Recherche avancée       Liste groupes



      
METAL GOTHIQUE  |  STUDIO

Lexique metal gothique
L' auteur
Acheter Cet Album
 

 

 Site Officiel (11)
 Myspace (11)
 Chaîne Youtube (17)
 Bandcamp (12)

DOMINIA - Stabat Mater (2017)
Par MEFISTO le 27 Mai 2017          Consultée 676 fois

Stabat Mater vous est peut-être familier ? C'est un poème latin médiéval évoquant la souffrance de Marie lors de la crucifixion de son fils Jésus-Christ. Considéré par plusieurs comme l'expression classique d'une nouvelle forme de piété, on y ressent énormément de douleur de la part de la mère. Ça met la table pour un album qui risque de ne pas laisser de marbre ! Et ça tombe bien, car DOMINIA, ne sert pas de la merde en barres au déjeuner.

Il faut d'abord vous dire que DOMINIA est un combo assez particulier. Sa morphologie changeante se fond dans un décor singulier où Death Mélo musclé, Gothique aux accents de musique sacrée et Doom funéraire s'entremêlent dans une danse macabre où un violon doré fait la loi. Ce cocktail est donc tout à fait désigné pour traiter ce concept évoluant autour du maître-mot « souffrance ». Ceux et celles qui ont eu le bonheur de découvrir "Theophonia" en ma compagnie il y a quelques années s'en souviennent…

"Stabat Mater" m'a tout de suite fait penser à MY DYING BRIDE par son côté mélancolique automnal. Ses ambiances lourdes et si ouvertes à la fois permettent des montées en puissance d'une grande qualité et une narration lente, mais jamais longue. "The Boy And The Priest" est un bon exemple. En fait, plus on écoute et plus on accroche à ce talent de compositeur/narrateur nous trimbalant dans cet univers noir et blanc où des branches dorées et argentées poussent de temps à autres. Ce sont des solos ici, des descentes de manche de malade là, des refrains orageux ici, des flèches de violon là, etc. Autant de distractions agissant comme lampions dans cette grand' messe DOMINienne.

Voyez cet album ainsi, une messe. C'est cette approche que nous suggéraient les Russes, je crois, sur "Theophania", que je surnommais Christian Metal, tellement le sacré de la chose semblait souvent prendre le dessus. On ressent encore cet auguste aura sur "Stabat Mater", mais avec une classe supérieure; un respect naturel émane de cet album, ne serait-ce que dans la production, impressionnante, gigantesque. Elle sert autant des morceaux rentre-dedans ("Letter To Olga", "Kepler-452") que des balades ("Poison") et jette une lumière épique sur l'ensemble déjà passablement fourni.

Autre aspect auquel la forme rend justice : l'intensité de ce disque, construit sur un amoncellement d'émotions basé sur Stabat Mater. Une pièce aussi dépressive que "The First And The Last Prayer", où les instruments culminent à l'unisson, n'aurait eu le même punch sans un souci maladif aux manettes. Bref, nous avons droit à une célébration cristalline de la souffrance sous tous ses angles. Une jolie procession vers les cieux qui ne se prend pas trop au sérieux malgré tout !

Avoir su que "Stabat Mater" serait aussi bon, je ne me serais pas autant épanché sur son petit frère, "Theophania", troisième album des Russes de DOMINIA, un des secrets les mieux gardés des buveurs de vodka. Non, car tous les épanchements reviennent maintenant au disque de la maturité, "Stabat Mater".

Podium : (or) "Letter To Olga", (argent) "The First And The Last Prayer", (bronze) "The Boy And The Priest".

Indice de violence : 1,5/5.

A lire aussi en METAL GOTHIQUE par MEFISTO :


GHOST BRIGADE
Until Fear No Longer Defines Us (2011)
Bipolarité ou savante jonglerie ?

(+ 1 kro-express)



SOULGRIND
The Tuoni Pathway (2010)
Tout ce qu'un coucher de soleil peut cacher...


Marquez et partagez




 
   MEFISTO

 
  N/A



- Anton 'tony' Rosa (chant, basse)
- Dmitry Rishko (violon, guitare, synthé)
- Denis 'daniel' Sukharev (guitare)
- Anton Ryzhev (guitare)
- Pavel Mosin (batterie)


1. Letter To Olga
2. The Daughter Of The Unforgiven
3. The First And The Last Prayer
4. Kepler-452
5. The Boy And The Priest
6. Attack Of The Dead 1915
7. Son Of Man
8. Poison



             



1999 - 2017 © Nightfall.fr - Comment Soutenir Nightfall ? - Nous contacter - Webdesign : Inox Prod