Recherche avancée       Liste groupes



      
HEAVY/SPEED/BLACK  |  STUDIO

Commentaires (1)
Questions / Réponses (2 / 8)
Lexique speed metal
L' auteur
Acheter Cet Album
 

 

- Membre : Vandallus
 

 Site Officiel (293)
 Myspace (262)

MIDNIGHT [US] - Satanic Royalty (2011)
Par CITIZEN le 9 Octobre 2012          Consultée 2704 fois

MIDNIGHT ont du potentiel et ils n’ont pas attendu pour le faire exploser dans la nuque des mecs qui headbanguaient bien tranquillement sans trop faire gaffe. Les ricains qui n’avaient qu’une discographie éparse et sold-out se sont retrouvés propulsés quasi superstars par Hell’s Headbangers (le label qui voit l’underground en grand) et se sont pavanés tout encapuchonnés jusqu’en Europe au Nuclear War Now ! et autres Hell’s Pleasure. HHR savent "hyper" les artistes sur lesquels ils parient gros (parfois au risque de faire parler un peu trop d’albums plutôt pourris genre le dernier INQUISITION, rigolo au possible).
Pour pas mal de metalheads il aurait fallu se foutre la tête sous l’oreiller de toutes ses forces pour échapper aux remous déclenchés par l’arrivée de leur premier album en fin d’année dernière, et personne n’aura manqué de se faire son avis sur une galette qui va forcément être comparée à des débuts très prometteurs. Ça va faire un an, les débats sont apaisés, j’ai plus la flemme : Nightfall est prêt à désosser le monstre en question. Ok, MIDNIGHT, bide ou pas bide ?

Alors en gros ces Street Rock stars ne doivent pas tourner à la coke mais doivent sniffer de la poudre noire, vu la gueule des riffs qu’ils nous sortent comme ça, pas besoin d’artifices grossiers et pompeux genre les gros claviers des groupes d’Horror Doom rétro, les mêmes qui se prévalent de l’héritage de BLACK SABBATH mais n’en ont pas synthétisé la classe. Essayez de trouver des morceaux plus catchy que ça au milieu des groupes actuels qui ne jurent que par qui a le/la plus gros(se) (son, technique, concept, etc) !

La spontanéité de MIDNIGHT est un des plus gros bras d’honneur à tous les usurpateurs du Rock qui nous sortent du revival sans âme avec un côté mélancolique forcé (coucou les insipides suédois de GRAVEYARD)… MAIS aussi (et c’est là que ça devient intéressant à mon avis !) ils en adressent un aussi gros pour le public qui exige un Metal avec une technique époustouflante et des concepts philosophiques en bandoulière pour avoir l’air moins con que les intervieweurs. MIDNIGHT n’a pas besoin de cette poudre aux yeux. MIDNIGHT est evil. MIDNIGHT est... Rock’n’Roll ! Voilà, c’est tellement Metal que c’est Rock’n’Roll (ou l’inverse).

Mais les tirades c’est cool et tout, mais vous avez le droit de demander un peu que j’aborde la question de la musique de front vite fait… Je m’y plie avec joie ! Pour vous donner une idée de leur son : alors, MOTÖRHEAD est dans un bateau avec alors euuuh... eh ben en fait, même pas besoin d'inviter les autres groupes qui arrivent toujours rapidos dès qu’on commence une phrase par MOTÖRHEAD pour se rendre compte du truc. Pas besoin donc qu’un bonhomme autre que Lemmy pour continuer sur cette image, il est juste dans une salle de répète bien dégueu et est en descente particulièrement nauséeuse et violente. Il tangue grognon jusqu'à sa basse, marmonne un truc puis envoie le Rock'n'Roll qui vient des tripes. Le feeling est capturé, ça sent le vomi et la suie collée sur le sexe de Satan, y a des chansons comme "Holocaustic Defeaning", "You Can’t Stop Steel", "Violence On Violence" (argh !).

Le son est énorme et surtout très bien exploité, ça sonne finalement super riche et presque positif au bout du compte. Je vous l’accorde, certains d’entre vous pourraient trouver que "Satanic Royalties" souffre de la comparaison avec les anciens titres ; MIDNIGHT garde plus ou moins la même formule, à vous de décider selon votre degré de sensibilité. Pour moi ils ajustent leurs compositions pour donner plus de relief à ce genre de vieilles tracks qui, justement, ont contribué à anticiper cet album à ce point. Ils s’extirpent peut-être un peu du côté enfumé mais lancent toujours leurs chansons avec-du-punk dedans à 666 chevaux-vapeur. Mais du Black, c’est encore du Black-Metal ? Je sais pas, si VENOM c’est du Black alors MIDNIGHT oui totalement ; si le Black c’est un anorexique norvégien dans sa cave avec son corbeau et son bonzaï de sapin norvégien (dehors il fait froid), alors non et c’est tant mieux.

Une pensée émue pour toutes les autres chansons catchy comme il faut mais que j’ai pas eu l’occase de caser dans cette chronique ("Lust Filth And Sleaze") et à vous les studios !

A lire aussi en SPEED METAL par CITIZEN :


BAPHOMET'S BLOOD
In Satan We Trust (2016)
Lemmy-es-tu ?




ACID
Acid (1982)
"eighty tons of heavy armed steel"


Marquez et partagez




 
   CITIZEN

 
  N/A



- Athenar (tout)


1. Satanic Royalty
2. You Can't Stop Steel
3. Rip This Hell
4. Necromania
5. Black Damnation
6. Lust Filth And Sleaze
7. Vilence On Violence
8. Savage Dominance
9. Holocaustic Defeaning
10. Shock Til Blood



             



1999 - 2020 © Nightfall.fr - Comment Soutenir Nightfall ? - Nous contacter - Webdesign : Inox Prod