Recherche avancée       Liste groupes



      
BLACK ATMOSPHÉRIQUE  |  STUDIO

Commentaires (2)
L' auteur
Acheter Cet Album
 


MARE COGNITUM - Luminiferous Aether (2016)
Par MEFISTO le 4 Mars 2017          Consultée 763 fois

Ah ce que j'en ai pris du temps pour écrire cette chro, écoutant "Luminiferous Aether" parcimonieusement, craignant ce que j'allais y découvrir. Pourquoi ? Car il a été maintes fois prouvé que le critique écoute autrement que l'auditeur lambda, surtout le fan absolu. Le critique en moi avait encensé "Phobos Monolith", ce Black Atmo cosmique m'ayant complètement bluffé, aussi la crainte de tomber sur un rejeton moins étincelant m'a-t-elle happé dès la sortie de "Luminiferous". Et l'auditeur lambda en moi n'osait pas privilégier cet album, car le souvenir du précédent me hantait encore. J'avais donc, là aussi, une peur bleue d'être déçu. Vous me comprenez, n'est-ce pas ?

"Phobos" était construit avec quatre gros pavés très différents, qui se complétaient à merveille. Rarement avais-je ouï une œuvre de Black Atmo si saisissante dès les premiers contacts, Jacob Buczarski possédant un rare talent de compositeur. Il a le chic pour tresser des atmosphères en y injectant des mélodies rondes et sucrées, des riffs poignants et des gimmicks au synthé, comme des chœurs étouffés ou des "manifestations sidérales". On a droit à l'empaquetage complet, des hurlements aux cavalcades à la batterie, des agressions autant que des "caresses" sonores.

Je retrouve encore la fougue et la créativité de "Phobos" sur cette cuvée sortie en octobre dernier, sur des pièces comme le feu roulant de 9 minutes qu'est "The First Point Of Aries" et "Aether Wind", superbe clôture à cet album débutant avec une "Heliacal Rising" mollassonne qui nous envoie notre dose d'espoir "fait-en-musique" quotidienne. Elle aurait pu être beaucoup plus courte… Au moins la déferlante "The First Point Of Aries" vient-elle compenser ! Au niveau des morceaux-fleuves "Constellation Hipparchia" et "Occultated Temporal Dimensions", on a droit à un duo assez opposé ; la première est davantage mélodique et prégnante, alors que la deuxième est plus violente et technique, tout en misant toujours sur les ambiances dramatiques. Voyez cela comme un vol de navette pépère gâché par une pluie d'astéroïdes !

"Luminiferous Aether" s'avère ainsi un skeud bien construit, dont les entrailles ne détonnent qu'à un endroit : la longue intro de 8:50… Le reste est du tout cuit, du MARE COGNITUM mature qu'on s'envoie sans modération. Difficile de prendre l'orfèvre Jacob Buczarski en défaut tellement il maîtrise son art. Jamais je n'aurais cru avant d'entrer dans son univers qu'on pouvait dépeindre l'immensité spatiale avec autant d'originalité, tout en gardant un pied sur terre.

Avec le recul, j'ai eu tort et non de craindre l'écoute du successeur de l'impérial "Phobos Monolith". Tort parce que l'écart de qualité est infime et non, parce que j'avais raison de penser que Jacob Buczarski ne pourrait rééditer son exploit de 2014, enfin, d'emmener son art plus loin. Qu'importe la galaxie dans laquelle on se trouve avec MARE COGNITUM, on dépense nos minutes avec joie et émerveillement.

Un brin moins marquant, mais aussi bien produit que "Phobos", "Luminiferous" est une autre réussite pour l'Américain. Il détient maintenant deux albums de très haut niveau qui devraient lui ouvrir un jour les portes du panthéon métallique.

Très gros 4 !

Podium : (or) "The First Point Of Aries", (argent) "Aether Wind", (bronze) "Constellation Hipparchia".

Indice de violence (IV) : 2,5/5.

A lire aussi en BLACK SYMPHO / ATMO par MEFISTO :


MALEVOLENTIA
République (2016)
Miroir de la société ?




LUNAR AURORA
Zyklus (2004)
Du grand Black, du très grand Black


Marquez et partagez




 
   MEFISTO

 
  N/A



- Jacob Buczarski (tout)


1. Heliacal Rising
2. The First Point Of Aries
3. Constellation Hipparchia
4. Occultated Temporal Dimensions
5. Aether Wind



             



1999 - 2017 © Nightfall.fr - Comment Soutenir Nightfall ? - Nous contacter - Webdesign : Inox Prod