant)
- Arttu Vauhkonen (claviers)
- Iivo Kaipainen (guitare lead)
- Topias Kupiainen (batterie)
- Gege Velinov (basse)


1. The Passage
2. Out Of The Ashes
3. Seven
4. Shadows
5. You’re My Melody
6. I Am The Storm
7. Burn Your Shadows
8. Lost
9. Last Of Us
10. Watching You Fall
11. New Dawn
12. Shadows (edit Version)
13. Lost (acoustic Version)
14. Last Of Us (acoustic Version)



             



1999 - 2019 © Nightfall.fr - Comment Soutenir Nightfall ? - Nous contacter - Webdesign : Inox Prod