Recherche avancée       Liste groupes



      
POWER METAL  |  STUDIO

Lexique power metal
L' auteur
Acheter Cet Album
 

 

- Style : Crimson Glory, Triosphere
- Membre : Mike Lepond's Silent Assassins , Reign Of The Architect, Symphony X
 

 Site Officiel (42)
 Bandcamp (22)
 Chaîne Youtube (20)

MINDMAZE - Mask Of Lies (2013)
Par JEFF KANJI le 11 Juin 2017          Consultée 416 fois

C'est à une formation jusque-là relativement confidentielle que nous allons nous intéresser aujourd'hui. Direction la Pennsylvanie pour y trouver les jumeaux Teets, Sarah et Jeff, qui ont comme de nombreux fans de Metal la tentation de monter un groupe. Rejoint par une section rythmique efficace, le duo peut rapidement faire ses armes, puisque les deux forment NECROMANCE à 14 ans ! C'est à peine un an plus tard que la démo éponyme verra le jour, démo qui a davantage des allures d'album qu'autre chose (huit titres pour quasi quarante minutes). Après une seconde démo, qui fournira une partie de la matière qui nous intéresse aujourd'hui, NECROMANCE va splitter, puis se reformer, pour finalement changer de nom et devenir MINDMAZE, formation plus professionnelle dans son approche qui va accoucher début 2013 d'un bien bel album de Heavy/Power classieux, rehaussé de claviers de bon goût, sans toucher à la surenchère symphonique, écueil qu'il semblait très important d'éviter, les vocaux étant assurés par une demoiselle, mais plus proche de TRIOSPHERE (qui pratique un style similaire) que d'EPICA.

Sarah Teets chante d'une voix claire, parfois plus Rock mais jamais Metal franfreluche. Et ce qui va surprendre sur "Mask Of Lies", à la pochette assez chouette bien que kitsch, c'est la maturité des compositions pour un premier album ! Comme je le disais plus haut, trois titres, "Never Look Back", "Destiny Calls" et "Remember" existaient depuis 2009, et "Breaking The Chains" a droit à sa troisième version, le titre étant déjà présent sur la toute première démo de 2005 alors que Jeff Teets n'avait que quinze ans.

Touchant parfois au Power, bien que les excès de vitesse soient parcimonieux, on est davantage en présence d'un Heavy classieux de tradition américaine, comme l'auraient pratiqué QUEENSRŸCHE sur "Rage For Order" ou SAVATAGE sur "Edge Of Thorns". Néanmoins les influences plus européennes sont présentes, avec de temps à autre une petite touche néo-classique. Autoproduit, "Mask Of Lies" sonne déjà propre et professionnel, même si la caisse claire sonne parfois un peu cagette, et qu'un petit peu d'effets sur la voix de Sarah n'aurait pas été de refus. Les Américains bénéficient en outre de la participation de l'homme à tout faire de LORD et DUNGEON, qui vient poser des soli inspirés sur "Breaking The Chains", "Cosmic Overture" et "Destiny Calls". Et c'est carrément Mike LePond (SYMPHONY X, SILENT ASSASSINS) qui le rejoindra pour son deuxième album.

Parlons de cette blonde qui tient davantage de Jody Turner que de Maria Brink. Sarah n'est pas ce qu'on peut appeler une virtuose, mais on appréciera cette sincérité qui émane de ses lignes vocales digestes qui ne sont pas juste là pour ornementer la musique. En outre, on entendra assez vite que ses influences ne sont pas purement Metal, et son phrasé et son vibrato doivent autant à la Pop qu'au Rock, je lui trouve même un vibrato pas éloigné de celui d'une Céline Dion par exemple. Sarah Teets excellerait dans un registre plus cool, mais fort heureusement elle a décidé de mener la barque d'une formation qui se présente comme une belle alternative à un SYMPHONY X plus Prog et néoclassique qu'elle.

L'autre atout de MINDMAZE c'est bien sûr Jeff Teets, excellent guitariste (très doué à l'acoustique en particulier), compositeur, et arrangeur soigné. Quand on entend le résultat de "Mask Of Lies" on peut être comme je le disais plus haut, impressionné. La musique de MINDMAZE n'est pourtant pas exempte de défauts, mais pour la première chronique francophone consacrée à cet album (quelques-uns se sont réveillés avant moi mais seulement à l'arrivée de son second opus "Back From The Edge"), je tente de mettre en avant ce qui m'a plu chez eux. Car MINDMAZE fait partie de ces formations méritantes qu'il faut encourager à persévérer car ses compos parviennent à attirer l'oreille, là où je dois avouer beaucoup de nouveaux groupes révélés par des labels de taille intermédiaire comme Limb ou InnerWound parviennent au mieux à retenir mon attention pendant un morceau complet, ne proposant absolument rien de neuf et ne pouvant compter que sur le son (les moyens d'accéder à des prods de bon niveau ont considérablement avancé en quelques années, le moindre clampin pas trop handicapé des oreilles et de l'informatique pouvant avoir le son comme on dit).

Le style du groupe a quelque chose d'intemporel, même si ce parfum de fin nineties se fait sentir régulièrement, on retrouve un peu de ce qui faisait la particularité d'un SAVATAGE, pratiquant une musique de son époque avec une approche old school (seventies pour le coup). On a un peu l'impression de retrouver quelque chose de ce genre avec MINDMAZE, qui, malgré les moyens actuels et sa couleur Power Prog, rappelle le Heavy classe de ses aînés. Alors les compositions ne sont pas toujours efficaces sur la durée, mais jamais trop longues, et le groupe a encore une belle marge de manœuvre pour optimiser sa formule. Toujours est-il qu'on a de belles mélodies vocales, des guitares affûtées à défaut d'être inventives, des structures intelligentes mais pas trop ampoulées, tous les éléments pour devenir le CRIMSON GLORY des années à venir.

A lire aussi en POWER METAL par JEFF KANJI :


SONATA ARCTICA
Successor (2000)
Bouillon de culture




LIONSOUL
Welcome Storm (2017)
Magistrale confirmation des italiens


Marquez et partagez




 
   JEFF KANJI

 
  N/A



- Sarah Teets (chant, flûte)
- Jeff Teets (guitare, clavier, chœurs)
- Rich Pasqualone (basse)
- Kalin Schweizerhof (batterie)
- John Gaffney (basse sur 3-6,9)
- Lord Tim (guitare lead sur 2,4,9)


1. Never Look Back
2. Breaking The Chains
3. This Holy War
4. Cosmic Overrture
5. Fading Skies
6. Mask Of Lies
7. Dark City
8. Remember
9. Destiny Calls



             



1999 - 2017 © Nightfall.fr - Comment Soutenir Nightfall ? - Nous contacter - Webdesign : Inox Prod