Recherche avancée       Liste groupes



      
POP ROCK / METAL  |  STUDIO

L' auteur
Acheter Cet Album
 

 

- Membre : Raintime
 

 Site Officiel (48)
 Facebook (32)

FAKE IDOLS - Fake Idols (2014)
Par JEFF KANJI le 27 Avril 2017          Consultée 340 fois

Claudio Coassin est un artiste. Sa carrière fulgurante avec RAINTIME a prouvé qu'il avait du mal à garder les deux pieds dans le même sabot. Le dernier opus "Psychromatic" était d'ailleurs l'opus qui marquait la plus grande rupture. Ce Metal moderne original qui proposait un concept qui ne l'était pas moins était en fait quasi un acte de naissance anticipé pour FAKE IDOLS qui tire son nom d'un titre du troisième opus des Italiens. Claudio Coassin est rejoint dans ses nouvelles aventures par le batteur de RAINTIME ainsi que par le bassiste de SLOWMOTION APOCALYPSE et JAR OF BONES et le guitariste de la formation d'Udinese.

FAKE IDOLS c'est un Metal à l'aspect groove et Rock totalement décomplexé qui voit dès le second titre le vocaliste italien chanter en duo avec Mia Coldheart de CRUCIFIED BARBARA pour un résultat punchy. Et que dire du premier titre qui vous met dans l'ambiance direct ? "One Way Trip" est la quintessence du style pas si évident à définir de FAKE IDOLS. Si vous connaissez RAINTIME ce sera sans doute plus simple à expliquer... Imaginez-le débarrassé de tous les éléments typiquement Death Mélodique qui subsistaient et remplacez les mélodies d'inspiration Heavy par une touche Hard Rock et vous aurez quelque chose d'approchant. Le mieux c'est encore d'écouter, le groupe apportant aussi une couleur ricaine à travers certains riffs quasi Neo. Et j'oubliais : exit les claviers…

Surtout que ce premier album ne manque pas de qualité. Les guitares se font plus mordantes et moins typiquement Metal même si le gros son est de la partie. Claudio Coassin possède toujours cette voix caractéristique, mi chantée mi hurlée, mais les growls et relents Death ont là aussi disparu. L'accent est mis sur l'aspect groove et dès les premières notes de musique de "One Way Trip" vous aurez vous aussi envie de scander ces "hey!" massifs qui participent à leur échelle à la dynamique d'un titre. L'efficacité est le maître mot et il n'y a bien que sur le dernier titre "The Trap Of A Promise" que la musique s'aventure au-delà des quatre minutes pour terminer dans un déluge de saturation.

FAKE IDOLS a développé un style personnel sur ce premier opus ultra catchy où la plupart des titres vous accrocheront l'oreille direct. Les tempi sont généralement assez enlevés sans virer dans le Speed, les éléments Heavy se faisant assez rares (le début de "Switch", "I Am Wrong") et quand ils sont présents viennent donner ce côté américain à la musique des Italiens, ce qui rapproche un peu FAKE IDOLS du VOLBEAT actuel (le côté Boogie/Elvis en moins bien sûr). Difficile de dégager un titre tellement le groupe signe un beau parcours. "Push Me Down" donne envie de danser et de scander en chœur le refrain. Il n'y a bien que le milieu d'album qui a tendance à fléchir avec des titres un peu entre-deux comme "When The Curtain Calls", assez étrange avec ses vocaux offensifs à l'énergie Hardcore aux mélodies un peu plus convenues sur une musique plus nuancée. Et à côté de ça vous avez "Far From The Window" qui débarque avec son intro qui évoque le METALLICA 90s, quand il reprenait "Whisky In The Jar", et qui fout une pêche d'enfer, sans pour autant se départir d'une inventivité sur les couplets contrastant avec un refrain plus classique qui lui aurait presque tendance à ennuyer. Carton jaune aussi pour "No One" qui rappelle un peu trop le titre d'ouverture avec sa cadence identique et sa batterie jumpy.

Mais le groupe est malin et ne s'éternise jamais, ce qui ne cache pas totalement le ventre mou de ce premier opus, pas parfait donc. En gros on faiblit à partir de "Far From The Window" jusqu'à "My Favourite Game".
FAKE IDOLS s'offre le luxe de revisiter un grand classique des CARDIGANS, qui vient me rappeler mes longues heures passées sur Gran Turismo ; une version burnée qui ne dénature pas trop l'original mais bien personnalisée par la formation, l'occasion aussi d'opérer une césure vers la fin de l'album qui entre expérimentations sonores sursaturées, pouvant rappeler ce qu'a fait 30 SECONDS TO MARS sur "Love Lust Faith + Dreams", un "All My Memories" qui renvoie aux années RAINTIME (pas très loin d'un "Rolling Chances" sans les claviers), s'achève sur un titre final qui se révèle comme l'un des meilleurs de la galette.

S'il n'a pas tapé aussi fort qu'il semblait parti pour, "Fake Idols" est un premier opus de très belle facture, un peu handicapé par son ventre mou, ce qui va me contraindre à arrondir ma note à l'inférieur. Mais pas de panique, le deuxième opus va correctement enfoncer le clou.

Note réelle : 3,5/5.

A lire aussi en POP ROCK / METAL par JEFF KANJI :


RAINTIME
Psychromatic (2010)
Chant du cygne d'un mutant : remarquable.




NORTHERN KINGS
Reborn (2007)
Mon cours préféré, c'est la récré


Marquez et partagez




 
   JEFF KANJI

 
  N/A



- Claudio Coassin (chant)
- Ivan Odorico (guitare)
- Ivo Boscariol (basse)
- Cristian Tavano (guitare)
- Enrico Fabris (batterie)
- Mia Coldheart (chant sur 2)


1. One Way Trip
2. My Hero
3. Switch
4. Push Me Down
5. When The Curtain Closes
6. Far From My Window
7. No One
8. I Am Wrong
9. My Favourite Game
10. The Prankster
11. All My Memories
12. The Trap Of A Promise



             



1999 - 2017 © Nightfall.fr - Comment Soutenir Nightfall ? - Nous contacter - Webdesign : Inox Prod