Recherche avancée       Liste groupes



      
BEATDOWN & FINESSE  |  STUDIO

L' auteur
Acheter Cet Album
 

 

 Site Officiel (315)
 Facebook (169)

KING 810 - La Petite Mort Or A Conversation With God (2016)
Par CHAPOUK le 23 Mai 2018          Consultée 1042 fois

"La Petite Mort Or A Conversation With God" quel titre pompeux vous trouvez-pas ?
Attendez de voir le concept de ce skeud alors… KING 810 on les a laissé sur une sorte de HxC Beatdown / Groove Metal en 2014 et en 2016 on les retrouve… Dans l'hyper-espace ! Oh oui ils sont partis loin là les KING !

Pour essayer de vous décrire cette galette dans sa globalité c'est comme si en l'écoutant vous vous mangiez à répétition des murs de briques bien compacts… Mais au ralenti !
Je déconne pas ! Cet album possède un son tellement lourd, pesant, oppressant qu'il donne l'impression d'écraser et d'étirer toutes ses compos.

Ces dernières sont d'ailleurs des expérimentations encore jamais rencontrées dans la discographie des Ricains. Par exemple, les quatre premières pistes sont construites comme des moshparts qui durent de deux à quatre minutes chacune et qui sont entrecoupées par des soli ou des passages plus dynamiques. Jusque là vous me direz que pour un groupe de Hardcore c'est pas super surprenant. Et vous aurez raison, mais je vous ai pas encore parlé du chant/de l'interprétation de David Gunn !

Vous en prendrez plein la gueule sur des titres comme "La Petite Mort" (qui a bénéficié d'un clip diffusé sur Pornhub pour la petite anecdote), la première piste, "Vendettas", "War Time" (merci le rappeur TRICK-TRICK) ou "A Conversation With God", qui sont des morceaux où le spoken-word remplace quasiment le chant. Vous aurez l'impression que Monsieur David Gunn vous postillonne à la tronche tout son venin et déverse sur vous toute sa fureur (le bon gros "BIIIIITCH" badass sur "Alpha & Omega" !) sur un fond musical qui lui sert d'estrade pour exprimer, de façon théâtrale, sa misanthropie au monde entier !
Si on ajoute à cela le petit jeu entre les arrangements et les silences, qui apparaissent toujours dans le but bien précis d'instaurer une nouvelle ambiance ou d'accentuer une composante du morceau, on se trouve là face à travail très impressionnant !

Qui aurait pu deviner que ces messieurs pas forcément réputés pour leur finesse sauraient faire preuve d'autant de finesse ?
Oui j'ose le mot finesse en parlant d'un album de Hardcore, oui ! Écoutez-moi le superbe "Black Swan", avec son final épique et sa position stratégique sur l'album. Ou "Trauma Model" qui hésite régulièrement entre atmosphère Shoegaze et Beatdown, ou encore le fameux "La Petite Mort" qui a des côtés presque Trip Hop. Et surtout jetez une oreille sur le génial "I Ain't Goin' Back Again" avec ce refrain qui possède une ambiance "cinématographique" des années 40-50.

Mais on est toujours pas au bout de nos surprises !
Il reste encore à aborder "Life's Not Enough" où l'ambiance se fait Jazzy, où les fûts sont caressés, où la voix de David Gunn se ferait presque sensuelle (oh putain !) et où le saxo à son moment de gloire. Tenez pour vous faire une idée de l'atmosphère de ce titre je vous renvoie vers celle de "Glory Box" de PORTISHEAD, dans un style plus dark. "Me & Maxime" continue sur cette lancée Jazzy mais dans un style plus Lounge cette fois-ci. Pareil pour vous faire une idée je vous renvoie vers "The Edge Of The World" de FAITH NO MORE, les facéties de Patton en moins. Quant à "Wolves Run Together" c'est un titre plutôt dépouillé qui mise énormément sur sa batterie minimaliste et sur les effets de réverb et de chorus. Pas forcément utile mais très réussi !

Et cette fois je crois qu'on a fait le tour. Je dis bien je crois car ce skeud regorge de subtilités !
C'est juste hallucinant de voir que ce groupe a pu passer de "Memoirs Of A Murderer" (aka le bloc de béton) à ce skeud qui sait dévoiler au fil des écoutes le travail d'orfèvre mené par le groupe !
On peut peut-être lui reprocher d'être un poil trop long, mais en tout cas pas son manque de cohérence car même en alternant sans cesse en douceur et violence, les morceaux forment une unité solide.

Ce skeud est une expérience à vivre ! Si vous tentez le voyage, vous détesterez ou vous adorerez mais je pense que vous pourrez difficilement avoir une opinion mesurée ou neutre sur ce "La Petite Mort Or A Conversation With God" !

Sortir cette galette aussi conceptuelle après seulement deux albums c'était complètement fou et en même temps carrément ballsy !

4,5/5 arrondi à 5/5.

A lire aussi en HARDCORE par CHAPOUK :


HOLD FAST
Filling Lungs, Snitching Tongues (2013)
Pas vu le temps passer !




The BROWNING
Geist (2018)
Le meilleur album du groupe et de loin


Marquez et partagez




 
   CHAPOUK

 
  N/A



- David Gunn (chant)
- Andrew Beal (guitare)
- Eugene Gill (basse)
- Andrew Workman (batterie)


1. Heavy Lies The Crown
2. Alpha & Omega
3. Give My People Back
4. Vendettas
5. Black Swan
6. The Trauma Model
7. La Petite Mort
8. I Ain't Goin Back Again
9. War Time
10. Life's Not Enough
11. Me & Maxine
12. Wolves Run Together
13. A Conversation With God



             



1999 - 2019 © Nightfall.fr - Comment Soutenir Nightfall ? - Nous contacter - Webdesign : Inox Prod