Recherche avancée       Liste groupes



      
HARD ROCK  |  STUDIO

Commentaires (11)
L' auteur
Acheter Cet Album
 

 

2013 All Hell Breaks Loose
2015 The Killer Instinct
 

- Membre : Wami, Vince Neil , Lynch Mob, Breaking Benjamin, Ratt, Stone Sour
- Style + Membre : The Chelsea Smiles , Black Label Society, The Almighty , Thin Lizzy, Phil Lynott

BLACK STAR RIDERS - All Hell Breaks Loose (2013)
Par DARK BEAGLE le 13 Janvier 2020          Consultée 357 fois

Forcément, on dirait une version Canada Dry de THIN LIZZY. S’attarder sur les trois premiers morceaux ferait presque illusion tant la musique proposée évoque l’Irlande de Phil Lynott, lui qui nous la vendait mieux qu’un guide touristique. Évidemment, la présence de Scott Gorham, l’ancien lieutenant de Lynott et celle de Ricky Warwick, qui avait rejoint la formation live de THIN LIZZY y est pour beaucoup.

D’ailleurs, à la base, BLACK STAR RIDERS n’était qu’un spin off de THIN LIZZY, qui a grandi, grossi, pour devenir ce qu’il est aujourd’hui. Et ce premier album, à défaut d’être transcendant, a de la gueule. Passons outre le fait que l’on a l’impression d’écouter des inédits de THIN LIZZY. Certes, le chant de Warwick rappelle celui de Lynott, même si ce dernier modulait mieux et plus, les textures musicales également, cela n’aide pas forcément à cela.

BSR, c’est donc du Hard Rock old school qui prend par moments des accents celtiques ("Kingdom Of The Lost"), bien joué, bien interprété. Scott Gorham n’a rien perdu de son toucher, il sait toujours faire son petit effet ("Blues Ain’t So Bad"). Difficile de prendre le groupe en défaut, il se montre à son aise tout du long, dans un registre très ’70 et très LIZZYien. Après, ce n’est pas non plus un copié-collé de ce que Gorham faisait avec Lynott.

Déjà, la production de Kevin Shirley n’est pas géniale. La basse n’est pas mise en avant, elle n’est pas le moteur du groupe ; BSR est plus orienté sur les guitares, avec des mélodies dans l’idée de ce que proposait THIN LIZZY à l’époque. Et le groupe s’abstient bien de se risquer sur des terrains plus Soul, qui étaient également une des caractéristiques de la bande du grand métis. BSR est de ce fait plus frondeur, plus rentre-dedans, il se fond dans un style plus qu’il ne le copie.

BLACK STAR RIDERS est une bouffée d’air frais dans cette vague Revival, avec son style énergique et moins commun que cette multitude de Led Clones ou de mordus du SAB’ ou du PURPLE. Le groupe n’est pas là pour remplacer THIN LIZZY (toujours mené sur scène par un Brian Downey qui n’a rien perdu de sa maîtrise), mais plutôt pour honorer sa mémoire en nous rappelant à quel point THIN LIZZY c’était grand et qui sait, peut-être à motiver les plus jeunes à se pencher sur ce groupe extraordinaire ?

Note réelle : 3,5/5.

A lire aussi en HARD ROCK par DARK BEAGLE :


HEART
Dog & Butterfly (1978)
De bons présages




CREAM
Disraeli Gears (1967)
RIP Ginger Baker


Marquez et partagez




 
   MULKONTHEBEACH

 
   DARK BEAGLE

 
   (2 chroniques)



- Ricky Warwick (chant, guitare)
- Scott Gorham (guitare lead)
- Damon Johnson (guitare lead)
- Marco Mendoza (basse)
- Jimmy Degrasso (batterie)


1. All Hell Breaks Loose
2. Bound For Glory
3. Kingdom Of The Lost
4. Bloodshot
5. Kissin' The Ground
6. Hey Judas
7. Hoodoo Voodoo
8. Valley Of The Stones
9. Someday Salvation
10. Before The War
11. Blues Ain't So Bad



             



1999 - 2020 © Nightfall.fr - Comment Soutenir Nightfall ? - Nous contacter - Webdesign : Inox Prod