Recherche avancée       Liste groupes



      
DEATH TECHNIQUE  |  STUDIO

Commentaires (5)
Metalhit
L' auteur
Acheter Cet Album
 

 

- Style : Irreversible Mechanism, Archspire
- Membre : Chthe'ilist
- Style + Membre : First Fragment

BEYOND CREATION - Earthborn Evolution (2014)
Par MEFISTO le 8 Décembre 2014          Consultée 3525 fois

Certains groupes sont de vrais prodiges. Ils se détachent du lot ou demeurent dans le peleton tellement vite qu'on se demande par quel miracle c'est possible. "The Aura" avait placé la barre très haute, surtout pour un premier album, alors avais-je une hâte à peine dissimulée de replonger dans l'univers coloré et groovy de mes compatriotes québécois de BEYOND CREATION, qui, avec ce "Earthborn Evolution", se classent aisément parmi les meilleures formation Death Technique gentillet aux côtés d'OBSCURA. C'était presque vrai sur "The Aura", c'est maintenant confirmé.

Pourquoi déjà ? Parce que BEYOND CREATION maîtrise les trois éléments de base pour réussir dans ce genre métallique : allier une technique solide à une complexité de composition et, le plus important, rendre le tout agréable, fun, et non casse-tête. C'est un pari plus que réussi pour le quatuor avec ces dix merveilleuses plages qui coulent aisément dans les conduits comme une divertissante brise d'air chaud.

Les deux stars de l'album sont les mêmes que sur "The Aura" : les mélodies et la basse fretless, qui ici, atteignent un autre niveau, un sommet. Si tous les titres sont diablement accrocheurs et ont leur identité propre grâce à de jolies trouvailles guitaristiques, deux qualités indéniables de toute création métallique, la basse brûlante et hyperactive vole la vedette. Comment pourrait-il en être autrement quand c'est joué avec autant de génie ? Vous vous rappelez de CYNIC ? Si, si, la basse vous avait marqués. Eh bien, ce sera pareil avec celle de Forest. Cette basse parle, mes amis ! Elle se plaint, elle rit, elle pleure, elle hurle, elle tournoie, elle envoie du bois, bref, elle a tous les droits et en profite pour faire la pluie, le beau temps et toutes les tempêtes. Elle est le catalyseur, celle par qui le plaisir arrive sur "Earthborn Evolution", par qui le soleil se pointe et les nuages aussi. Elle donne envie de bouger, de se fermer les yeux et de planer, elle est l'eau et le feu, le caméléon gras et nerveux qu'on reconnaît dans une fretless maniée par des mains expertes. Respect.

Toute cette belle folie technique que le groupe nous montre dans les huit premières plages nous prépare pour les deux dernières, duo indissociable d'une profondeur inestimable qui nous permet de clôturer le tout de colossale manière. Les Québécois se lâchent et nous entraînent dans leur univers futuriste, non pas unique, mais flamboyant. Un univers empreint de chaleur, d'un brin de mystère, jamais abrutissant ou hyper compliqué, pas si abstrait ni trop direct. L'équilibre dans les teintes et atmosphères est brillant, la production au poil, alors il faut vraiment chercher les défauts, car ils ne vous sauteront pas aux yeux.

Je dirais que dix minutes de plus n'auraient pas été de trop tellement la formule de BEYOND CREATION est digeste et rend accroc. Et pourquoi ne pas y mettre la note parfaite ? Car le groupe n'a pas encore touché à son plein potentiel selon moi. Et c'est très positif, car même si on est en présence d'un opus de grande classe, on sent que les quatre sont capables d'en foutre une autre couche. Imaginez le talent ! Mais bon... 9/10 pour un second disque, c'est pas donné à tout le monde, surtout que plusieurs groupes se plantent souvent après un premier gros disque comme "The Aura".

Superbe pochette au passage, la cerise parfaite à ce disque qui frôle la perfection.

En clair, une des galettes les plus divertissantes de l'année pour moi, dans le sens le plus dépouillé qui soit. Du plaisir pur et simple. Ça existe encore dans le Death Technique !

Note : 4,5/5.

Podium : (or) "Theatrical Delirium" et "Fundamental Process", (argent) "The Axiom", (bronze) "Elusive Reverence".

A lire aussi en DEATH TECHNIQUE par MEFISTO :


GOMORRAH
The Haruspex (2016)
Chirurgical, classieux et... groovy.




ULCERATE
Shrines Of Paralysis (2016)
Le champion reste champion


Marquez et partagez





Par MEFISTO




 
   MEFISTO

 
  N/A



- Simon Girard (guitare, chant)
- Kévin Chartré (guitare)
- Philippe 'tyrant' Boucher (batterie)
- Dominic 'forest' Lapointe (basse)


1. Elusive Reverence
2. Sous La Lueur De L'empereur
3. Earthborn Evolution
4. The Great Revelation
5. Neurotical Transmissions
6. Abstrait Dialog
7. The Axiom
8. L'exorde
9. Theatrical Delirium
10. Fundamental Process



             



1999 - 2018 © Nightfall.fr - Comment Soutenir Nightfall ? - Nous contacter - Webdesign : Inox Prod