Recherche avancée       Liste groupes



      
HARD FM / A.O.R   |  STUDIO

Commentaires (1)
L' auteur
Acheter Cet Album
 


AUTOGRAPH - Sign In Please (1984)
Par ALANKAZAME le 1er Février 2009          Consultée 3241 fois

A moins que vous n'ayez vécu en Amérique du nord durant les années 1980, avec la radio à fond en permanence, ou que vous ayez joué au jeu "GTA Vice City" en sélectionnant la radio "V Rock" lors de votre passage dans un véhicule, il y a bien peu de chances pour que vous n'ayez jamais entendu un seul titre d'AUTOGRAPH. Pourtant ce groupe a obtenu un sacré succès outre-Atlantique avec "Sign In Please", album passé depuis à la postérité et considéré comme une galette culte de l'histoire du hard rock. En 1984, AUTOGRAPH assure la première partie de VAN HALEN à l'occasion d'une tournée internationale, au cour de laquelle le (très) jeune groupe sera rapidement remarqué par un gros label américain. Les choses vont très vite et en octobre de la même année, "Sign In Please" déboule dans les bacs, et se classe petit à petit dans le haut des charts en janvier de l'année suivante. C'est le début d'un énorme mais bref succès, qui disparaîtra aussi vite qu'il est apparu. AUTOGRAPH aura pourtant connu son heure de gloire, et quand on sait à quel point ce groupe est parti de rien, on peut se permettre de dire que c'était largement mérité.

Ce qui a principalement fait le succès de cet album et de ses compositeurs, c'est sans conteste l'incontournable tube "Turn Up The Radio", avec son refrain génial, véritable hymne fédérateur qui met forcément tout le monde d'accord. Le clip qui lui sera associé, mettant en scène un groupe de très jeunes membres aux cheveux soigneusement permanentés aux prises avec un robot dans un décor de science-fiction "plus-80's-tu-meurs", est d'ailleurs lui aussi passé à la postérité. Ces facteurs ont contribué à véhiculer l'image d'un album ne vivant que par un seul hit, et c'est bien dommage, car les autres titres ne sont pas en reste pour autant. Des morceaux particulièrement énergiques comme l'excellent "Night Teen And Non-stop", "Deep End", la piste la plus lourde de l'album, "Friday" ou le débile "My Girlfriend's Boyfriend Isn't Me" ne passent ainsi pas inaperçu. Le reste est plus convenu mais pas inintéressant pour autant. "Send Her To Me", "In The Night" et "All I'm Gonna Take" sont des titres hard fm classiques mais efficaces, tandis que "Thrill Of Love" et "Cloud 10" font plutôt office de hit transcendant les genres. Dans tous les cas, ça reste d'un bon niveau, mais j'aurais tendance à avoir une préférence pour les pistes plus péchues, qui mettent mieux en valeur le potentiel technique du groupe. On a affaire dans l'ensemble à des titres très faciles d'accès, qui peuvent tous trouver sans effort leur place sur une radio. AUTOGRAPH reste un groupe d'AOR, et ses chansons, quoiqu'entraînantes lors des premiers écoutes, s'avèrent souvent avoir une durée de vie limitée.

Il serait illusoire, en revanche, de ne voir en AUTOGRAPH qu'une bête machine à tubes. Ce groupe n'aurait pas autant cartonné s'il ne comptait pas dans ses rangs un excellent chanteur, Steve Plunkett, à l'origine de la plupart des compositions, ainsi qu'un très bon guitariste, Steve Lynch, qui relève le niveau technique d'un ensemble un peu trop convenu. "Sign In Please" bénéficie en outre d'un son d'une excellente qualité, la production a mis des moyens et ça s'entend, de ce point de vue-là l'album n'a pas pris une ride. On ne peut s'empêcher, en revanche, de prendre acte du fait qu'il reste particulièrement marqué par son époque. Avec son synthé omniprésent et son style déjanté un peu kitsch, "Sign In Please" est un album 100 % 80's... On aime ou on n'aime pas. Mais quoiqu'il arrive, ça tient la route et aussi ringard soit-il, on prend toujours autant de plaisir à l'écouter, pour peu qu'on aime le hard rock gentillet et pas prise de tête.

Succès commercial sans lendemain, "Sign In Please" n'en reste pas moins un album culte, mais parmi les apports mineurs à cette catégorie. Si on se met à le comparer avec les exploits de ses contemporains, il est clair qu'il ne fait pas le poids. On est bien loin d'un bon MÖTLEY CRÜE, c'est certain. Mais ça n'est pas une raison pour bouder son plaisir, cette petite galette permanentée mérite bien un gros 3,5/5. Tous à vos pistolasers !

A lire aussi en HARD FM / A.O.R par ALANKAZAME :


Lita FORD
Dangerous Curves (1991)
S'il faut retenir quelque chose d'elle...




Lita FORD
Lita (1988)
Le Hard FM au féminin, épisode trois


Marquez et partagez




 
   ALANKAZAME

 
   HARDMAN

 
   (2 chroniques)



- Steve Plunkett (chant, guitare)
- Steve Lynch (guitare)
- Steven Isham (clavier)
- Randy Rand (basse)
- Keni Richards (batterie)


1. Send Her To Me
2. Turn Up The Radio
3. Night Teen And Non-stop
4. Cloud 10
5. Deep End
6. My Girlfriend's Boyfriend Isn't Me
7. Thrill Of Love
8. Friday
9. In The Night
10. All I'm Gonna Take



             



1999 - 2017 © Nightfall.fr - Comment Soutenir Nightfall ? - Nous contacter - Webdesign : Inox Prod