Recherche avancée       Liste groupes



      
NOISECORE  |  E.P

Lexique grindcore
L' auteur
Acheter Cet E.P
 



INSECT WARFARE - Noise Grind Power Death (2009)
Par POSITRON le 1er Avril 2017          Consultée 421 fois

"Noise Grind Power Death" : quatre mots, une chronique.

Noise

Confronté au bruitisme le plus pur (ou presque) il arrive de se sentir arriver à la fin de la musique, que tout est terminé. Plus de note, plus de mélodie, plus d'harmonie, plus de phrases plus de mots rien que du bruit grimaçant, des variations de texture, des sifflements douloureux. Plus de titres, car "Noise Grind Power Death" n'est qu'un descriptif utilisé en interview, faute de mieux. Généreux, INSECT WARFARE, nous laisse quand même nous repaître de quelques sons plus traditionnels, suivez le guide.

Grind

Dans Noisecore il y a le core de Grindcore. Ce Grindcore nous est rappelé par les moyens de production du flux sonore saccadé et abrupt que nos oreilles subissent : un blast frénétique, un hurlement et c'est tout. Le guitariste/bassiste D'INSECT WARFARE n'est ici crédité que pour ses "Bruits". On peut également déceler un découpage de l'EP en micro pistes séparées par un clang frénétique marquant un semblant de tempo.

Power

"Noise Grind Power Death" nous confronte à la plus ancienne et primale des puissances animales. "Noise Grind Power Death" est la marche implacable de la biologie, des trillions d'êtres indépendants animés d'une volonté qui ne sont pourtant que des machines qui grognent, mordent, tuent pour des territoires indifférents à leur existence et un objectif futile : la transmission de leur code génétique, le carburant de la machine infernale et éternelle qu'est la Vie. Plongés au milieu de cet ordinateur dont l'envergure nous est inconcevable, nous ne pouvons qu'observer ces flux et leur tribulations browniennes, les explosions de violence bruitistes d'un "Noise Grind Power Death".

Death

Il y a dans ces objets vidés de sens une représentation plus fidèle de ce que doit être la mort qu!e ce que tout les groupes de Death ou de Black ont pu réaliser. La confrontation au vide. La cessation de la pensée. Le pourrissement des chairs. La disparition de toute trace d'une existence. Car une fois que "Noise Grind Power Death" est passé il ne reste rien. Cela n'en fait pas un mauvais disque, c'est peut être même le contraire. Mais peut être suis je trop en vie ou bien pas assez, pour l'apprécier.

Vous aimez le Noisecore ? Essayez par vous-même.
Vous n'aimez pas la note ? Parce que vous notez la mort, vous ?

A lire aussi en GRINDCORE :


TERRORIZER
Darker Days Ahead (2006)
Le retour ultime du grind old-school




MUMAKIL
Behold The Failure (2009)
En Suisse, tout est propre. Même le Grind


Marquez et partagez




 
   POSITRON

 
  N/A



- Dobber Beverly (batterie)
- Beau (noise)
- Rahi (vocaux)


1. 54 ? Pistes Sans Titre



             



1999 - 2017 © Nightfall.fr - Comment Soutenir Nightfall ? - Nous contacter - Webdesign : Inox Prod