Recherche avancée       Liste groupes



      
DEATH METAL  |  E.P

Lexique death metal
L' auteur
Acheter Cet E.P
 



CARNATION - Cemetery Of The Insane (2015)
Par T-RAY le 13 Décembre 2018          Consultée 362 fois

Pour un jeune groupe, fraîchement formé, un E.P. est souvent l'occasion de faire le brouillon du style qui sera déployé sur le premier album studio. Parfois, le brouillon en question est médiocre, approximatif, en tout cas loin du standard de qualité auquel aspire la formation. Parfois, au contraire, il s'avère d'une redoutable précision et d'un niveau pas si éloigné que cela de la copie finale. Dans le cas de CARNATION, le brouillon que constitue "Cemetery Of The Insane" est à ranger dans la deuxième catégorie. Et pourtant, le combo n'a que deux ans d'âge, grand maximum, lorsqu'il le met en boîte sous la houlette de Bert Vervoort, son guitariste ! C'est dire combien le Death Metal à la mode suédoise que pratiquent les Flamands est mûr.

Vous pourrez arguer, bien sûr, qu'au moment où paraît l'E.P., en 2015, le genre est mûr depuis longtemps. Vingt-cinq putain d'années, en l'occurrence ! Oui mais la maîtrise que des musiciens peuvent avoir d'un genre de Metal plus vieux qu'eux ne dépend pas de l'âge dudit genre, mais de l'expérience de ces musiciens eux-mêmes. Et ceux qui composent le quintette font preuve d'une maturité remarquable, ici. La production maison permet d'ailleurs de la mettre en exergue comme il se doit. Nous n'avons pas affaire à des chiens fous sur ce premier E.P. de CARNATION : chaque riff, chaque break, chaque changement de tempo est pensé et placé pour en maximiser l'impact sur le morceau. Sans cela, la musique ici gravée paraîtrait certainement plus banale et plus plate.

Rien que le titre éponyme au disque, "Cemetery Of The Insane", le démontre, avec ses ralentissements suintants, ses soli surgissant de l'obscurité, ses parties de guitare relativement catchy... Le point d'orgue du disque étant certainement "Delusions Of Power", sur lequel riffs de guitare, patterns de batterie bien groovy et élans vocaux bien placés rendent l'ensemble certainement percutant. Le terminal "The Great Deceiver" en est une autre démonstration (ce scream de dingue au-delà des 2’30 !). Si le Death Metal joué par la formation n'est, certes, pas d'une originalité folle, il s'avère tout de même bien frais car il ne sonne pas vieux. Au contraire, il est tout-à-fait actuel de par le traitement sonore appliqué par Bert Vervoort. Même vingt-cinq ans après le premier ENTOMBED, le Death à la mode Sunlight Studios peut encore se révéler jeune, dans l'interprétation.

Mais aussi matures soient-ils musicalement parlant et frais dans leur approche d'un genre de Metal né avant eux, les membres de CARNATION ne sont pourtant pas exempts de défauts lorsqu'il s'agit de la composition de leurs morceaux. Il manque encore un élément-clef à leur style, élément qui se révélera capital dans l'authentique réussite de leur premier album, trois ans plus tard : le sens du refrain qui fait mouche ! Et cela n'a pas grand-chose à voir avec le fait que Simon Duson n'ait pas encore ce mélange optimal de gutturalité et d'articulation, mais simplement avec le fait que les refrains eux-mêmes sont encore légers. Et, de fait, peu mémorisables. Ce n'est pas cela qui fait le sel du Death de CARNATION, ici. En tout cas, pas encore. Mais ce premier E.P. est plus qu'appréciable, même sans ça.

A lire aussi en DEATH METAL par T-RAY :


BLOODBATH
The Arrow Of Satan Is Drawn (2018)
BLOODBATH préfère désormais le noir au rouge.




HATE ETERNAL
King Of All Kings (2002)
Souveraineté assurée !

(+ 1 kro-express)

Marquez et partagez




 
   T-RAY

 
  N/A



- Simon Duson (vocaux)
- Yarne Heilen (basse)
- Jonathan Verstrepen (guitares)
- Bert Vervoort (guitares)
- Morbid (batterie)


1. Explosive Cadavers
2. Cemetery Of The Insane
3. The Rituals Of Flesh
4. Delusions Of Power
5. The Great Deceiver



             



1999 - 2019 © Nightfall.fr - Comment Soutenir Nightfall ? - Nous contacter - Webdesign : Inox Prod