Recherche avancée       Liste groupes



      
ROCK PROGRESSIF  |  STUDIO

Commentaires (4)
L' auteur
Acheter Cet Album
 

 

- Membre : Ambeon, Anthony, Bodine, Arjen Anthony Lucassen's Star One , Stream Of Passion, Vengeance, The Gentle Storm
- Style + Membre : Ayreon, Guilt Machine
 

 Site Officiel (209)
 Myspace (179)
 Chaîne Youtube (266)

Arjen Anthony LUCASSEN - Lost In The New Real (2012)
Par CHAPOUK le 28 Février 2017          Consultée 489 fois

Allez père Arjen ! Raconte-nous une histoire ! Et pas un truc tout pourri tout niais où y a une morale à la fin, juste une histoire passionnante ça suffira !

Tiens tu vois, l'histoire d'un mec qui a été cryogénisé et qui est ramené à la vie dans le futur, dans un monde qui lui est maintenant totalement étranger ça me parle bien ça ! Forcément pour que ce soit intéressant il faut qu'il découvre ce nouveau monde, se sente inadapté et demande à "être débranché", si le héros est pas un peu torturé quel est l'intérêt ? #subjectivitéinside

Bref, voilà j'ai mon histoire sympa ! Et en plus elle est accompagnée par un Rock Progressif aux influences diverses et variées.
On trouve en vrac : du JETHRO TULL (pour la flûte sur le premier morceau), des passages Folk comme sur "When I'm Hundred Sixty Four" un peu de Pop pour " Pink Beatles In A Purple Zeppelin", le morceau clin d'œil aux influences d'Arjen et son refrain entêtant, pour "E-Police" qui nous replonge dans le bon temps où Internet était un joyeux bordel anarchique à souhait, et pour "Dr Slumber's Eternity Home" qui accentue lui donne un côté "niais-enjoué" sympathique.

Et bien sûr on a aussi quelques éléments plus Metal sur "Parental Procreation Permit", avec ses grosses guitares et son growl de fin, et sur le massif "Yellowstone Memorial Day" qui remet tout le monde à sa place en nous rappelant de façon majestueuse que la Nature reprend toujours ses droits.

Oui c'est tout ce qu'il y a en Metal sur cet album, mais honnêtement c'est pas très grave, ce n'est pas ce que je recherchais en écoutant ce skeud. Je suis très difficile en Prog mais les influences FLOYDiennes et QUEENesques, de la première heure, combiné à ce récit ont réussi à me plaire.
Je passe volontairement au-dessus du second disque constitué de reprises, qui sont interprétées dans le même esprit que les compos du premier, parce que ce n'est pas vraiment pour ça que j'ai accroché à l'univers de ce skeud.

Je recherchais quelque chose de léger, catchy pas trop trop long (oui les morceaux de 15 minutes me font chier généralement), un chanteur avec un timbre qui me plaise et qui ne chante pas trop avec ses cheveux et j'ai trouvé ! Et en bonus il me raconte une histoire de SF ! Je pouvais pas rêver mieux !

A lire aussi en ROCK PROGRESSIF :


VIRUS
The Agent That Shapes The Desert (2011)
Le désert version « cool »




SPOCK'S BEARD
Beware Of Darkness (1996)
Un brin de folie dans un monde de prog


Marquez et partagez




 
   JEFF KANJI

 
   CHAPOUK

 
   (2 chroniques)



- Arjen Anthony Lucassen (tout)
- Rutger Hauer (narration)
- Wilmer Waarbroek (chœurs)
- Ben Mathot (violon)
- Maaike Peterse (violoncello)
- Jeroen Goosens (flûte)
- Ed Warby (batterie)
- Rob Snijders (batterie)
- Elvya Dulcimer (dulcimer, chant sur 6 cd2)


1. The New Real
2. Pink Beatles In A Purple Zeppelin
3. Parental Procreation Permit
4. When I’m A Hundred Sixty-Four
5. E-police
6. Don’t Switch Me Off
7. Dr Slumber’s Eternity Home
8. Yellowstone Memorial Day
9. Where Pigs Fly
10. Lost In The New Real

1. Our Imperfect Race
2. Welcome To The Machine ( Pink Floyd )
3. So Is There No God?
4. Veteran Of The Psychic Wars ( BÖC )
5. The Social Recluse
6. Battle Of Evermore ( Led Zeppelin )
7. The Space Hotel
8. Some Other Time ( Alan Parsons Project )
9. You Have Entered The Reality Zone
10. I’m The Slime ( Frank Zappa )



             



1999 - 2017 © Nightfall.fr - Comment Soutenir Nightfall ? - Nous contacter - Webdesign : Inox Prod