Recherche avancée       Liste groupes



      
POST-HARDCORE  |  E.P

Commentaires (1)
L' auteur
Acheter Cet E.P
 



COILGUNS - Coilguns/abraham (2014)
Par ISAACRUDER le 21 Février 2015          Consultée 785 fois

COILGUNS et ABRAHAM. Soit la rencontre entre le feu, libre, destructeur, et la terre, massive, écrasante. La fusion de deux opposés pourtant, car le premier est impétueux, fougueux et volontiers provocateur, tandis que l'autre est dans son antique superbe plus implacable et dans l'attente. Le cœur est le même pourtant : chasser les ténèbres, par les ténèbres. Ce split est l'occasion d'une traque épique, racée et jouissive.

Le titre unique d'ABRAHAM, "Chasing Dragons, Chasing Light", est aussi saxifrage qu'étouffant. Les ténèbres vous ai-je dit ? Je voulais dire abîmes. Abîmes dans lesquels ABRAHAM se jette dès le début de sa chasse, avec ce blast beat effréné, qui soutient guerrier des guitares lourdes et tendues dans leur contemplation d'un récit évocateur. Le quart d'heure épique chanté par les Suisses est digne des grands bardes. Constamment retenue entre l’austérité introspective et le déchaînement du triomphe, la musique d'ABRAHAM est une ode à l'héroïsme et au mystère, qui va bien plus loin que nombre de groupes Pagan. La dualité des chants y est pour beaucoup, tant elle apporte à un déluge sonore offensif ce sentiment d'être au cœur d'une mêlée où chaque parole amènera à la victoire. Le dragon chassé par ABRAHAM se montre alors tour à tour terrible, combatif, puis fatigué, et finalement soupirant dans la calme nuit des êtres légendaires qu'on abat. Terrifiant de puissance et de profondeur.

À ses côtés, COILGUNS raconte une histoire plus personnelle, car Louis Jucker a son daemon, et ce dernier exige que la danse soit macabre, défigurée et amère. L'énorme "Drainers", hypnotisant et sombre vient attester de cet état de possession, de ce sentiment d'être pris à la gorge dans une spirale musicale que rien n'arrête. Tout repose sur un arpège étrange, une batterie apaisée et un chant qui devient du Spoken Word, comme Jucker sait si bien le faire. Plus agressif et naturel qu'ABRAHAM, le son de COILGUNS est libre, tâtonnant du côté du Punk dans un "Leveling" basique et abrasif, mais aussi du côté du pur Heavy/Blues, dans un "The Archivist" certes audacieux mais cependant trop à côté du propos du reste du split.

Qu'à cela ne tienne pourtant car outre cette faute, ce split est essentiel car il conte des histoires. Et que ce soit à travers la mythologie noire d'ABRAHAM ou des spasmes destructeurs du daemon de COILGUNS, le tout est une invitation au chaos, mais on en sort libéré, comme lavé de notre part de gouffre.

A lire aussi en POST-HARDCORE par ISAACRUDER :


AS WE DRAW
Mirages (2014)
Ce ne peut être que la fin du monde, en avançant




YEAR OF NO LIGHT
Tocsin (2013)
La grâce et le fracas


Marquez et partagez




 
   ISAACRUDER

 
  N/A



- Schlagmeister (chant, batterie)
- Abraham:
- Jakkob Wierdmann (guitare)
- Mat Axwielder (guitare)
- Verde Dicabillo (basse)
- Renzo Tornado Especial (chant, clavier)
- Coilguns:
- Louis Jucker (chant)
- Jona Nido (guitare)
- Luc Hess (batterie)


1. Chasing Dragons, Chasing Light ( Abraham )
2. Drainers ( Coilguns )
3. The Archivist ( Coilguns )
4. Leveling ( Coilguns )



             



1999 - 2018 © Nightfall.fr - Comment Soutenir Nightfall ? - Nous contacter - Webdesign : Inox Prod