Recherche avancée       Liste groupes



      
DEATH MELODIQUE  |  STUDIO

L' auteur
Acheter Cet Album
 

 

- Style : Arch Enemy, At The Gates, In Flames, Dark Tranquillity
 

 Facebook (6)

GARDENIAN - Two Feet Stand (1997)
Par FENRYL le 13 Mai 2018          Consultée 334 fois

Vous parlez de GARDENIAN en 2018 me laisse un sentiment de gêne…
Vous savez, ces moments où vous abordez la mémoire d'une célébrité de seconde zone récemment disparue et que vous confessez avoir apprécié à un moment de votre vie. La nostalgie est de rigueur… Mettre sous la lumière quelqu'un une fois partie peut être mal perçu.

GARDENIAN s'est formé en 1996 et a poursuivi son travail jusqu'en 2004 (avec notamment entre temps la rupture de leur contrat avec Nuclear Blast) malgré pas mal de changement de line-up avant de se séparer... Une première fois… Avant un retour aux affaires de 2012 à 2016. Acte de décès…

"Two Feet Stand" constitue donc leur premier LP et date de 1997. Encore une nouvelle date, j'en conviens mais il me paraît essentiel de vous resituer le contexte pour appréhender le plus justement cet opus.

À cette période, c'est l'âge doré du Death Mélo made in Göteborg ! AT THE GATES a ouvert la voie (et constitue ici une influence majeure évidente, notamment sur certains aspects des refrains éructés par Jim comme sur "Do Me Now") mais aussi DARK TRANQUILLITY et IN FLAMES qui ont proposé certaines variantes, quelques mois avant que ne déboule ARCH ENEMY… La concurrence est dantesque et ne laisse que des miettes pour les autres groupes affamés.

GARDENIAN ne s'en accable pas et délivre une galette enregistrée de façon frénétique et ultra rapide. Il s'en dégage une énergie criante et vivifiante, quelque peu plombée évidemment par une production parfois médiocre (les échos sur le chant font souvent cheap par exemple). En toute logique, les Suédois de Göteborg (comme une évidence !) appliquent à la lettre les codes établis par leurs déjà glorieux aînés :
- Des morceaux courts, autour de 3 minutes 30 en moyenne, composant un album de 37 minutes, sans fioritures. Ils reposent sur des riffs punchy et impactant notre cou irrémédiablement. C'est chaud, nerveux et immédiat ("Two Feet Stand", IN FLAMESien à souhait, "The Downfall").
- Les guitares sont en lien permanent et délivrent une partition complémentaire, sans véritable délire technique et/ou solo (marquant).
- La section rythmique n'est pas en reste et bastonne par moments ("Freedom") mais sait se faire plus discrète quand cela devient nécessaire, à savoir en présence des titres instrumentaux…
- Sacro-saint titres instru donc avec "Netherworld", qui sonne comme les guitares d'un PLACEBO par moments, déroutant ! Mais aussi à travers l'inévitable "instru finale unplugged" aka "outro qui plombre l'ambiance" (ceux qui me lisent depuis longtemps savent à quel point j'ai horreur de ce "tue l'amour" qui fait descendre le mojo accumulé au cours d'une écoute complète) avec "The Silent Fall" qu'IN FLAMES n'aurait pas renié.

Avec cette base en place, "Two Feet Stand" représente une création solide et difficilement attaquable en tant que tel.
Musicalement, on savoure l'énergie et l'immédiateté des morceaux, qui sans révolutionner l'ensemble regorgent de moments comme on les recherche dans le Death Mélodique : de la férocité certes mais cet aspect entêtant et accrocheur qui permet d'identifier un titre voire de mémoriser l'album.
Autre belle performance : la prestation au chant de Jim Kjell qui maîtrise ses cordes en modulant un chant Death assez grave de fort belle manière.
Il faudra tout de même immédiatement relativiser cela avec la présence sur "Flipside Of Reality" d'une voix féminine qui sonne faux : comprenez qu'elle ne correspond pas à la partition proposée. Déroutant d'entendre un tel décalage.

"Two Feet Stand" réussit de fort belle façon à éviter l'écueil majeur de ce type de productions : le déjà-entendu. Même si on est loin d'une originalité folle, on ne peut qu'apprécier le travail fourni ici, notamment quand on est amateur du genre.
C'est en outre une belle porte secondaire pour entrer dans la zone des artistes si l'on veut donner sa chance aux outsiders dans le genre.
GARDENIAN dans le lexique "Death Mélodique" constituerait sans aucun doute un membre logique du "Mélodeath pour les initiés" en référence à Canard WC dans son lexique pour le Thrash Metal…
À ne pas négliger.

Note réelle : 3,5/5.

Top : "Mindless Domination", "Do Me Now", "The Downfall".

A lire aussi en DEATH MELODIQUE par FENRYL :


DARK TRANQUILLITY
Atoma (2016)
DARK TRANQUILLITY... et les autres...




SILENT CIVILIAN
Ghost Stories (2010)
Une mandale en pleine tronche avant l'été...


Marquez et partagez




 
   FENRYL

 
  N/A



- Niclas Engelin (guitare)
- Jim Kjell (chant, guitare)
- Håkan Skoger (basse)
- Thim Blom (batterie)


1. Two Feet Stand
2. Flipside Of Reality
3. The Downfall
4. Awake Of Abuse
5. Netherworld (instrumental)
6. Do Me Now
7. Murder…
8. Freedom
9. Mindless Domination
10. The Silent Fall (instrumental)



             



1999 - 2018 © Nightfall.fr - Comment Soutenir Nightfall ? - Nous contacter - Webdesign : Inox Prod