Recherche avancée       Liste groupes



      
BO ELECTRO  |  STUDIO

L' auteur
Acheter Cet Album
 


CELLDWELLER - Soundtrack For The Voices In My Head Vol. 01 (2008)
Par CHAPOUK le 3 Octobre 2016          Consultée 755 fois

Hey ! Ça fait un petit moment que j'étais pas revenue ici. Faut dire qu'en ce moment j'écoute beaucoup de choses mais qui ne rentrent absolument pas sur NIME. Je vous avoue même que j'ai bloqué un moment sur "Lean On" de MAJOR LAZER, c'est vous dire !

Bref du coup quand je tombe sur un truc bien (oui, parce que j'ai pas envie de me forcer à écrire sur des trucs que j'aime pas en ce moment) et qu'en plus je peux vous le faire partager ici, c'est une opportunité à saisir de suite !

Donc revoilà CELLDWELLER et son deuxième album "Soundtrack For The Voices In My Head Vol. 01".
La recette est la même que sur l'éponyme, mais la sauce prend mieux sur celui-ci !
Déjà parce que l'ensemble est toujours hétérogène mais un peu moins anarchique qu'avant et du coup une sorte de fil rouge se crée de lui-même lorsque l'on écoute cette galette.

Je pense qu'on peut sûrement mettre ça sur le compte de la domination des morceaux instrumentaux sur ce skeud, car à part sur "Birthright (Beta 1.0)" on ne croise quasi jamais de chant. Et à ma grande surprise ça fonctionne mieux comme ça. En même temps, si c'est pour toujours placer des lignes de chant vues et revues depuis les balbutiements du Neo Metal c'est pas la peine… Là on a droit à un chant catchy sur la deuxième piste et puis c'est tout. Du coup je pense qu'on apprécie plus, puisque c'est le seul et unique titre avec du chant.

Bon là j'ai dû perdre une bonne partie des rares lecteurs qui ont atterri ici mais tant pis je peux pas vous mentir non plus !

Oui cet album est quasi un album instrumental et oui, si vous l'écoutez, vous allez vous taper environ 50 minutes d'Electro accompagné de gros riffs de gratte.
Mais si vous aimez un tant soit peu ça, dans l'ensemble vous allez passer un bon moment.
Par exemple, l'intro "Through The Gates" va vous mettre une bonne claque d'entrée avec sa mélodie qui monte en pression, ses arrangements et ses chœurs qui concluent le morceau de façon martiale.
Et si vous aimez le martial je vous propose de passer directement sur "Ursa Minor (Electron Mix)" : le beat est plutôt simpliste mais la mélodie et les arrangements lui donne un côté solennel.

Bon par contre ce qui est moins cool, c'est qu'on se retape ce morceau 3 fois par la suite… Certes il change de nom, enfin le texte entre parenthèses change à chaque fois, mais globalement c'est le même morceau à chaque fois. Il y a quelques subtilités dans le mixage qui font qu'on entend plus ou moins des éléments différents sur chaque version mais c'est vraiment minime.
Puis dans le style esbroufe on a aussi "Birthright (Birthwrong Remix by Blue Stahli)" qui est juste un remix Dubstep de la piste n°2 et l'interlude de 14 secondes qu'est "Life's A Gitch" qui semble s'apparenter à du Breakbeat mais qui, objectivement, ressemble plus à une compo du chat qui saute sur la table de mixage et qui se fait virer dans la foulée.
Il est vrai que dans le milieu Electro le remix c'est une tradition, mais enfin quand même ! On n'est pas obligé de prendre les auditeurs pour des cons et gratter 5 pistes de façon aussi simple et grossière…

Sinon les autres pistes de l'album alternent régulièrement entre morceaux mid-tempo ambiancés ("Solaris", "Subterra", "The Angel Of Io", "Outland", "Animatronic", "Aurora Borealis" et enfin le très bon "La Puerta Del Diablo" qui conclut parfaitement ce skeud), et morceaux burnés qui donnent envie de secouer la tête comme un dingue : "Descent", "Scardonia", "Pursuit Of The Hunted" qui est un mélange assez réussi d'éléments Metal et de Drum'N'Bass, "Narrow Escape" qui mise beaucoup sur ses riffs de guitare ou encore "Surgical" qui associe ambiance à la KORN et sons Acid.

Et cette alternance est vraiment bien faite puisqu'il se dégage une ambiance inquiétante, mystique et futuriste sur tout l'album et ce malgré l'ordre plus ou moins prévisible des compos sur (titre calme – titre qui pète) et des morceaux escrocs qui sont répartis au milieu de tout ça.
Ce qui ressemble de loin à un énorme foutoir est en fait un bordel bien organisé et très prenant.

3,5/5 arrondi à 4/5.

A lire aussi en ELECTRO :


RAMMSTEIN
Live Aus Berlin (1999)
Electro indus metal

(+ 1 kro-express)



RAMMSTEIN
Sonne (2001)
Electro indus metal


Marquez et partagez




 
   CHAPOUK

 
  N/A



- Klayton (chant, synthés, guitare, basse, batterie)
- Pleins De Gens !


1. Through The Gates
2. Birthright (beta 1.0)
3. Solaris
4. Pursuit Of The Hunted
5. Ursa Minor (electron Mix)
6. Narrow Escape
7. Subterra
8. The Angel Of Io
9. Surgical
10. Ursa Minor (proton Mix)
11. Outland
12. Life's A Glitch
13. Animatronic
14. Descent
15. Ursa Minor (neutron Mix)
16. Birthright (birthwrong Remix By Blue Stahli)
17. Scardonia
18. Aurora Borealis
19. Ursa Minor (non-atomic Mix)
20. La Puerta Del Diablo



             



1999 - 2017 © Nightfall.fr - Comment Soutenir Nightfall ? - Nous contacter - Webdesign : Inox Prod