Recherche avancée       Liste groupes



      
HEAVY METAL  |  STUDIO

Commentaires (1)
Lexique heavy metal
L' auteur
Acheter Cet Album
 

ALBUMS STUDIO

2011 L'Empreinte De Lucifer
 

- Membre : Sacral Night

SANCTUAIRE - L'empreinte De Lucifer (2011)
Par CITIZEN le 25 Décembre 2012          Consultée 4216 fois

SANCTUAIRE, v’là un groupe à la genèse particulière, inquiétante même si on rentre dans ces détails avant d’avoir écouté l’album (et avant de savoir donc que l’achat en question était un achat heureux). De fait, le combo est essentiellement fondé comme l’occase pour son chanteur/guitariste/bassiste de cracher un grand coup le Heavy metal qu’il a en lui et dont il ne sait pas trop quoi faire après les sessions dans ses autres groupes de Black et Death, respectivement ALDAARON et NECROWRETCH, qui valent d’ailleurs également le coup (si vous n'avez pas encore entendu parler de NECROWRETCH en particulier ils ont signé chez Century Media il n'y a pas longtemps donc…). Prenant les commandes en tant que seul et unique compositeur dans cette nouvelle formation, il s’accompagne d’un batteur et d’un deuxième gratteux également issus de ce même petit vivier.

Alors du Heavy Metal réalisé par des mecs avec un tel background ça donne quoi ? Bah moi je kiffe. Quitte à tremper le doigt dans le bain et à se renseigner sur l’histoire du groupe avant de tester comment ça sonne, lire le livret donne aussi de quoi mettre l’eau à la bouche : remerciements à KILLERS, ADX, HIGH POWER… Rien que ça ! Plus les armoiries du Dauphiné, bref tout pour plaire a priori, posteriori et ce qu’il y a entre les deux (le moment où on écoute l’album ?).

Introduction spectrale, batterie gutturale débouchant sur un riff perçant et plutôt lent qui fait plus penser qu’on aura droit à du SORTILEGE, curieusement pas cité parmi les remerciements… mais cette impression éclate sous la vraie tournure que prend la chanson juste après, avec ces riffs qui alternent entre bien Speed et plans bien mélodiques et la batterie qui sonne vraiment comme un mec qui bat le fer quand il est chaud plus qu’à autre chose. Yep, on est dans un territoire bien marqué Speed, et le Mr. riff ne déçoit pas quand il s’agit de poser son chant- en français, suffisamment agressif avec des dérives brailleuses mais qui saute à pied joint dans l’aigu du meilleur aloi dès que c’est opportun. En plus il se prévoit même des pauses instrumentales avec juste un petit synthé bien baroque grandiloquent derrière pour déclamer des pures sorties du style « ta main désignera alors les maîtres de l’infâââââme ! ». Ça vous fait rire ? J’avoue que moi aussi ça pourrait mais tout ça pour bien marquer que le tout est délivré avec une telle conviction forcenée qu’on est trop occupé à calmer sa chair de poule et à gueuler avec pour chercher des noises avec ça.

Avec tout ça j’ai encore parlé que du premier morceau, faut faire un peu honneur au reste ! C’est quand même aussi parce que le duo d’ouverture "Orage de Cuir" (ça aurait été dommage de ne pas mentionner ce titre) et "Sentence" est de loin le plus dynamique de l’album, pas le plus représentatif non, le meilleur peut-être. Le reste de l’album alterne un peu moins le dramatique et le Speed au sein des morceaux, préférant des structures laissant une place généralement plus grande au côté sombre et gommant un peu l’esbroufe initiale. On a l’impression que le groupe prend de l’aisance et se persuade de la valeur de sa formule au fil des morceaux, et délivre donc une musique qui colle de mieux en mieux avec des textes bien narratifs et bien allumés (bonne prémisse pour du Heavy), bien ténébreuse avec des gros surgissements Heavy ici et là, la plupart du temps sur des tempi bien rapides, sur une trame bien pensée et avec des soli qui captent bien l’attention.

Le son n’est pas si faiblard que ce que des plaintes ont exprimé, même s'il est effectivement très froid et lointain. Peu importe, SANCTUAIRE ne fait de toute façon pas de la repompe (on dit hommage svp) mais élabore sa propre musique et ce son bien étouffé contribue à son identité de combo plus subtil que ce que la caractérisation Heavy pourrait faire direct penser. C’est pas du Heavy bouillant tant pis, mais ce qu’ils renoncent à délivrer en puissance pure ils le reportent dans une fine ambiance miséreuse et fantomatique. Peut-être que les zicos jouent dans des combos de Black pour une bonne raison et qu’il ne fallait pas chercher à les brider, mais leur contribution et leur vision rajoute une dimension bien personnelle à cet album ; la performance du batteur notamment est appréciable, bien à l’aise avec le blast.

Les deux derniers titres sont issus de la seule démo qu’ils ont sorti par le passé, et là on a effectivement droit à du son bien dégueu s’il en est, mais ces compositions complètent allègrement l’album et dispensent aussi leur ambiance bien rance et inquiétante ("Elixir Mortel" qui a un faux air de diction crue tellement l’instru est repoussée à des kilomètres en arrière, tout en laissant transparaitre comment ça devait être fracassant au moment de l’enregistrement), façon de finir l’album en douceur après les gros riffs de "Comme Un Loup". Je ne me serai même pas plaint si tout l’album avait eu ce même son parce que le début de "Berceau Du Mal" par exemple fait de l’or avec pas grand-chose.

Verdict, SANCTUAIRE réussit mine de rien un très joli coup, et ce dans un contexte où il n’y a pas beaucoup d’émulation. Le deuxième album est à un stade de préparation incertain mais moi le jour de sa sortie je sais déjà ce que je ferai. En attendant SANCTUAIRE venez faire un gig à portée de RER vite vite viiiiite !

A lire aussi en HEAVY METAL par CITIZEN :


TRIARCHY
Save The Khan (2015)
Nwo... je vous laisse compléter




WITCH CROSS
All That's Fit For Fighting (2013)
Heavy metal


Marquez et partagez




 
   CITIZEN

 
  N/A



- Florent B-manquat (chant, guitare, basse)
- Hellex B (batterie)
- Guillaume Pasut (guitare)


1. L'empreinte De Lucifer
2. Orage De Cuir
3. Sentence
4. L'emmurée Vivante
5. Société Fantôme
6. Dans L'ombre Et L'oubli
7. Pris Au Piège
8. Comme Un Loup
9. Élixir Mortel (démo 2008)
10. Berceau Du Mal (démo 2008)



             



1999 - 2024 © Nightfall.fr V5.0_Slider - Comment Soutenir Nightfall ? - Nous contacter - Webdesign : Inox Prod