Recherche avancée       Liste groupes



      
METALCORE MÉLODIQUE  |  STUDIO

L' auteur
Acheter Cet Album
 

 

- Style : Empyrios, Killswitch Engage, Raintime
- Membre : Wearing Scars
 

 Myspace (179)
 Chaîne Youtube (219)
 Bandcamp (182)

MUTINY WITHIN - Origins (2017)
Par JEFF KANJI le 3 Mai 2017          Consultée 1241 fois

Les réseaux sociaux et la libération du Net ont radicalement changé les habitudes de consommation de la musique et en particulier dans le Metal. Cette musique d'essence underground a, contrairement à d'autres, toujours le soutien d'une communauté pour laquelle acheter un album et se rendre à un concert s'apparente à un acte citoyen et où la proximité avec les artistes est grandement facilitée. J'ai modestement pu échanger avec des références comme Arjen Lucassen, très présent autrefois sur MySpace (il a d'ailleurs découvert des artistes qui ont ensuite collaboré à AYREON par ce biais) et maintenant sur Facebook. Et certains groupes, comme MUTINY WITHIN, ont lié une relation spéciale avec leurs fans. C'est ainsi que le soutien des internautes a poussé le groupe à boucler son deuxième album, après quelques années d'incertitudes, de réorganisations de vie et de départs. "Synchronicity" a été accueilli à bras ouverts par les fans, ce qui a remotivé le groupe, qui a au passage retrouvé l'envie de continuer à écrire de la musique si bien qu'il a proposé une prévente exclusive permettant de commander le CD en distillant quelques titres et en proposant aussi des concours afin de participer directement à la création des morceaux (1).

D'ailleurs si ce troisième opus voit le jour, il est lui aussi collaboratif, car on y retrouve en featuring Per Nilsson de SCAR SYMMETRY (auquel j'avais comparé le groupe sur son premier disque) ainsi que le nouveau collègue de Chris Clancy chez WEARING SCARS et feu SACRED MOTHER TONGUE, Andy James, tous deux invités à venir poser leurs soli sur "Origins". Et c'est même un autre luxe que d'avoir le maintenant ex-vocaliste de SIKTH (compatriote de Chris Clancy) avec soi quand on pratique du Prog burné. Pour le reste, le groupe a dû faire face au départ de l'un des frères Jacobs, et ces collaborations sont tombées à pic pour Daniel Bage, secondé aux rythmiques par le frère du démissionnaire et Chris Clancy. Les fans avaient par ailleurs réclamé le retour des claviers, relégués à l'arrière-plan sur "Synchronicity" suite au démantèlement progressif du groupe intervenu après le départ d'Andrew Stavola. Les membres se sont répartis le boulot, les progrès de la programmation sur ordinateur ayant ouvert des possibilités puisque "Origins" est sans aucun doute le disque le plus chargé en claviers jamais sorti par la formation américaine.

"Origins" est exactement ce qu'on pouvait espérer de la part de cette formation pleine de potentiel qu'est MUTINY WITHIN. Les lignes de chant, plus travaillées et variées de Chris Clancy, les passages au clavier, soutenant les guitares (ou l'inverse, à l'image de la pièce finale "Secrets"). Le groupe n'a pour autant pas renié ses penchants plus agressifs, et la première partie de l'album est d'ailleurs consacrée à des titres dans la veine d'un "Embers" ou d'un "Awake", avec une introduction où boîte à musique et autres claviers installent une ambiance inquiétante et prenante et un "Archetype Of Destruction" dominateur qui donne le ton sous un déluge de blast beats. Le chant hurlé est toujours présent mais minoritaire, Chris Clancy ayant révélé dès les sessions de ce qui deviendrait "Synchronicity" qu'il favoriserait le chant clair à l'avenir. Pour autant il a sacrément progressé dans le chant hurlé et ses screams n'ont pas de quoi faire rire.

"Origins" est en fait un disque qui se divise en deux parties, même si cela n'a pas été formulé comme cela par le groupe. Car à part "Justify", très mélodique, l'album démarre sur la facette la plus bourrine du style MUTINY WITHIN, pour glisser progressivement vers la facette plus mélodique à la "Year Of Affliction", la mue s'achevant sur "Circles" ou les guitares mélodiques sont reines. En définitive ce choix est plutôt heureux car le groupe n'a pas baissé le pavillon sur la technique, et l'album regorge de plans techniques à la guitare ou encore à la batterie, Bill Fore présentant encore et toujours une partition impeccable.

MUTINY WITHIN est parvenu, malgré l'adversité, à quasi surpasser son premier effort, et Dieu sait que la barre était haute. La formation a déjà des idées pour la suite et je ne peux que m'en réjouir. Pour les soutenir, pensez à acheter votre copie numérique, histoire que cette formation, initialement broyée par la machine, puisse continuer à nous livrer son Metalcore Mélodique à la fois de grande qualité et personnel.

(1) Les guitaristes sont encouragés à envoyer leurs fichiers du solo de "Archetype Of Destruction" et le gagnant se verra offrir le privilège d'avoir son solo mixé par le groupe au reste du morceau et apparaîtra en guest sur le prochain disque des Américains.

A lire aussi en METAL PROG par JEFF KANJI :


WEARING SCARS
A Thousand Worlds (2015)
Your scars are beautiful




DGM
Misplaced (2004)
Tout schuss !!


Marquez et partagez




 
   JEFF KANJI

 
  N/A



- Chris Clancy (chant, guitare rythmique)
- Bill Fore (batterie)
- Andrew Jacobs (basse, guitare rythmique)
- Daniel Bage (guitare lead, claviers, effets)
- Per Nilsson (guitare solo sur 4)
- Andy James (guitare solo sur 5)
- Justin Hill (chant sur 8)


1. Origins
2. Archetype Of Destruction
3. Justify
4. Silent Weapons
5. Reasons
6. Internal Dissension
7. Circles
8. Serenity
9. Stay Forever
10. Secrets



             



1999 - 2017 © Nightfall.fr - Comment Soutenir Nightfall ? - Nous contacter - Webdesign : Inox Prod