Recherche avancée       Liste groupes



      
HEAVY/THRASH  |  STUDIO

Commentaires (3)
Lexique heavy metal
L' auteur
Acheter Cet Album
 

2017 Avé
 

- Style + Membre : Venom

VENOM INC. - Avé (2017)
Par METALINGUS le 7 Octobre 2017          Consultée 1310 fois

De nos jours, s’il est presque impossible pour un jeune groupe d’espérer passer l’épreuve du temps sans changement de line-up, la feuille de route de nos vieux groupes n’est guère mieux. Les raisons pour une séparation sont diverses et nombreuses : ego démesuré pour certains, perte de motivation pour d’autres, sans oublier la fameuse « divergence musicale » si populaire encore de nos jours. Seule une poignée de courageux ont su garder une relative stabilité. Tellement rare que si je te demande, cher ami lecteur, de me faire parvenir dans les dix secondes une courte liste de groupes avec membres originaux seulement, probablement que seuls un ou deux noms viendront noircir ta page. Au moment d’écrire ces lignes, seul le grand LED ZEPPELIN me vient rapidement en tête. La plupart de nos héros n’ont donc pas maintenu contre vents et marées les liens qui les ont unis au départ et le divorce a finalement été prononcé. La NWOBHM n’échappe évidemment pas à notre exception, avec des groupes comme MOTÖRHEAD ou MAIDEN qui se sont métamorphosés avec l’arrivée et le départ des différents membres. Le mouton noir de l’époque, les vilains sataniques de VENOM, ne dérogent pas à la règle avec une liste de membres des plus impressionnantes.

De VENOM, je ne connais que les premiers albums. Comme la plupart des metalleux, j’ai laissé tomber le groupe il y a un bon moment déjà, ne les voyant dans l’actualité que pour l’annonce d’une séparation ou d’un retour en grande pompe. Si je vous parle d’eux et que vous voyez bien en évidence le nom VENOM INC., vous vous doutez donc que l’explication est assez simple : Il s’agit des membres originaux, moins Cronos, emblématique bassiste et vocaliste. Le poste revient ici à Tony Demolition Man Dolan qui a déjà officié au sein du groupe dans les années 90. On peut donc dire que les gars ont déjà une bonne chimie de départ. Un rapide coup d’œil à la tracklist nous apporte une surprise : si les titres ont les mêmes thèmes abordés par le passé et chers aux individus en présence (Satan, Metal, etc.), la longueur des morceaux est surprenante : certains sont d’une durée de 7, voire 8 minutes. Moi qui m’attendais à manger dans mes oreilles du Metal rapide et violent de 3 minutes !

La variété est donc de mise, et ça commence sous les meilleurs augures avec un « Avé Maria » en introduction transformé peu à peu en "Avé Satanas". Un vrai régal, en plus d’amener un vent de fraîcheur avec un rythme bien lourd pendant le plus long titre de l’album. On plonge ensuite dans du Metal typé Thrash sur 2 titres à construction classique avec "Forged In Hell" et "Metal We Bleed". Moi qui n’avait jamais entendu Tony performer, je dois dire que j’aime bien son timbre de voix qui colle parfaitement avec la musique : rocailleuse, sans jamais être trop difficile à décrypter. La production est également sans égale, VENOM ayant déjà eu par le passé quelques problèmes de ce côté. On vogue tranquillement vers le 2ème titre le plus long de "Avé" avec le très RAMMSTEINien "Dein Fleisch" plutôt Indus. Si j’ai eu beaucoup de difficulté dans les premières écoutes, je dois dire que ce morceau gagne à être connu et apporte un bon changement à l’album. Bien sûr, les Allemands ont déjà fait mieux, mais il s’agit d’un bel essai aux relents très sexuels.

On revient vite aux bonnes vieilles habitudes avec un trio inoxydable et bien huilé avec quelques relents épiques ("Blood Stained") où les Britanniques s’en donnent à chœur joie. On sent bien que les gars ont du plaisir à jouer et Mantas tricote de très bons solos pas piqués des hannetons, lui qui avait souvent été critiqué pour ses limites à ce niveau. Petit moment de faiblesse, "Preacher Man" laisse un goût plutôt amer en bouche et paraît un peu brouillon. Plusieurs idées sont éparpillées ici et là, mais rien ne ressort vraiment. Heureusement, le méchant "War" au titre évocateur vient mitrailler la concurrence. Le duo de fin de peloton achève "Avé" à coup de mitraillette.

Varié, bien produit avec des idées surprenantes pour le genre, le premier album de VENOM INC. est une réussite malgré une certaine longueur et une certaine répétition. On ne peut que souhaiter une suite dans les prochaines années.

Morceau préféré : "Avé Satanas".

À découvrir : "Dein Fleisch".

A lire aussi en HEAVY METAL par METALINGUS :


BLAZE BAYLEY
Endure And Survive (2017)
Star Wars Blaze




FIVE FINGER DEATH PUNCH
The Wrong Side Of Heaven And The Righteous Side Of Hell 1 (2013)
Le syndrôme "Load"/"Reload" ?


Marquez et partagez




 
   METALINGUS

 
  N/A



- Tony 'demolition Man' Dolan (chant,basse)
- Jeff 'mantas' Dunn (guitare)
- Anthony 'abaddon' Bray (batterie)


1. Avé Satanas
2. Forged In Hell
3. Metal We Bleed
4. Dein Fleisch
5. Blood Stained
6. Time To Die
7. The Evil Dead
8. Preacher Man
9. War
10. I Kneel To No God
11. Black N Roll



             



1999 - 2017 © Nightfall.fr - Comment Soutenir Nightfall ? - Nous contacter - Webdesign : Inox Prod