Recherche avancée       Liste groupes



      
BLACK ATMO  |  STUDIO

Metalhit
L' auteur
Acheter Cet Album
 

2015 Veritas

DEKADENT - Veritas (2015)
Par MEFISTO le 9 Juin 2015          Consultée 2208 fois

Sur 650 chroniques, "Veritas" est ma première portant sur un groupe slovène. Ça se fête, sortez le champagne ! Hum… Plutôt le vin, non ? Enfin, tout ce qui nous permettra de souligner avec fort enthousiasme ce superbe album de DEKADENT, son quatrième. Nos chemins se sont croisés au bon moment il faut croire, car selon ma règle non homologuée, le quatrième disque d'un groupe est censé être celui de la maturité. Je ne sais pas si c'est le cas pour "Veritas", mais on a droit ici à une œuvre particulière, originale, qui mélange plusieurs influences.

DEKADENT joue un Black Atmo des plus modernes, assez intimiste, clairement influencé par l'Europe et non l'Amérique ou la Scandinavie. "Veritas" n'est nullement épique ni trop forestier ou ce genre de cliché réservé au Black Atmo classique, il est très lumineux et sensible malgré ses muscles saillants qui multiplient les riffs organiques et tournoyants. "Veritas", c'est une vision de la mort et du deuil, des thèmes doomesques, peu exploitée en Metal Atmo. "Veritas", c'est aussi un album de Death Mélo caché dans certaines plages, qui envoie de l'espoir en grosses doses, qui tire souvent sur le sirop et qui arrive à charmer avec de persistantes ambiances dorées.

Le groupe a d'ailleurs tenté avec cette pochette de résumer sa large palette en évitant une noirceur prédominante. Brillante idée qui traduit avec assez de justesse la dualité cavalcades de forcené et sonorités éthérées passionnantes que l'on retrouve sur "Veritas". "Of Acceptance And Unchanging" vous mettra de suite la puce à l'oreille avec son début vaporeux, son riff de mammouth et sa mélodie entêtante, dont quelques suintements vous reviendront en mémoire lorsque vous arriverez à la longue et ultra lumineuse finale "Keeper's Encomium", un peu trop gentille à mon goût. Mais bon, c'est l'esprit du groupe…

Si on est du genre à manger du bourrin matin et soir, DEKADENT a pensé à nous sur "Enervation's End" et la défiante "Beast Beneath The Skin", qui ne comportent que de maigres temps morts. Les amateurs d'atmosphères lourdes et mélancoliques prendront leur ultime pied sur "Death Mountain", une des meilleures pièces du genre que j'aie entendues. Quant à "Pasjon" et "Valburga", elles s'avèrent, comme "Of Acceptance And Unchanging" un bon melting pot des forces des Slovènes : du bien barré et des passages plus tranquilles permettant d'admirer le paysage. À ce sujet, le boulot rendu par le claviériste studio est admirable. Idem du côté du chant, qui varie du plus gras au plus cristallin.

Vous aurez compris que l'on ne s'ennuie pas sur "Veritas" et que DEKADENT mérite toute votre attention. Votre respect il gagnera par la suite, et rapidement avec ça.

Avis aux maisons de disque : DEKADENT est indépendant. Une incompréhension totale… mais un symptôme devenu normal dans un marché saturé d'où il est ardu de tirer son épingle.

Une autre fausse Sélection du site que je vous recommande de considérer comme un des meilleurs albums de l'année en Black toutes catégories.

Podium : (or) "Dead Mountain", (argent) "Beast Beneath The Skin", (bronze) "Of Acceptance And Unchanging".

A lire aussi en BLACK SYMPHO / ATMO par MEFISTO :


THYRANE
Travesty Of Heavenly Essence (2005)
Black sympho aux relents death hyper catchy !




LUNAR AURORA
Andacht (2007)
LUNAR AURORA s'éteint... avec classe


Marquez et partagez



Par MEFISTO




 
   MEFISTO

 
  N/A



- Artur Felicijan (guitare, chant)
- Gaj 'gajwasz' Šinko-ješovnik (guitare)
- Tine Horvat (batterie)
- Matej Ovsenek (basse)
- Andrej Vovk (synthé, programmation)


1. Of Acceptance And Unchanging
2. Dead Mountain
3. Pasjon
4. Enervation's End
5. Valburga
6. Beast Beneath The Skin
7. Keeper's Encomium



             



1999 - 2017 © Nightfall.fr - Comment Soutenir Nightfall ? - Nous contacter - Webdesign : Inox Prod