Recherche avancée       Liste groupes



      
DEATH MÉLO/GOTHIQUE  |  STUDIO

L' auteur
Acheter Cet Album
 

 

 Site Officiel (3)
 Myspace (3)
 Chaîne Youtube (5)
 Bandcamp (4)

DOMINIA - Theophania (2014)
Par MEFISTO le 29 Novembre 2014          Consultée 1509 fois

La Russie n'est pas la nation métallique la plus explosive, mais chaque fois qu'on y revient, on est dépaysé à souhait. Au lieu de copier ce qui fait ailleurs et de sonner « international », les musiciens russes nous gratifient souvent d'inspirations folk, peu importe le style qu'ils pratiquent.

Chez DOMINIA, à part l'exceptionnel talent de composition du sextette de Death Mélo/Gothique, c'est le violon qui vole le show. Le versatile instrument à cordes se fond parfaitement dans les morceaux denses et intenses de ce "Theophania", un troisième album à la profondeur inouïe, bourré à ras-la-gueule de riffs et de mélodies aussi réconfortants que stimulants.

Après les deux premiers titres sur lesquels les Russes dévoilent leurs armes, le disque s'envole véritablement sur la puissante "The Shadow Of The Lost Prophet", dont la fin mastodonte vous écrasera les vertèbres. Cette minute montre le visage Death Mélo obscur du groupe, qui vient trancher avec le lyrisme des passages guimauves typiquement gothiques. J'avoue préférer les moments plus « violents », quand DOMINIA joue les dominateurs et non les dominés de la dépression ou de l'amour impossible. Son visage Death Mélo dynamique, doublé de violon et de chant gras, l'emporte sur la guitare sèche et les ballons roses de "Theophania". Cela ne veut pas dire que j'ai envie de les crever cruellement, car ce serait briser un concept peu entendu et efficace. Déjà que ce sous-genre est rare, on ne va pas s'en plaindre !

"Theophania" est étiqueté Death Mélo, mais il se vêt parfois de plusieurs atours romantiques tels que le Gothique à chant féminin à forte prédominance Doom, comme sur "Death Only" ou "In Solitude". Il sait aussi lorgner vers l'épique musclé, le mystérieux multicolore, de quoi rehausser encore le potentiel abyssal du disque (le podium tout ça représente à merveille). Cette fusion fonctionne juste trop bien et fait s'enrouler de rutilantes montagnes russes. Y a pas à dire, les zicos de DOMINIA sont de sacrés chercheurs d'or.

Et non seulement tissent-ils des ambiances magiques durant cette heure de curieuse musique, mais ils le font bien accrochés au dos d'une production en béton. "Theophonia" sonne comme une tonne de briques, comme un groupe ayant des millions de budget en studio et des dizaines d'années d'expérience. C'est impressionnant de se prendre autant de pêche dans les dents, surtout venant d'un Metal à cheval entre l'agression et l'apaisement « thérapeutique ». Non vraiment, les Russes ont réussi un tour de force en enregistrant ce troisième opus avec le très reconnu Hiili Hiilesmaa.

À la fin, on demeure avec une impression de calme, une zénitude bien méritée après une telle déferlante d'émotions, mais ce n'est pas juste un répit ; DOMINIA touche assez avec sa musique pour que l'auditeur en ressorte grandi et empli d'un sentiment de bien-être général. Est-ce le violon qui provoque ça, les changements de rythme et d'ambiances constants, le petit côté Christian Metal du groupe ? Je ne sais trop, mais c'est suffisant pour se dire qu'on vient de gravir une haute montagne et que, éreinté ou pas, on a envie de s'y recoller.

Un groupe singulier, une formule peu commune et un sens aigu de la composition vous attendent au détour, je vous le promets ! Si seulement DOMINIA avait autant de flair pour l'artwork...

Podium : (or) "The Shadow Of The Lost Prophet", (argent) "The Final Trip", (bronze) "A Murderer".

A lire aussi en DEATH MELODIQUE par MEFISTO :


OBTENEBRIS
Dust Of Time (2009)
Un pot-pourri des grands combos death mélo !




The ARCANE ORDER
In The Wake Of Collisions (2008)
Un alignement parfait... comme au baseball!


Marquez et partagez




 
   MEFISTO

 
  N/A



- Anton 'tony' Rosa (chant, guitare)
- Denis 'daniel' Sukharev (guitare)
- Dmitry 'casper' Rishko (violon, guitare, synthé)
- Ilya 'indub' 'pin' Kononov (basse)
- Denis 'den Dev' Devichensky (guitare)
- Pavel Mosin (batterie)


1. Everyone Else
2. Death Only
3. The Shadow Of The Lost Prophet
4. Mother Plague
5. Unseen Artist Realm
6. Your Senseless Hope
7. The Final Trip
8. A Murderer
9. In Solitude



             



1999 - 2017 © Nightfall.fr - Comment Soutenir Nightfall ? - Nous contacter - Webdesign : Inox Prod