Recherche avancée       Liste groupes



      
HEAVY METAL  |  STUDIO

Lexique heavy metal
L' auteur
Acheter Cet Album
 

2018 Disobey
 

- Style + Membre : Five Finger Death Punch

BAD WOLVES - Disobey (2018)
Par METALINGUS le 29 Octobre 2018          Consultée 652 fois

Comme 99,9% des gens, j’ai connu BAD WOLVES par l’entremise de leur reprise de "Zombie" des CRANBERRIES. Contrairement à la croyance populaire, le groupe n’a pas voulu capitaliser sur la mort de Dolores afin de se faire connaître. Au contraire, les Américains avaient demandé à la chanteuse de faire un duo avec Tommy Vext. O’Riordan s’était donc rendue sur place en vue d’enregistrer son chant lorsque la tragédie est arrivée : celle-ci s’est noyée dans son bain à cause de son d’alcoolémie avancée. Une fin de carrière abrupte pour une chanteuse talentueuse. Mais alors que la carrière des CRANBERRIES prenait officiellement fin, celle d’un autre groupe ne faisait que commencer. BAD WOLVES décide de poursuivre le projet "Zombie" en terminant l’enregistrement de celle-ci, se disant que ce sera un hommage à la chanteuse décédée. Bien sûr, le moment de la sortie du "single" fera connaître le groupe. Leur version est excellente, beaucoup plus Metal et couillue en général, avec un commencement au piano. Il aurait été génial de voir ce qu’aurait pu donner le fameux duo au final.

Le sujet de "Zombie" étant clôt, qu’est-ce que donne le restant de "Disobey" ? Est-ce seulement un groupe d’une chanson ? Bien au contraire ! À la première écoute, ce qui vient assez rapidement à l’esprit est à quel point BAD WOLVES ressemble à un certain FIVE FINGER DEATH PUNCH. Aucune surprise puisque ce n’est nul autre que Zoltan Bathory, bassiste des cinq doigts de la mort, qui est le manager du groupe. Ainsi, je dirais que le style est très semblable à leur grand frère, mais "Disobey" garde pourtant ses distances en étant légèrement plus agressif et rentre-dedans. Certains moments, notamment sur "Officer Down" et "Jesus Slaves", ressemblent à s’y méprendre à SLIPKNOT avec son bourrasse en règle. Quelques moments sont également plus calmes, avec "Hear Me Now" ou "The Conversation" qui permet de voir le groupe sous un autre angle. Il est clair que "Disobey" comporte de bonnes sonorités, notamment sur un "Learn To Live" libérateur et un "No Masters" ultra groovy, montrant à quel point les gars ont du potentiel. Malheureusement, les longueurs sont présentes avec quelques titres qui auraient dû se faire montrer la porte de sortie : treize morceaux auraient dû être réduits à une dizaine seulement.

BAD WOLVES a un talent certain, avec un potentiel qui fait en sorte que je vais garder un œil sur les Américains. Il faudra par contre que les gars se détachent un peu plus de leur prédécesseur afin de se créer une identité propre en plus de livrer un futur disque un peu plus court mais plus poignant afin de gagner les faveurs du peuple de l’univers Metal. À suivre donc.

Morceau préféré : "Learn To Live".

A lire aussi en HEAVY METAL par METALINGUS :


METALLICA
Quebec Magnetic (2012)
METALLICA dans son château fort




Blaze BAYLEY
The Redemption Of William Black (2018)
La fin d'une trilogie


Marquez et partagez




 
   METALINGUS

 
  N/A



- Tommy Vext (chant)
- Doc Coyle (guitare solo)
- Chris Cain (guitare rythmique)
- Kyle Konkiel (basse)
- John Boecklin (batterie)


1. Officer Down
2. Learn To Live
3. No Masters
4. Zombie
5. Run For Your Life
6. Remember When
7. Better The Devil
8. Jesus Slaves
9. Hear Me Now
10. Truth Or Dare
11. The Conversation
12. Shape Shifter
13. Toast To The Ghost



             



1999 - 2018 © Nightfall.fr - Comment Soutenir Nightfall ? - Nous contacter - Webdesign : Inox Prod