Recherche avancée       Liste groupes



      
BLACK METAL  |  STUDIO

Metalhit
Lexique black metal
L' auteur
Acheter Cet Album
 

 

 Bandcamp (157)

WYRMS - Sarkhral Lumænor - La Lueur Contre Les Fléaux (2022)
Par ISAACRUDER le 17 Octobre 2022          Consultée 3063 fois

"La lumière luit dans les ténèbres, et les ténèbres ne l’ont point reçue." (Jean 1:5)

L'époque va mal, c'est là une évidence. Entre les changements dans les rapports sociaux survenus après la pandémie de la Covid-19, le conflit en Ukraine qui risque de virer à la Troisième guerre mondiale, les délires de Poutine le botoxé qui parle de nucléaire tous les matins et l'inflation galopante, que reste-t-il de nos espoirs ? La France s'enfonce dans la dette, [phrase censurée], les gouvernants sont de plus en plus lâches et veules, que reste-t-il des héros de jadis ? Les malheurs pleuvent, les lâches pullulent et le règne de la quantité sur la qualité est total. René Guénon avait saisi le caractère néfaste des idéaux modernes, partagés entre matérialisme, mouvement permanent et individualisme. Guénon qui pensait, en spécialiste des doctrines spirituelles ancestrales, que nous étions à la fin d'un cycle, celui de l'Âge de Fer, quatrième et dernier avant la chute... puis le renouveau. De fait, plus nous nous éloignons de l'Âge d'Or, plus sa lumière diminue, et nous avançons dans les ténèbres de notre âge mourant sans flambeau ni fanal.

Un schisme agite le monde du Black Metal depuis ses origines et symbolise cette quête au cœur de la perdition. D'un côté existe un Art Noir intensément sombre, qui étouffe la moindre parcelle lumineuse de ses ambiances terribles et chaotiques. Face à celui-ci éclate un Black Metal qui trempe son riff dans l'encre la plus solaire.

WYRMS fait partie de cette race de seigneurs, qui, le riff épique en étendard, brave la longue nuit dans l'incandescence et la ferveur. Un Black Metal inspiré par DISSECTION, WINDIR, et, plus proches d'eux, une certaine scène médiévale française, VÉHÉMENCE et GRIFFON en tête. La mélodie est reine, elle distille un espoir souverain. Épée de lumière, elle tranche les ombres éparses qui s'accumulent comme des sombres présages. "L'Envoyé Des Flammes" porte ainsi bien son nom, tant son riff central est fantastique, à mi-chemin entre epos et tragos, dans la pure tradition du romantisme. De même, "La Messe De L'Épée", installe l'ambiance, succession superbe de riffs venus du fond des âges, héroïques et fabuleux. Et lorsque "Trouble Mort" vient reposer l'âme de son atmosphère médiévale, c'est la nostalgie qui frappe le cœur de l'auditeur. Le riff final, magnifique, nous plonge dans l'hiraeth, cette nostalgie d'une époque ou d'une terre que nous n'avons jamais connues.

Pourtant, WYRMS ne retient pas ses coups. Nous sommes loin d'un Black Metal contemplatif. Le leur est taillé pour le champ de bataille, lorsque les guitares tourbillonnent dans une danse de lames furieuses et que le blast impérial impose une cadence frénétique. Ainsi la frénésie de "Fort Blanc Et Bêtes Noires" rappelle-t-elle la scène islandaise, MISÞYRMING et NAÐRA en tête. Et lorsque les mélodies fantastiques laissent la place à un Black Metal véloce, brutal et résolument Thrash, on comprend que WYRMS n'est pas seulement un maître ès lead, mais un forgeron du Divin Riff dans son ensemble. De même, si la lumière habite cet album excellent, cela n'empêche guère WYRMS de s'aventurer en terre du Mordor. "Entre Gueux Et Rats" est ainsi un titre True Black Metal furieux et sombre, qui permet à "Sarkhral Lumænor" de varier les ambiances. C'est grâce à ces accès de rage et ces moments hostiles que les passages les plus lumineux brillent à merveille. Le contraste est bienvenu donc, et c'est dans le conflit qu'émerge la victorieuse flamme purificatrice !

Victoire, c'est le mot. "Sarkhral Lumaenor" se vit comme l'affrontement entre la lueur et les fléaux. "Dans L'Hiver Et Dans La Nuit" vient résoudre cette bataille dans un mid tempo salvateur, la guitare lancinante comme un rêve perdu et les cris possédés dans la nuit bientôt dernière. WYRMS remplit sa part du contrat, chevalier implacable, paladin pieux et prêtre martyr. En cet album vivent la force, le courage, la puissance, la grâce et la ferveur. Les ténèbres y transparaissent, bien vite absorbées par la lumière. Si l'ensemble ne réinvente guère le genre, impossible d'affirmer que WYRMS ne maîtrise pas son art, loin des façades des pseudos-satanistes habituels du genre ou des poseurs infernaux. À bien des égards, dans ce "Sarkhral Lumænor", WYRMS fait preuve d'un amour du genre et d'une vision particulière, incarnant la sentence radicale de Yukio Mishima : "L'homme n'a en fait que deux possibilités : être fort et droit, ou se donner la mort."

A lire aussi en BLACK METAL par ISAACRUDER :


MISÞYRMING
Algleymi (2019)
Mystique et lumière

(+ 1 kro-express)



CULT OF FIRE
Life, Sex And Death (2016)
Black Metal tantrique


Marquez et partagez





Par ISAACRUDER




 
   ISAACRUDER

 
  N/A



- Max (basse)
- Zayl (batterie)
- Tedd (guitare, chant)
- Kiel (guitare)


1. La Messe De L'épée
2. Fort Blanc Et Bêtes Noires
3. Entre Gueux Et Rats
4. Trouble Mort
5. L'envoyé Des Flammes
6. Dans L'hiver Et Dans La Nuit



             



1999 - 2024 © Nightfall.fr V5.0_Slider - Comment Soutenir Nightfall ? - Nous contacter - Webdesign : Inox Prod