Recherche avancée       Liste groupes



      
DOOM METAL  |  STUDIO

Commentaires (1)
Metalhit
Lexique doom metal
L' auteur
Acheter Cet Album
 

 

 Site Officiel (340)
 Bandcamp (474)

PALLBEARER - Sorrow And Extinction (2012)
Par JEFF KANJI le 27 Mars 2015          Consultée 1382 fois

PALLBEARER est un quartette de l'Arkansas qui début 2012 a montré à toute la scène Doom qu'un nouveau ténor pouvait émerger. En effet, si son successeur n'a pas surpassé ce premier effort, "Foundations Of Burden" a, je l'espère, achevé de le faire connaître auprès des amoureux du Metal lent et hypnotique. PALLBEARER fait partie de ces formations qui ont justement compris que l'essence du Doom ne reposait pas seulement sur ces légendaires tempi plombés qui ont été ralentis jusqu'aux confins, à la mince frontière du Drone. Non, outre ses thématiques mêlant un réalisme gris et un occultisme hérité de son géniteur, le Doom Metal est un genre des plus émotionnels quand il est bien pratiqué. Et ça PALLBEARER l'a parfaitement compris.

La formule à deux guitares prend tout son sens sur "Sorrow And Extinction" avec ce sous-accordage et cette disto grasse mais suffisamment claire pour que l'on puisse parfaitement distinguer les riffs tourbés, cimentés par une basse proéminente. La production tellement claire et naturelle est un atout de choix pour rentrer dans l'univers de PALLBEARER, qui flirte bien souvent avec le Funeral mais aussi avec son frangin le Heavy, le groupe n'hésitant pas à utiliser harmonies de guitares et mélange de textures entre les deux six-cordes. Et que dire du rare mais précieux chant de Brett Campbell ?

Qu'il est de passage. Oui, le chant fait un passage de temps à autre, le temps d'expurger non sans un certain effroi sous-tendu des paroles directement inspirées par le plus célèbre visuel de Marcus Keef et le poème qui y est accolé pour l'éternité. Tout n'est ici que désolation, mais aussi étrangement calme. PALLBEARER nous garde constamment dans l'œil du cyclone avec sa guitare acoustique, et ses limpides leads de basse (l'introduction de "The Legend" imprègne son atmosphère en quelques notes seulement), ou encore avec ces leads d'une infinie justesse sur "An Offering Of Grief", entourés de la profondeur des graves du quartette. Et quand les claviers s'invitent sur le final "Given To The Grave" (ESOTERIC n'est pas loin), c'est notre imaginaire qui est encore plus stimulé, comme si cet instant-là était celui de la dernière ascension, au moment où l'âme quitte le corps pour son dernier voyage, le temps suspendu avant l'éternité.

Une guitare acoustique égrène machinalement ses accords incomplets pendant plusieurs minutes, installant cette relation d'intimité qui ne va pas nous quitter du long de l'album, et ce même si "Devoid Of Redemption" aura des velléités plus offensives peu après les douze minutes introductives de "Foreigner". PALLBEARER s'est avéré épatant de justesse sur ce premier opus, sachant subtilement alterner ses atmosphères (l'enchaînement entre l'astrale montée en puissance de "Given To The Grave" et cet aride solo de guitare en son clair est un modèle du genre). Assurément, il est aisé de comprendre comment, à l'instar d'ISOLE, PALLBEARER a réussi à se faire une place sur la scène Doom Metal.

À déguster sans modération bien entendu !

A lire aussi en DOOM METAL :


WEDDING IN HADES
Wedding In Hades (2008)
'tention ! Futurs grands du doom/death ! Bretons !




BLACK HOLE
Land Of Mystery (1985)
I try to hypnotize you... The cemetery is my faith


Marquez et partagez




 
   JEFF KANJI

 
  N/A



- Joseph D. Rowland (basse)
- Devin Holt (guitare)
- Brett Campbell (guitare, chant)
- Zach Stine (batterie)


1. Foreigner
2. Devoid Of Redemption
3. The Legend
4. An Offering Of Grief
5. Given To The Grave



             



1999 - 2018 © Nightfall.fr - Comment Soutenir Nightfall ? - Nous contacter - Webdesign : Inox Prod