Recherche avancée       Liste groupes



      
ELECTRO-ACOUSTIQUE-ATMO  |  STUDIO

L' auteur
Acheter Cet Album
 


CELLDWELLER - Offworld (2017)
Par CHAPOUK le 5 Septembre 2017          Consultée 697 fois

Qu'on aime ou non CELLDWELLER et Klayton, le moins qu'on puisse dire aujourd'hui c'est que ce garçon a le don d'aller là où on ne l'attend pas…
"Offworld" est le 7ème album studio de CELLDWELLER (ou 4ème si on exclut les "Soundtrack…" qui sont quasi exclusivement instrumentaux) et dénote complètement avec tout ce qu'on a pu entendre jusqu'à maintenant chez ce groupe.

Si vous êtes restés sur "End Of An Empire" vous allez être surpris ! Ici on abandonne les gros riffs, les screams, les beats déchaînés et on s'oriente plutôt vers une ambiance "chill". Même niveau paroles on s'éloigne un peu des univers spatiaux mystiques et des dystopies pour se concentrer plus sur les émotions. Klayton avoue lui-même avoir privilégié la patte artistique sur ce "Offworld" et assume complètement le fait qu'il puisse se planter avec cette galette. Et ça c'est intéressant ! Parce que moi je le comprends comme une volonté de Klayton de faire un truc nouveau, un truc qui lui tient à cœur et qu'il veut partager avec ses fans coûte que coûte. Ce genre de démarche, ça m'appâte toujours !

Alors j'ai récupéré cet album et dès l'écoute de la première piste on sent en effet une différence avec les précédents opus : bienvenue aux ambiances atmosphériques nébuleuses, spatiales et… flottantes ! WTF ? Mais qu'est-ce que je dis ? Ben la vérité ! Enfin ce sont les mots que je collerai sur cette musique pour essayer de vous faire comprendre qu'un gros virage a été pris par CELLDWELLER. Si je reformule ma phrase pour que ce soit un peu moins abstrait je vous dirai que si vous voyez à quoi ressemble "Venus" de "Soundtrack For The Voices In My Head Vol. 2" vous aurez un aperçu de ce que vous allez trouver sur ce skeud. On pourrait également rapprocher ce travail de ce qu'a pu faire REFORM THE RESISTANCE (je pense à "The Great Divide" ou "Too Many Tears").

Alors au début oui ça surprend carrément ! Mais on se laisse vite guider par la voix mélodieuse de Klayton et par ses lignes de chant. Comme sur "Mother's Arms" ! Ce morceau j'avoue avoir eu un peu de mal avec lui au début à cause de l'abus d'autotune, mais le fait qu'il soit complètement a cappella lui donne une intensité qui rattrape carrément cette petite faute de goût. "Echoes" joue également un joli rôle sur ce skeud. Ce titre nous embarque assez facilement dans un autre monde où la pesanteur ne semble plus exister et où on se laisse porter tranquillement par des guitares pleines de reverb et par ces claviers lointains un peu psychédéliques par moments. "Last Night On Earth" est la dernière piste originale de cet album et rend hommage au CELLDWELLER qu'on connaît habituellement. Le son se fait plus lourd mais ne jure pas pour autant avec les autres morceaux, les guitares sont un petit peu plus agressives mais le tout est quand même cohérent et illustre parfaitement les paroles qui parlent de quitter la Terre et de renaître dans un autre monde.

Après deux ou trois écoutes de ce "Offworld" j'avais envie de dire que cette expérience était osée, mais vraiment agréable et plutôt réussie. Mais j'ai continué à écouter le skeud et mon enthousiasme a un peu diminué quand je me suis rendu compte qu'il est en fait composé de seulement cinq titres vraiment nouveaux sur les onze… Alors oui je sais les DJ ont la passion du remix (suffit de se reporter aux derniers morceaux de l'album : un remix de la première piste par Klayton lui-même et un remix de "Awakening" par Ulrich SCHNAUSS) mais non quoi, je l'accepte pas, pas sur un album aussi expérimental que celui-là ! Et puis ce ne sont pas les seuls moments où se fout de notre gueule hein !

"Mother's Arms" n'est en fait qu'une reprise réarrangée d'une démo sortie pour un Noël, "Too Many Tears" est une reprise (assez fidèle à l'originale au final) d'un groupe nommé The CALL et comble du comble "Awakening With You" est une reprise (certes, beaucoup moins Synth-Pop que l'originale) d'un autre side-project de Klayton : SCANDROID. Non mais sérieusement ! Et si on rajoute à tout cela "Into The Falls" qui n'est qu'une sorte de remix / mashup de deux morceaux de CIRCLE OF DUST ça nous fait quand même une majorité de morceaux anciens sur une nouvelle galette qui en plus semble novatrice (et est présentée comme telle).

Ce skeud aurait pu être génial si Klayton n'avait pas fait sa feignasse et s'était un peu plus creusé la tête pour nous donner de la nouvelle matière plutôt que de recycler l'ancienne ! Les pistes qui sont vraiment nouvelles sur ce "Offworld" en témoignent. Alors certes le style pratiqué ici est très éloigné de celui qu'on attribue habituellement à CELLDWELLER, mais qui a dit que les artistes n'avaient pas le droit de changer de voie ou d'expérimenter ? Je suis carrément pour que Klayton prenne le temps de nous sortir des ovnis pareils de temps à autres mais qu'il le fasse jusqu'au bout et proprement.

2,5/5 arrondi à 3/5.

A lire aussi en ELECTRO par CHAPOUK :


MACROSYSTEM
Homo Sapiens (2015)
Je leur tire ma chapka !

(+ 1 kro-express)



CELLDWELLER
Soundtrack For The Voices In My Head Vol. 01 (2008)
Coucou ! Tu veux voir ma... chronique ?


Marquez et partagez




 
   CHAPOUK

 
  N/A



- Klayton (chant, synthés, guitare, basse, batterie)
- Plein De Gens !


1. Offworld
2. How Little I Must Know
3. The Great Divide
4. Too Many Tears
5. Awakening With You
6. Mother's Arms
7. Into The Fall
8. Echoes
9. Last Night On Earth
10. Own Little World
11. Awakening With You (ulrich Schnauss Remix)



             



1999 - 2017 © Nightfall.fr - Comment Soutenir Nightfall ? - Nous contacter - Webdesign : Inox Prod