Recherche avancée       Liste groupes



      
MéTAL MéLODIQUE  |  STUDIO

Commentaires (7)
L' auteur
Acheter Cet Album
 


 

- Style : Autumn, Lands Of Past, Delain
- Membre : The Gentle Storm , Mayan, Arjen Anthony Lucassen , Arjen Anthony Lucassen's Star One , Novact, Guilt Machine, ElfonÍa, Ambeon, Bodine, Vengeance, Anthony, Ayreon
- Style + Membre : Vuur
 

 Site Officiel (1177)
 Myspace (383)
 Chaîne Youtube (557)

STREAM OF PASSION - Embrace The Storm (2005)
Par JEFF KANJI le 21 Septembre 2019          Consultée 135 fois

Le milieu des années 2000 est une période vraiment compliquée pour Arjen Lucassen, qui, poussé par son label, produit autant de musique qu'il le peut jusqu'à la limite de l'épuisement, sortant pas moins de quatre albums entre 2000 et 2002, sans compter la compilation "Ayreonauts Only". C'est que le géant s'occupe de tout, des prises de son à l'enregistrement, en passant par la promo (une tournée STAR ONE sera même organisée), de quoi éprouver un homme qui va en peu de temps accumuler les soucis, à commencer par son divorce puis des ennuis de santé qui vont le plonger dans un état de dépression sévère. La rançon du succès ? Il est certain en tout cas qu'il y a un avant et un après "Into The Electric Castle".

Dans une période où il sort la tête de l'eau, il monte un concept-album plus introspectif, détaché de ses thèmes SF habituels avec "The Human Equation" qui, fort de la sortie des éditions spéciales des premiers albums, en fait le disque le plus vendu de sa carrière ! Ayant renouvelé une bonne partie de son entourage et son studio, il s'était décidé à employer de nouvelles voix. Cette quête de sang neuf se retrouve aussi à ses côtés avec la talentueuse Lori Linstruth, qui en sus de ses aptitudes guitaristiques, va devenir le double d'Arjen, compagne, manageuse, administratrice web, cette Américaine va nourrir les envies de renouveau d'Arjen, qui, entretemps, est tombé sur une petite perle en la personne de Marcela Bovio, qui, petit copain dans les bagages, va se retrouver à monter tout un projet avec son nouveau mentor. Une fois débauché le jeune et prometteur Johan Van Stratum (futur compagnon de Marcela) ainsi que Davy Mickers, un batteur au jeu pas si éloigné de celui d'Ed Warby, STREAM OF PASSION naît, avec aux six-cordes un tandem Lucassen/Linstruth pour le moins hautement qualitatif.

Alors ce nouveau groupe, Arjen a bien déjà en tête de le laisser voler de ses propres ailes, mais à ce moment, il y met toute son énergie, et on le découvre ainsi sous un jour un poil différent, même si son sens de la production permet de reconnaître sa patte facilement (notamment ce jeu en solo caractéristique), avec une charge guitaristique équilibrée avec Lori Linstruth qui fait un bel étalage de ses aptitudes elle aussi. Pour comprendre cet album, il faut bien assimiler le fait que Marcela Bovio et Alejandro Millán avaient commencé, en fondant ELFONĺA, à vouloir esquisser un univers aux limites plutôt floues, au sein duquel la créativité ne serait pas bridée. Et chez la jeune chanteuse, il y a déjà une personnalité forte qui a une grande incidence sur les sonorités plus ambiantes (même si Arjen était bien branché par ce type de sonorités (cf "The Dream Sequencer" et le projet AMBEON) et la couleur générale de "Embrace The Storm" qui la voit révéler au grand jour une palette d'expressivité très large. On a trop longtemps sous-estimé le talent de cette jeune Mexicaine qui avait le handicap de débarquer après toutes les égéries locales du style (Dianne Van Giersbergen connaît d'ailleurs les mêmes galères actuellement, alors qu'elle est sans doute la vocaliste la plus impressionnante depuis Floor Jansen mais passons).

L'album est fait de contrastes entre pièces intimistes à la moiteur prégnante, entre acoustique et Trip Hop pas totalement assumé, qui donne ce côté bancal qu'on reprochera aussi à "The Flame Within", entrecoupés de véritables fulgurances metalliques (le magistral "Passion", l'une des plus chouettes chansons écrites par Lucassen, et sans doute LE joyau de la discographie de Marcela Bovio). "Embrace The Storm" est le seul projet où Arjen a réussi temporairement à se défaire de ses marques de fabrique, que ce soit dans les choix des sons (en bonne partie passés à la moulinette d'Alejandro Millán), mais aussi l'un des moins catchy, malgré le talent de Marcela pour nous faire voyager. En cela il a réussi à faire de cet énième projet un véritable groupe, qui poursuivra une carrière des plus honorables pendant encore dix ans.

Cet album inaugural aura même droit à une tournée, la dernière de la carrière d'Arjen Lucassen, mais ça personne ne le savait encore, et transcendant ses titres ainsi que plusieurs extraits du back-catalogue post-VENGEANCE de son créateur, proposera un "Live In The Real World" qui constituera une véritable aubaine pour les fans d'AYREON, trois ans après le "Live On Earth" de STAR ONE.

A lire aussi en METAL SYMPHONIQUE par JEFF KANJI :


SERENITY
War Of Ages (2013)
Pastime with good company




EX LIBRIS
Ann - Chapter 1: Anne Boleyn (2018)
Ex ------ libris


Marquez et partagez






 
   METAL

 
   AAARGH
   JEFF KANJI

 
   (3 chroniques)



- Marcela Bovio (chant – violon)
- Arjen Lucassen (guitare)
- Lori Linstruth (guitare)
- Johan Van Stratum (basse)
- Davy Mickers (batterie)
- Alejandro Millán (piano)


1. Spellbound
2. Passion
3. Deceiver
4. I'll Keep On Dreaming
5. Haunted
6. Wherever You Are
7. Open Your Eyes
8. Embrace The Storm
9. Breathing Again
10. Out In The Real World
11. Nostalgia
12. Calliopeia



             



1999 - 2019 © Nightfall.fr - Comment Soutenir Nightfall ? - Nous contacter - Webdesign : Inox Prod