Recherche avancée       Liste groupes



      
BRUTAL DEATH  |  STUDIO

Questions / Réponses (2 / 1)
Lexique death metal
L' auteur
Acheter Cet Album
 


NEPHREN-KA - La Grande Guerre De L'Épice (2017)
Par MEFISTO le 30 Décembre 2017          Consultée 1317 fois

Les formations de Death Brutal françaises ne courent pas les rues, aussi cette chronique du troisième album des Auvergnats de NEPHREN-KA me faisait-elle envie. Est-ce que le quartette saurait se distinguer de ses homologues du Vieux Continent, des Amériques ou de Scandinavie, surtout avec un nom aussi épique et un titre comme "La Grande Guerre De L'Épice" ? Style ADE et son Brutal Death ambiancé et pompeux.

Eh ben… Non.

Faut pas s'attendre à des parades sur cette galette, encore moins à des fresques majestueuses. Et pourtant, je m'attendais, comme les plus alertes d'entre vous, à une déferlante historique et sanglante. Je m'attendais à l'emploi d'instruments folk, à des atmosphères complètement éclatées. La réalité, la crue vérité, est que NEPHREN-KA est brutalement conservateur. Certes, quelques passages surprise, comme la fin de "New Melange For The Real God", ou des soli nerveux viennent moduler l'écoute, mais on est loin d'un Death Technique Brutal de haut niveau, coloré ou non.

Les Français sont toutefois de brillants interprètes et arrivent à nous décrocher quelques vertèbres grâce à un riffing monstrueux et un jeu inspiré du batteur Pialoux. Notons aussi la diversité du chant de Laurent Chambe, qui sauve le groupe du naufrage à de nombreuses reprises grâce à ses harmonies, notamment du côté clair de la Force.

Ce qui reste toutefois en travers de la gorge est cette absence d'identité unique, de signature, de revenez-y. Tout groupe notable dans ce genre a développé ses attributs, a réussi par quelconque moyen, à se démarquer de la forte concurrence. NEPHREN-KA arrive dans une époque où non seulement toutes les agressions ont été perpétrées, mais les particularités propres à l'ethnicité ont aussi été étalées sans ménagement. Alors que reste-t-il comme porte de sortie pour ces jeunots ? La possibilité de repousser les limites préétablies, ce qui ici ne semblait pas à l'agenda. Si on isole la technicité des mecs sur un îlot assez argenté, la banalité d'une sauvagerie pleinement consumée telle que celle sur "The Demise Of IX" demeure. C'est à cette auge remplie, aux céréales bien tassées, qu'on devra bouffer. Ok pour la nutrition, mais on repassera pour la consécration.

La faute, encore une fois, au manque de créativité. Je ne peux concevoir qu'un quartette arrive à passer à côté de la panacée comme ça. Technicité ne rime pas avec inventivité, heureusement, sinon on piétinerait dans un monde appauvri par les fausses promesses. Force est d'admettre que les Frenchies, malgré leur volonté d'en découdre à tout prix, me font penser à FLESHGOD APOCALYPSE sur "Labyrinth" ; que de la poudre aux yeux pour compenser un manque d'inspiration. C'est comme si NEPHREN-KA avait choisi sa thématique avant même de composer, se mettant ainsi une pression malsaine sur les épaules.

Du Death Brutal pour vous défouler, pas pour vivre une expérience et être déboussolé, comme vous êtes en droit d'attendre en 2017. Cruel pour les artistes, mais plausible pour les amateurs. Surtout les initiés, qui attendent les supposés prodiges avec un bouclier étincelant et une lame à triple tranchant. C'est donc une lourde déception qu'on ressent en encaissant les uppercuts de NEPHREN-KA. Svp, la prochaine fois, plus de sang versé dans des rituels occultes, et non convenus.

Au final, NEPHREN-KA livre un troisième skeud solide techniquement, carré, digeste, violent et… Très prudent. Il n'y a absolument rien pour se relever la nuit, aussi écarterais-je le podium cette fois-ci, aucun morceau ne me subjuguant.

Indice de violence : 3,5/5.

A lire aussi en DEATH METAL par MEFISTO :


GOROD
Process Of A New Decline (2009)
Death technique bordelais

(+ 1 kro-express)



ADE
Carthago Delenda Est (2016)
Hannibal contre Scipion : fight !


Marquez et partagez




 
   MEFISTO

 
  N/A



- Sébastien Briat (guitare, chsnt)
- Thibaud Pialoux (batterie)
- Laurent Chambe (chant)
- Thibault Gosselin (basse)


1. Watch And Learn
2. Plan To Master The Universe
3. The Demise Of Ix
4. Proditoris Gloriosa Finis
5. Idar Fen Adijica
6. New Melange For The Real God
7. The Great Spice War
8. Fenring’s Test
9. From High Hopes To Failure Complete
10. Mirror Mirror



             



1999 - 2018 © Nightfall.fr - Comment Soutenir Nightfall ? - Nous contacter - Webdesign : Inox Prod