Recherche avancée       Liste groupes



      
HEAVY METAL  |  STUDIO

Commentaires (3)
Lexique heavy metal
L' auteur
Acheter Cet Album
 


 

- Style + Membre : Hammerfall, Cans, Fates Warning

WARLORD - The Holy Empire (2013)
Par DARK SCHNEIDER le 21 Octobre 2013          Consultée 4094 fois

WARLORD ! Totalement inconnu du quidam moyen dans le Metal, WARLORD est pourtant un des groupes les plus géniaux du genre. Fruit de l’association du guitariste William Tsamis et du batteur Mark Zonder (FATES WARNING), le groupe ne publia qu’un EP et une VHS dans les années 80 : mais dont chaque titre était un petit chef d’œuvre en soi. La musique créée par WARLORD était absolument magique : une invitation à voyager dans des contrées fantastiques, un univers épique et glorieux, en parfaite résonance avec l’héroïc fantasy à la mode à l’époque. Du Metal épique dans toute sa splendeur et sa beauté, incarnant une autre facette de ce style à l’opposée d’un MANILLA ROAD ou d’un MANOWAR. WARLORD se veut céleste, souvent atmosphérique, divin en fait…des qualificatifs qui ne sont pas choisis au hasard, tant Tsamis accentuera la dimension spirituelle de ses œuvres au fil du temps.

Mais le problème avec WARLORD, c’est que vu le niveau d’excellence atteint dans les 80’s, l’héritage se fait lourd à porter pour chaque production ultérieure de William Tsamis : son groupe de Metal biblique LORDIAN GUARD n’avait pas convaincu tout le monde dans les 90’s. Enfin, l’album de WARLORD en 2002 avec Joacim Cans au chant était globalement très satisfaisant mais ne parvint pas non plus à recréer toute la magie d’antan. Forcément, ce "The Holy Empire" était attendu au tournant. Que pouvait donc encore nous offrir ce guitariste qui depuis des années semblait privilégier son travail de théologien chrétien à la musique ?

Pour la petite histoire, le titre "The Holy Empire" était à la base censé être celui du troisième album de LORDIAN GUARD, mais celui-ci ne fut jamais réalisé. Grand spécialiste du recyclage, Tsamis reprend donc ce titre d’album et y inclut "City walls Of Troy", titre issu d’une des premières démos du groupe, et "Father", nouvelle version d’un morceau de LORDIAN GUARD. Cet album ne comporte donc que 6 nouvelles compositions.

Dès les premières notes de "70 000 Sorrows" on est rassuré : c’est du grand WARLORD dans toute sa splendeur et sa magnificence. Le style mélodique de Tsamis est toujours identifiable entre mille : digne héritier de Ritchie Blackmore et Uli Roth, privilégiant largement la construction mélodique, le toucher de guitare et le travail du son à la technique pure, le guitariste arbore un jeu toujours aussi personnel et sublime. C’est à de la grande guitare qu’on a affaire là : on est bien loin des techniciens ingénieurs interchangeables et sans âme, Tsamis c’est avant tout une qualité d’écriture hors normes, un feeling renversant, une capacité à distiller des mélodies à la puissance évocatrice saisissante. En somme, un guitare héro dans toute sa splendeur !

Le grand WARLORD est donc de retour : l’album est clairement au dessus de son prédécesseur, plus homogène. Au chant, le vétéran (il officiait déjà sur la démo "Lordian Winds" de 1986) Richard M. Anderson fait un excellent travail : un chant au service des compositions, tout en délicatesse et sensibilité. Mais pour ses prestations live, WARLORD lui préfère le plus jeune et plus "metal" Giles Lavery, qui ici officie en lead vocal sur le très belliqueux "Kill Zone", ce titre, par ailleurs fort efficace, donne un peu l’impression de servir de caution Metal à l’album. Car il faut bien le dire : ce n’est pas sur "The Holy Empire" qu’il faut vous attendre à du Heavy rentre dedans et rageur, loin de là même. Tout est question d’ambiance, de fines mélodies et d’atmosphères épiques. En témoigne la présence des nappes de synthés, marque de fabrique du groupe.

Ainsi les excellents morceaux se succèdent les uns après les autres. La version de "Father" est bien meilleure que celle enregistrée par LORDIAN GUARD. "Glory" est une petite merveille de Heavy mélodique que n’aurait sans doute pas reniée un certain Bob Catley. Chaque solo est un régal auditif et un bonheur pour les amateurs de mélodies. La présence de chœurs féminins, ou les arpèges délicats durant certains couplets, sont autant d’éléments utilisés avec finesse, contribuant à accentuer le caractère aérien de la musique mais en nous épargnant toute sensation de gavage, de surenchère ou de mauvais goût dont les groupes de Metal symphoniques sont souvent coutumiers.

Enfin, la production est très satisfaisante, mettant particulièrement en valeur l’aspect atmosphérique du groupe, loin des productions souvent lourdes, indigestes et génériques dont on est désormais tristement habitué. On reprochera cependant le sous-mixage de la basse, étrange d’autant que c’est un tueur qui officie à la 4 cordes : Philip Bynoe ayant joué avec STEVE VAI et RING OF FIRE parmi d’autres…

Bien que l’on tutoie souvent les cieux, "The Holy Empire" ne parvient pas à décrocher sa 5ème étoile : on aurait sans doute apprécié un peu plus d’accélération dans les tempos, et le title track final de 11 minutes n’atteint pas les sommets escomptés et nous perd un peu durant son long final. "City Walls Of Troy" semble aussi sonner un peu comme un brouillon du grandiose "Winds Of Thor". C’est un peu dommage, mais franchement cet album s’avère tout de même extrêmement classieux.

WARLORD est un très grand groupe et "The Holy Empire" ne viendra pas ternir sa légende bien au contraire. Il serait grand temps qu’il n’y ait pas que les habitants du pays de Platon et d’Aristote à s’en rendre compte. Si vous aimez le Metal épique, la grande guitare, les belles mélodies, alors WARLORD est fait pour vous.

A lire aussi en HEAVY METAL par DARK SCHNEIDER :


LOUDNESS
Soldier Of Fortune (1989)
Plus virtuose que jamais

(+ 1 kro-express)



DIO
Holy Diver (1983)
Premier album solo du lutin à la voix d'or

(+ 2 kros-express)

Marquez et partagez




 
   DARK SCHNEIDER

 
  N/A



- Richard M. Anderson (chant)
- William J Tsamis (guitare)
- Philip Bynoe (basse)
- Mark Zonder (batterie)
- Giles Lavery (chant sur kill zone)


1. 70,000 Sorrows
2. Glory
3. Thy Kingdom Come
4. City Walls Of Troy
5. Kill Zone
6. Night Of The Fury
7. Father
8. The Holy Empire



             



1999 - 2020 © Nightfall.fr V5.0_Slider - Comment Soutenir Nightfall ? - Nous contacter - Webdesign : Inox Prod