Recherche avancée       Liste groupes



      
VIKING METAL  |  STUDIO

Commentaires (2)
Lexique viking metal
L' auteur
Acheter Cet Album
 


 

- Style : Ensiferum, Bal Sagoth
 

 Site Officiel (1168)

TURISAS - Turisas2013 (2013)
Par VOLTHORD le 4 Octobre 2013          Consultée 3124 fois

On sait : le titre de l’album est pourrave, la pochette torchée sur Instagram est moche. Le groupe s’en moque et joue la carte du ‘c’est fait exprès lol’. Après "Stand Up And Fight", TURISAS n’a pas franchement rassuré la populace, et même quand l’album n’était pas sorti, une bonne partie des fans avaient déjà décidé de jeter l’opprobre avec l’eau du bain.

Il faut dire que les Finlandais l’avaient un peu cherché : TURISAS en 2013 a tout de l’adolescent en crise d’identité, ne sachant vers quel visuel se tourner, et optant au final vers un look cuir-moustache-peinturesdeguerre directement tiré de son dernier opus. Pourtant, un peu avant la sortie de l’album, il balance aux lions le titre "For Your Own Good", avec ce son tellement poli qu’il dit merci et au revoir, sa tronche de Rock 80's (?), son clavier cheapouille, son refrain pas épique pour un sou. Rarement on aura vu des avis aussi uniformément négatifs sur un nouveau titre dévoilé en avance.
Diantre, qu’allait nous dégoter TURISAS ?

On avait tout à craindre, et finalement, la sortie de l’opus arrive comme un soulagement.
Et aussi, on se dit que "For Your Own Good" était pas si mal. Même plutôt accrocheur.

TURISAS n’a pas perdu le don du refrain catchy, et "Turisas2013" reste sur les lèvres comme le goût de l’hydromel un lendemain de cuite. Pourtant, TURISAS ne balance des gros chœurs épiques que lorsque l’envie lui vient, et a entre temps appris à tisser des lignes de chant plus fines. Ce bon vieux Warlord Nygård ne montre plus vraiment les crocs, mais son chant clair est devenu plus versatile. Ce qu’il restait de vaguement extrême dans "Stand Up And Fight" recule encore un petit peu alors que les mélodies rock-progueuses et une attitude plus décomplexée et détendue viennent prendre le dessus sur les tartines symphoniques de la précédente galette. À la place, le clavier de Robert Engstrand, ce petit nouveau au bataillon, s’invite avec des sonorités synthétiques bizarrement hors de propos. C’est pourtant lorsque le groupe en remet une dose sur sa nouvelle ‘direction artistique’ dans "The Days Passed" qu’il devient vraiment intéressant : riff presque AYREON-esque, claviers symphos juste pour le fun de faire moins bien qu’un orchestre, refrain hurlé qui donne la patate... Entre un haussement d’épaule et une vraie prise de pied, on se dit encore une fois "pourquoi pas".

On ne rechigne pas non plus lorsque les Finlandais se remettent dans le sillon de "The Varangian Way" avec des titres comme "Piece By Piece" ou un "We Ride Together" qui vaut à lui seul le voyage, chevauchée parfaite d’un western nordique emporté, trompettes dans le vent et cordes dans la tempête. On aime moins lorsque la recette devient plus redondante et apparaît comme du 'bon vieux' TURISAS, sans la niaque des débuts ("Greek Fire" ou "Ten More Miles" sont plus douteux).

De retour entre couilles, cette chère Netta Skog évincée et son accordéon jeté à la décharge, le Folk typé musique de l’est arrosé à la vodka ne fait son apparition que sur un "Rhun Bhang – Eater Run!" qui cligne de l’œil vers "In The Court Of Jarisleif" sans en imiter le génie (et oui, il y a des gémissements de femme sur fond de saxophone aussi, c’est très drôle tout ça). Le KORPIKLAANI-esque "No Story Ever Starts With Drinking Tea", court et dans ta face est nettement plus fun et emporté, sauf pour ce petit passage où TURISAS décide de sampler un bout de "Varangian Guard" juste parce que voilà, "Turisas2013" c’est edgy.

Il y a quand même bien une chose difficilement justifiable : ce son trop, vraiment lisse et sans relief, qui empêche les titres les plus épiques de prendre une véritable ampleur, et qui empêche les titres plus posés de gagner en pertinence. Une formule pas gagnante pour un sou, avec une batterie qui sonne creuse, des guitares rythmiques et une basse pas franchement percutantes. Comme si le mixage avait été fait à la va-vite et sans trop d’attention.

La bande à Nygård avait sans doute des super bonnes idées, et "Turisas2013" reste communicatif et enthousiasmant même si on est encore à des kilomètres de la qualité de "Battle Metal". Plus mature qu’on l’aurait présagé, et sans les niaiseries du précédent opus, "Turisas2013" n’est pas l’ovni que certains craignaient, il est une continuation de "Stand Up and Fight" pas totalement logique, mais clairement écoutable et avec de sacrés bons passages. On pige pas complètement la démarche et on a parfois une impression bizarre qu’il manque un peu de détails, des arrangements ici et là, que tout n’est pas si bien pensé, mais on apprécie quand même le geste. Un peu comme une nouvelle version de Windows pas super ergonomique et qui refuse de trancher avec la version précédente sans corriger quelques bugs pourtant évidents… et où au bout de quelques mois on se dit que c’est pas si mal.

A lire aussi en VIKING METAL par VOLTHORD :


GLITTERTIND
Landkjenning (2009)
Entre rock, folk metal et chœurs vikings




EINHERJER
Odin Owns Ye All (1998)
Quand odin n'est pas là, les vikings chantent!


Marquez et partagez




 
   VOLTHORD

 
  N/A



- Mathias Warlord Nygård (chant, programmation)
- Jussi Wickström (guitares)
- Tuomas Tude Lehtonen (batterie, percus)
- Jukka-pekka Miettinen (basse)
- Olli Vänskä (violon)
- Robert Engstrand (clavier)


1. For Your Own Good
2. Ten More Miles
3. Piece By Piece
4. Into The Free
5. Run Bhang-eater, Run!
6. Greek Fire
7. The Days Passed
8. No Good Story Ever Starts With Drinking Tea
9. We Ride Together



             



1999 - 2019 © Nightfall.fr - Comment Soutenir Nightfall ? - Nous contacter - Webdesign : Inox Prod